Flash Info
prev next

à La Une »

Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition

6 janvier 2020 – 16 h 16 min Commentaires fermés sur Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition | 2 061 views

Le personnel de la Primature a présenté ses vœux de nouvel an au Premier Ministre son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE ce lundi 06 janvier 2020 à Ouagadougou. Les collaborateurs du Chef du Gouvernement …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Chronique du Gouvernement

Conférence des ambassadeurs et consuls Consolider de la place du Burkina Faso en Afrique et dans le monde

Soumis par par 22 février 2012 – 11 h 32 minPas de commentaire | 2 371 views

Les représentants du Burkina Faso à l’étranger se sont retrouvés, du 20 au 22 février 2012, pour leur XIIème conférence. Tenue pour la première fois en 1961, la Conférence des ambassadeurs et consuls généraux du Burkina Faso a connu quelques balbutiements, avant de se stabiliser à partir de 1986, et de devenir plus régulière, à partir de 1990, avec l’adoption du principe de la périodicité biennale.

La Conférence des ambassadeurs et consuls généraux offre aux participants, l’opportunité d’un échange approfondi sur des questions touchant à leur mission, ainsi que sur l’orientation de la politique étrangère du Burkina et sur les questions liées à l’organisation et au fonctionnement du département en charge de la diplomatie. Cette rencontre permet aux ambassadeurs et consuls généraux, non seulement d’échanger sur les défis et les enjeux des relations internationales, mais aussi d’entrer en contact profond avec les réalités de leur pays, l’enjeu ultime étant le développement et le rayonnement du Burkina Faso.  Au terme de chaque conférence, des directives sont prises pour consolider les acquis ou pour réorienter les questions qui l’exigent, au regard des contextes national, sous-régional, régional, et international.

Cet exercice qui a prouvé son efficacité et son efficience dans la conduite de la politique étrangère de notre pays, n’est pas une spécificité burkinabè. Ces réunions existent depuis longtemps dans de nombreux pays, à travers le monde. Ainsi, pour un pays comme le Burkina Faso, il est toujours utile et salutaire de faire le point, à intervalles réguliers, de son action diplomatique sur la scène internationale.

Pour les ambassadeurs et consuls généraux, la Conférence est aussi et surtout, un moment très fort consacré au dialogue direct avec le Président du Faso qui est le principal inspirateur de la politique étrangère du Burkina Faso. Elle permet aux participants d’exposer leurs préoccupations, et d’échanger sur leurs expériences respectives et sur les questions d’actualité.

Généralement, la Conférence des ambassadeurs et consuls généraux est placée sous le signe de l’examen des changements et des bouleversements qui modifient la marche du monde. Défis environnementaux, crises économique et financière, crise alimentaire, sans oublier les préoccupations nationales. À chaque rencontre donc, l’accent est mis sur une facette de ces changements multiples.

La difficulté particulière du moment, tient à ce que les bouleversements mondiaux affectent aussi notre continent, l’Afrique, et que la crise économique et financière actuelle, dont la gravité ne doit pas être sous-estimée, risque pour quelque temps, d’accaparer profondément nos capacités d’analyse et d’action. Actuellement, le monde est en refondation politique, économique et sociale dont l’origine, en partie, pourrait remonter à la chute du mur de Berlin.

C’est dans ce contexte que se tient la XIIème Conférence des ambassadeurs et consuls généraux qui se penchera sur le programme quinquennal de gouvernement 2011-2015 du Président du Faso, « Bâtir, ensemble, un Burkina émergent ». Au regard des grandes ambitions de ce programme qui constituent un véritable challenge pour la croissance soutenue, le développement solidaire et le bien-être du peuple burkinabè, notre diplomatie est interpellée. Elle doit identifier les voies et moyens de la poursuite et de la consolidation de la place du Burkina Faso en Afrique et dans le monde. Elle doit explorer toutes les possibilités pour une mobilisation efficace des ressources nécessaires au financement de nos ambitions.

La XIIème conférence constitue donc,  une précieuse occasion pour les ambassadeurs et consuls généraux, d’échanger avec le Président du Faso, Blaise Compaoré sur la conduite de notre diplomatie et de recueillir ses très hautes orientations de la politique étrangère du Burkina Faso.

Outre cet important échange, la conférence a pour objectifs principaux : d’évaluer la mise en œuvre des conclusions de la XIème Conférence des ambassadeurs et consuls généraux, de s’imprégner davantage des réalités nationales, des objectifs stratégiques spécifiques du gouvernement, de définir les voies et moyens nécessaires au financement du programme quinquennal et  au rayonnement du Burkina Faso, de contribuer à l’évaluation des méthodes de travail et du fonctionnement des structures centrales et extérieures, en vue d’une optimisation de l’action diplomatique.

Il est  donc prévu des échanges sur le thème de la conférence : « Bâtir, ensemble, un Burkina émergent : la contribution de la diplomatie ». Ce thème sera abordé, à travers trois sous-thèmes portant sur des questions spécifiques :

Le développement économique et social

Ce sous-thème est ponctué de trois communications : la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD), le budget-programme, la promotion des investissements privés pour le développement économique et social du Burkina Faso.

Le rayonnement international du Burkina Faso

Ce sous-thème est abordé sous l’angle de l’expérience burkinabè en matière de médiation et du redéploiement diplomatique. Ainsi, des communications seront faites sur : l’expérience du Burkina Faso en matière de médiation, le redéploiement diplomatique du Burkina Faso, l’organisation et le fonctionnement du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale (MAECR).

La gouvernance

Ce sous-thème a permis de passer en revue les politiques transversales qui soutiennent la mise en œuvre du programme quinquennal 2011-2015 : il s’agit de la politique nationale genre, la politique nationale de bonne gouvernance et la modernisation de l’administration, la communication gouvernementale, les réformes politiques en cours.

Il est impératif de garder à l’esprit, que le métier de diplomate est devenu pluriel et exige en même temps, un sens élevé d’initiative, d’anticipation, de créativité et de réactivité aux évènements. De ce fait, le diplomate doit sans cesse, s’adapter aux nouveaux enjeux par des actions novatrices, avec abnégation, habileté et professionnalisme. La conférence a donné donc, l’occasion à nos diplomates, de réfléchir sur les mutations profondes de notre outil diplomatique ; ce qui permettra à la diplomatie burkinabè, à court et moyen terme, d’être l’une des plus modernes et des plus performantes de la sous-région.

C’est pourquoi, nous ne pourrons passer sous silence l’élection de l’ambassadeur Kadré Désiré Ouédraogo comme président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette élection est le témoignage du prestige dont jouit le Burkina Faso dans la sous-région ouest-africaine et au-delà. C’est aussi une victoire de la diplomatie burkinabè.

Ministère des Affaires Etrangères

et de la Coopération Régionale

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik