Flash Info
prev next

à La Une »

Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition

6 janvier 2020 – 16 h 16 min Commentaires fermés sur Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition | 2 884 views

Le personnel de la Primature a présenté ses vœux de nouvel an au Premier Ministre son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE ce lundi 06 janvier 2020 à Ouagadougou. Les collaborateurs du Chef du Gouvernement …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, UACO 2011

Les grandes innovations de la 8e édition des UACO

Soumis par par 5 décembre 2011 – 15 h 19 minPas de commentaire | 1 754 views

Plus qu’une semaine et la 8e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) 2011 ouvriront leurs portes. Après sept éditions, qu’est-ce qui à changer dans l’organisation de la manifestation ? Quelles sont les nouveautés à ces UACO 2011 ? Le secrétaire général du ministère de la Communication et président du comité national d’organisation (CNO), Adama Barro, invite à découvrir les grandes innovations de cette édition du donner et du recevoir du monde de l’information et de la communication.

« Le grand changement projeté, c’est d’organiser les Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO), maintenant tous les deux ans. Ce qui permet d’avoir du temps, de rassembler un peu plus de ressources et de permettre, une préparation des UACO dans la sérénité », a, d’entrée de jeu, souligné le président du Comité national d’organisation (CNO), Adama Barro. Et pour cause ? L’organisation des UACO chaque année, a un coût, pas toujours facile à supporter par le Burkina Faso et ses quelques partenaires qui l’accompagnent dans ce projet. En effet, en parcourant l’histoire des UACO, l’on se rend compte que « L’Etat burkinabè et la Francophonie ont tenu leurs engagements en finançant chaque édition. L’essentiel du poids financier reposant sur le budget de la présidence exécutive qui assume son organisation matérielle et intellectuelle. Une charge morale, institutionnelle et financière de plus en plus lourde qui interpelle. Faut-il aujourd’hui, opter pour un rendez-vous biennal ? » La question reste posée et trouvera certainement une réponse claire, à l’issue de la 8e édition des UACO prévue du 7 au 10 décembre 2011 à Ouagadougou. En attendant, outre les projections pour le changement de la périodicité de la tenue des UACO, cette édition enregistre pas mal d’innovations. « En marge des travaux, il y a un certain nombre d’activités, au nombre desquelles, les partenariats qui sont programmés entre les chaînes de télévision de la sous-région, mais aussi, entre les structures de formation. Ce ne sont pas que des structures de la sous-région, ce sont toutes les structures de formation qui seront présentes au cours de ces UACO pour préparer ensemble, des missions d’enseignement, des échanges d’enseignants, etc. », révèle M.Barro. Il précise qu’en ce qui concerne les télévisions, c’est surtout pour les coproductions et les échanges de programmes. Les centres de formation, les instituts et les grandes écoles ne sont pas oubliés à cette 8e édition des UACO. « Il y a aussi des sessions de travail qui se feront dans les centres de formation. Ils choisiront une thématique donnée, un expert ira sur place pour échanger avec les étudiants et cela est quelque chose d’important », a noté le président du comité national d’organisation.

Excursion touristique pour agrémenter le séjour

Selon M. Barro, des initiatives ont également été développées pour renforcer le rayonnement de la Télévision nationale du Burkina à l’intérieur du pays. « En ce qui concerne le développement de la télévision nationale, des partenariats seront noués avec les régions, pour l’instant, il y en aura quatre, la région du Nord, la région de l’Est, la région du Sud-Ouest et la région des Cascades avec lesquelles nous avons élaboré un protocole d’entente qui fera que ces régions vont s’impliquer dans l’acquisition d’équipement de reportage et de montage télé pour que la télévision puisse, de plus en plus, s’implanter dans les régions du Burkina Faso. Comme vous le savez, le budget de l’Etat est très insuffisant par rapport à nos ambitions. Et comme la télé, ce n’est pas que Ouagadougou, la télé doit se développer au niveau des régions ». L’une des innovations de cette 8e édition est la fenêtre d’échange entre les hommes des médias et le monde des affaires. « C’est pour cela qu’il y a un dîner prévu pour permettre aux journalistes et communicateurs de pouvoir échanger un peu sur les conditions d’ affaires, sur le climat des investissements au Burkina Faso », a mentionné le président du CNO. Les UACO 2011, c’est aussi une occasion d’excursion touristique pour joindre l’utile à l’agréable. De ce fait, les participants et invités pourront découvrir, à leur convenance, des sites touristiques dans la région du Centre. En effet, deux excursions au choix sont proposées aux invités et à la presse. Il s’agit d’une excursion au musée de Manega et d’une autre à Laongo pour les sculptures sur granit et le village-opéra. Pour des questions d’organisation pratique, les volontaires devraient s’inscrire à l’avance et l’effectif des partants pour chaque circuit devrait être connu avant le 30 novembre 2011 afin que la commission animation et mobilisation puissent prendre toutes les dispositions organisationnelles avec les responsables de chaque site. En tous les cas, un circuit libre dans la capitale et dans la région du Centre pourrait être proposé pour la presse internationale durant tout son séjour à Ouagadougou, de même qu’une documentation sur les sites touristiques de la capitale et de la région du Centre pourrait être fournie aux invités et à la presse. Il y a donc de quoi se distraire tout en apprenant beaucoup sur l’histoire et la culture burkinabè, après avoir mené des réflexions approfondies sur le thème des UACO 2011intitulé : « Les nouveaux enjeux médiatiques en Afrique face aux mutations internationales : mondialisation, transition numérique, presse en ligne, éthique et déontologie ». A entendre le président du comité national d’organisation, le choix du thème va de soi : « Je pense que cela va de soi car les UACO, c’est aussi de traiter d’un thème d’actualité. Concernant le secteur des médias, concernant le secteur de l’information, je pense qu’on ne peut pas échapper aujourd’hui, à l’évolution vers le numérique. C’est pour cela que nous avons choisi ce thème pour saisir et cerner un peu tous les impacts des technologies nouvelles sur le secteur des médias, mais aussi sur le travail du secteur de la communication ». M. Barro invite toutes et tous, sans exclusion, aux UACO. « Les UACO sont ouvertes. Tout le monde peut y venir », a-t-il lancé.

Ali TRAORE
traore_ali2005@yahoo.fr

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik