Flash Info
prev next

à La Une »

Création des lycées scientifiques : un facteur de développement

8 décembre 2019 – 11 h 29 min Pas de Commentaire | 113 views

La création des lycées scientifiques permet de rehausser les effectifs très bas des élèves dans les filières scientifiques.
Pour cette rentrée scolaire 2019-2020, 8 lycées scientifiques sont fonctionnels.
A terme, 13 lycées scientifiques régionaux seront créés.

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, UACO 2011

Vendredi 9 déc. – Panel III. THEME : « Politiques publiques et mutations technologiques, actions à court terme » Intervention Mathurin BAKO, Président de l’Autorité de Régulation des Communication électroniques et des Postes (ARCEP) «Le Burkina Faso face aux mutations technologiques internationales »

Soumis par par 10 décembre 2011 – 11 h 56 minPas de commentaire | 10 708 views

Introduction

Le domaine des communications électroniques s’achemine inexorablement vers le tout numérique (réseaux de téléphonie, réseau Internet, télévision, etc.) à cause des avantages  offerts  par cette technologie qui est  insensible au bruit ou parasites susceptibles de se superposer aux signaux électroniques. Cette technologie permet un  gain en espace par la réduction des équipements, etc

Face à cette fulgurante évolution, tous les pays, sous l’impulsion des institutions de normalisation (L’UIT, L’ETSI, l’OSI, etc.) élaborent plans et programmes, afin de s’insérer dans les réseaux internationaux de la société de l’information et du savoir conformément aux principes du somment mondial sur la société de l’information de Genève et de Tunis.

Par conséquent le Burkina Faso ne peut  donc  rester en marge sous peine d’être classé hors de la société de l’information et du savoir.

Le présent document a pour ambition de proposer quelques éléments de réflexion, susceptibles de nous aider à mettre en place un plan numérique pour notre pays à l’instar des pays qui nous ont devancé.

Etat des lieux

  • Au niveau télécommunications:

–         Un opérateur de réseau fixe, fournisseur principal du service Internet;

–         Trois opérateurs de réseaux mobiles 2G proposant des service vocal, le service SMS, le service Internet mobile bas débit.

Il convient de mentionner que tous les réseaux de télécommunications sont numérisés

  • Au niveau télévision: 27 réseaux    y compris la TNB;  (Source: CSC (rapport  public 2010)).
  • Au niveau radiodiffusion sonore:

151 émetteurs FM de tous genres .

Tous ces réseaux sont encore analogiques. Il ya donc nécessité de réfléchir à la mise en place d’un plan numérique.

Un plan numérique

Cinq  grands axes composent ce plan:

  • Permettre a chaque burkinabè d’accéder aux réseaux numériques;
  • Développer la production et l’offre de contenus numériques;
  • Diversifier les usages et les services  numériques;
  • Renforcer la compétitivité de l’économie nationale grâce au numérique
  • Rénover la gouvernance de l’économie numérique

PERMETTRE A CHAQUE BURKINABE D’ACCEDER AUX RESEAUX NUMERIQUES

Les actions de l’axe N°1

  • Parachever la couverture du territoire national des réseaux fixes et  mobiles;
  • Améliorer la qualité de l’accès (téléphonique fixe et mobile), l’accès Internet et le  généraliser;
  • Mettre en place un plan  haut débit  incluant aussi bien le fixe que le mobile;
  • Généraliser l’accès à l’internet haut débit fixe et mobile pour tous à travers les réseaux de troisième  et quatrième génération;
  • Veiller à la stricte application des obligations de couverture des réseaux de téléphonie fixe et mobile selon les échéances prévues dans les cahiers des charges des opérateurs
  • Réussir la transition numérique audiovisuelle à l’horizon 2015 pour la bande UHF et 2020 pour la bande VHF;
  • Poursuivre le développement des médias dans l’univers numérique;
  • Initier le développement des services innovants sur la TNT, en permettant aux chaines qui sont en mesure de le faire de passer en haute définition.
  • Pour parvenir à cet objectif et optimiser l’utilisation des fréquences, le format de compression MPEG 4 sera généralisé d’ici à 2015 et la norme de diffusion DVB-T2 d’ici à 2020 ;
  • Veiller aux conditions d’une concurrence équilibrée entre les acteurs et les services.

AXE N°2  Développer la production et l’offre de contenus  numériques

Les actions de l’axe N°2

  • Améliorer la diffusion des contenus cinématographiques, audiovisuels et musicaux en garantissant le respect des droits des auteurs;
  • Généraliser d’ici à 2020 la numérisation des contenus culturels, éducatifs et scientifiques;
  • Promouvoir le développement d’outils de production et modes de consommation  des contenus numériques
  • Sécuriser la diffusion de l’écrit et le développement de la presse en poursuivant  notamment par des mesures réglementaires et fiscales, l’accompagnement de l’intégration du numérique en tant que composante majeure de la diffusion de l’écrit.

AXE  N° 3   Diversifier les usages et les services numériques

Les actions de l’Axe N°3

  • Maximiser l’apport des nouveaux services et technologies numériques au bien-être collectif;
  • Enrichir le fonctionnement de notre système démocratique grâce au numérique;
  • Utiliser les TIC pour l’environnement et améliorer la performance environnementale du secteur.
  • Développer les outils permettant aux entreprises de s’engager dans des démarches qui permettent de prendre en compte  l’environnement  ;
  • améliorer la performance environnementale du secteur des TIC
  • Inclure l’ensemble des citoyens dans la révolution numérique;

En  2020 toute personne, quels que soient sa localisation, son âge et son niveau d’éducation, doit avoir accès aux services et aux équipements numériques à des tarifs abordables;

  • Utiliser les TIC pour améliorer les conditions de travail .
  • Généraliser le télétravail dans toutes les entreprises et sur tous les emplois où il est compatible avec l’activité.
  • Dématérialiser progressivement les procédures administratives existantes;
  • Développer l’administration électronique  en dématérialisant les démarches administratives les plus attendues par les entreprises et les populations
  • Rendre accessible en ligne la totalité des démarches administratives en pour les particuliers et pour les entreprises pour  offrir ainsi à tous un service public de qualité, moderne, lisible et à moindre coût ;
  • Abandonner le papier dans toutes les procédures de l’administration, internes et externes.
  • Dématérialiser le paiement et les factures ;
  • Généraliser la facture électronique  tant pour les échanges interentreprises que pour la sous-traitance de l’administration ou pour les services à la personne;
  • Faciliter l’appropriation des services et des technologies numériques par le grand public;
  • Former à l’utilisation du numérique
  • Renforcer la confiance numérique;
  • Garantir la protection des données personnelles :
  • Donner aux utilisateurs un véritable contrôle de leurs données à caractère personnel ;
  • Renforcer le contrôle sur les données de géolocalisation;
  • Lutter contre toutes les formes de cybercriminalité
  • Développer de nouveaux usages;
  • Déployer les TIC au service de la santé et du bien être;
  • Accroître les usages du numérique dans l’enseignement scolaire et bâtir l’université Numérique;
  • Mettre en place des espaces de travail numériques dans chaque établissement scolaire.
  • Développer une offre de contenus pédagogiques numériques et valoriser l’offre universitaire de formation ;
  • Généraliser, à partir des expérimentations probantes et de la recherche, les usages et les pratiques pédagogiques apportant une amélioration des résultats scolaires
  • Intégrer au niveau national les services de mobilité ;
  • Assurer la continuité de la gestion de la circulation et du fret.
  • Intensifier le rapprochement des acteurs des TIC et de l’énergie, au travers de projets communs ;
  • Développer le commerce électronique.
  • Stimuler les usages mobiles et les services sans contact.
  • Développer la domotique et la robotique
  • Mettre la priorité sur le  réseau domestique  dans notre action dans le domaine des standards ;
  • Faire émerger de la part des utilisateurs potentiels de la robotique des expressions de besoin structurées, solvables et réalistes ;
  • Structurer et faire coopérer les forces de recherche et les jeunes entreprises de robotique personnelle et de services.
  • Développer l’information géographique.

AXE N°4 Renforcer la compétitivité de l’économie  nationale  grâce au numérique

Les actions de l’axe N°4

  • Mettre en place un programme favorable au développement des entreprises du numérique;
  • Faciliter la croissance des PME du numérique;
  • Intensifier l’effort de recherche et développement et d’innovation;
  • Poursuivre l’adaptation de notre fiscalité aux enjeux du numérique;
  • Former les entreprises aux métiers du numérique.
  • Adapter le cadre juridique de l’internet aux évolutions de la société de l’information :
  • Garantir la neutralité de l’internet et effectuer des bilans réguliers du cadre réglementaire mis en place ;
  • Utiliser le numérique pour la compétitivité de l’ensemble de l’économie nationale;
  • Répondre aux enjeux de souveraineté et de sécurité liés à l’émergence de ces technologies.
  • Accélérer la compétitivité et la croissance des entreprises par le numérique
  • Assurer que toutes les entreprises ont les ressources humaines  formées aux métiers du numérique et qu’elles sont  à même d’utiliser les  TIC pour leur fonctionnement interne et dans leurs relations avec leurs fournisseurs, leurs clients, ou pour assurer leur visibilité sur internet.
  • Améliorer les services aux entreprises grâce au numérique;
  • Faire du numérique un levier de croissance des entreprises, en leur permettant d’améliorer les services rendus à leurs clients et au consommateur final.

AXE N°5 Assurer la gouvernance de l’économie numérique

Les actions de l’axe N°5

  • Adapter l’organisation de l’État aux enjeux du numérique;
  • Adapter la gouvernance du secteur aux enjeux du numérique;
  • Améliorer la gouvernance des systèmes d’information de l’État.
  • Généraliser IPv6 dans l’administration  à l’horizon 2015 et dans les entreprises d’ici à 2020.
  • Suivre  l’émergence de la gouvernance  internationale de l’internet
  • Dégager des synergies entre les différentes organisations et forums internationaux traitant de la gouvernance de l’internet (au-delà de la seule gestion des ressources critiques de l’internet) sur des sujets comme la cybersécurité, la protection des données personnelles… ;

Conclusion

  • La transition numérique est inéluctable quelque soit le pays, son niveau de développement économique;
  • Il convient par conséquent de mettre en chantier un plan numérique pour le Burkina Faso  aussi bien pour les entreprises que pour l’administration publique.
  • Les réseaux de télécommunications du monde entier sont à présent totalement numérique.
  • La numérisation est à présent la télévision et les autres médias.

Je vous remercie pour votre attention

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik