Flash Info
prev next

à La Une »

Création des lycées scientifiques : un facteur de développement

8 décembre 2019 – 11 h 29 min Pas de Commentaire | 129 views

La création des lycées scientifiques permet de rehausser les effectifs très bas des élèves dans les filières scientifiques.
Pour cette rentrée scolaire 2019-2020, 8 lycées scientifiques sont fonctionnels.
A terme, 13 lycées scientifiques régionaux seront créés.

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Compte Rendu, Conseil des Ministres

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 26 OCTOBRE 2011

Soumis par par 27 octobre 2011 – 19 h 33 minPas de commentaire | 2 475 views

Le conseil des ministres s’est tenu le mercredi 26 octobre 2011 en séance ordinaire à partir de 09 heures 00 sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, autorisé des missions à l’étranger et procédé à des nominations.

 

  1. I.            DELIBERATIONS

 

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

 

Le conseil a adopté un décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Autorité nationale pour la mise en œuvre du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (AN-TICE).

Conclu le 24 septembre 1996 avec pour principal objectif d’interdire tout essai nucléaire ou toute autre explosion nucléaire, le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE), à la date du 25 novembre 2008, enregistre cent quatre vingt (180) signataires et cent quarante huit (148) Etats parties.

Le Burkina l’a signé le 27 septembre 1996 et ratifié le 17 avril 2002. Dans le cadre de son application, notre pays, à l’instar des autres Etats parties, a créé l’Autorité nationale et le Centre national de données afin d’assurer la liaison avec le TICE et participer à l’échange international de données et avoir accès en toute confidentialité aux données.

Le présent décret portant création, attribution, organisation et fonctionnement de l’Autorité nationale pour la mise en œuvre du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires, tient compte de l’évolution de l’organisation. La création de l’AN-TICE complète le dispositif institutionnel d’application du Traité au Burkina Faso.

 

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME

 

Le conseil a adopté un rapport relatif à l’organisation d’une campagne spéciale de contrôle des chantiers d’immeubles en cours d’exécution dans les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Ouahigouya, Koudougou, Fada N’Gourma et Banfora.

La campagne spéciale de contrôle qui durera trente (30) jours se fixe pour objectifs de :

–      sensibiliser les populations des villes concernées sur le respect des dispositions et prescriptions techniques en matière de construction ;

–      réduire les risques d’accidents sur les chantiers de construction ;

–      contribuer à la régularisation des chantiers de construction en cours d’exécution ;

–      suspendre les chantiers présentant des risques potentiels d’effondrement jusqu’à la levée des réserves ;

–      sanctionner les cas flagrants de violation des règles en la matière.

Cette campagne augure d’une ère nouvelle dans le suivi des chantiers de construction d’immeubles dans les grandes agglomérations urbaines et participe d’une démarche novatrice qui consiste en la concrétisation de la volonté du ministère de l’Habitat et de l’urbanisme d’assurer le strict respect des dispositions et des normes techniques en matière de construction.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

 

Le conseil a examiné cinq (5) rapports.

Les quatre (4) premiers rapports sont relatifs à l’adoption de projets de loi portant création, attributions, organisation et fonctionnement respectivement de :

–      l’Ordre national des pharmaciens du Burkina Faso ;

–      l’Ordre national des chirurgiens dentistes du Burkina Faso ;

–      l’Ordre national des infirmiers et infirmières du Burkina Faso ;

–      l’Ordre national des sages femmes et maïeuticiens du Burkina Faso.

L’Ordre représente la profession auprès des pouvoirs publics. C’est un organe qui veille aux principes de moralité, de compétence et de dévouement indispensable à l’exercice de tout corps de métier et à l’observance par tous les membres des devoirs professionnels édictés par le code de déontologie propre à chaque corps.

L’adoption de ces projets de loi permettra aux différents Ordres de veiller au respect des conditions d’exercice de la profession et de sanctionner leurs membres pour tout manquement au code de la déontologie.

Le cinquième rapport est relatif à l’adoption de trois décrets portant respectivement :

–      création, attributions, composition et fonctionnement du comité national de lutte contre le tabac au Burkina Faso ;

–      interdiction de fumer dans certains lieux publics et les transports en commun ;

–      conditionnement et étiquetage des produits du tabac au Burkina Faso.

L’adoption de ces décrets qui viennent en application de la loi              n°040-2010/AN du 25 novembre 2010 portant lutte contre le tabac au Burkina Faso marque la volonté de notre pays de respecter ses engagements vis-à-vis des dispositions contenues dans la convention cadre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la lutte             anti-tabac.

 

 

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

Le conseil a adopté un décret portant création d’emplois à l’Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS) du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST).

Ce décret crée deux (02) emplois de chercheurs dont un emploi de maître de recherche en entomologie médicale et un emploi de chargé de recherche en épidémiologie.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

Le conseil a examiné une autorisation pour le recrutement complémentaire d’enseignants à titre exceptionnel. Avec la normalisation et les ouvertures d’écoles opérées au cours de l’année scolaire 2010-2011, la nécessité d’un recrutement complémentaire d’enseignants s’avère nécessaire.

Au terme des délibérations, le conseil autorise le recrutement à titre exceptionnel d’un nouveau contingent d’Instituteurs adjoints certifiés (IAC) pour palier aux insuffisances constatées.

Avant de lever sa séance à 13 H 30 mn, le conseil a entendu des communications orales et procédé à des nominations.

II – COMMUNICATIONS ORALES

 

II.1. Le Secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres a informé le conseil de la décoration de S. Exc. M. le Président du Faso, du Collier d’or de Grand Croix de la Fédération internationale de Volleyball et du Collier de la Confédération africaine de Volleyball, le lundi 24 octobre 2011.

Le Président du Faso, premier récipiendaire africain à recevoir le Collier d’or de Grand Croix de la Fédération internationale de Volleyball (FIVB) s’est engagé à soutenir davantage la vulgarisation des sports de main au Burkina Faso. Ces distinctions récompensent S. Exc. M. Blaise COMPAORE pour ses efforts soutenus en faveur du sport en général et du Volleyball en particulier.

II.2. Le ministre d’Etat, ministre chargé des Relations avec le Parlement et des réformes politiques a fait au conseil une communication relative aux rencontres régionales sur les réformes politiques organisées dans les treize régions du Burkina Faso du 18 au 25 octobre 2011.

Le gouvernement note avec satisfaction la forte mobilisation des participants auxdites rencontres qui ont permis de recueillir des idées enrichissantes pour l’amélioration de notre processus démocratique ainsi que des propositions de modes opératoires pour la mise en œuvre des réformes envisagées.

Le conseil adresse ses félicitations aux membres des équipes d’animation des rencontres, aux autorités politiques et administratives des régions ainsi qu’aux comités locaux d’organisation pour les efforts déployés en vue de la réussite des rencontres.   

Au terme des rencontres régionales, le conseil félicite l’ensemble de la classe politique et des acteurs de la vie nationale pour leur engagement et leur détermination à œuvrer à l’approfondissement de notre démocratie à travers des réformes pertinentes.

Il les invite à rester mobilisés pour les assises nationales sur les réformes politiques qui se tiendront avant la fin de l’année 2011.

II.3. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale a fait au conseil une communication relative à la tenue de la 11e Journée des communautés à Ouagadougou du 27 au 29 octobre 2011 sous le thème « La jeunesse face aux défis de l’intégration africaine ».

II.4. Le ministre de la Communication a fait au conseil une communication relative à la tenue de la sixième (6e) rentrée de la Radiodiffusion-Télévision du Burkina Faso du 02 au 06 novembre 2011 à Ouagadougou.

Cette édition verra entre autres l’organisation d’un forum sur la crédibilité de la télévision nationale du Burkina, le lancement de la  « RTB 2 Centre » et l’ouverture de la section télévision de la RTB à Gaoua.

Il a en outre informé le conseil de la tenue des 8e Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO), du 07 au 10 décembre 2011 sous le thème « Les nouveaux enjeux médiatiques en Afrique face aux mutations internationales : mondialisation, transition numérique, presse en ligne, éthique et déontologie ».

II.5. Le ministre de la Santé a fait au conseil une communication relative à la Semaine nationale de l’allaitement maternel dont la cérémonie de lancement aura lieu le samedi 29 octobre 2011 à Ouahigouya sous le thème « Allaitement et communication », avec le parrainage de madame Chantal COMPAORE, épouse du Chef de l’Etat.

 

II.6. Le ministre de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi a fait au conseil une communication relative à la tenue, du               1er au 02 décembre 2011 à Dori, dans la province du Séno, du sixième Forum national des jeunes.

Placé sous le thème « Renforcer les investissements en faveur de la jeunesse pour un Burkina émergent », le Forum regroupera mille cinq cents (1 500) jeunes et sera marqué par un dialogue direct avec le Président du Faso.

 

III – NOMINATIONS

 

III.1. MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

 

–      Monsieur Karim NETANI, Mle 43 130 M, inspecteur du Trésor,              1ère classe, 3e échelon, est nommé trésorier régional de la Boucle du Mouhoun (Dédougou) ;

–      Monsieur Cheik Hamalha Kourbié OUATTARA, Mle 56 712 T, inspecteur du Trésor, 1ère classe, 5e échelon, est nommé trésorier régional du Centre-Sud (Manga) ;

–      Monsieur Martin OUEDRAOGO, Mle 56 724 F, inspecteur du Trésor, 1ère classe, 5e échelon, est nommé fondé de pouvoirs du trésorier régional des Hauts-Bassins (Bobo-Dioulasso) ;

–      Monsieur Logossina SANOU, Mle 59 668 U, inspecteur du Trésor, 1ère classe, 4e échelon, est nommé fondé de pouvoirs du trésorier régional du Centre-Nord (Kaya) ;

–      Monsieur Jean ZINSONE, Mle 46 263 C, inspecteur du Trésor,             1ère classe, 1er échelon, est nommé fondé de pouvoirs du trésorier régional de la Boucle du Mouhoun (Dédougou) ;

–      Monsieur Jean Appolinaire Ansokeuon KPODA, Mle 58 440 H, inspecteur du Trésor, 1ère classe, 4e échelon, est nommé fondé de pouvoirs du trésorier régional de l’Est (Fada N’Gourma) ;

–      Monsieur Fulbert NANA, Mle 49 082 R, inspecteur du Trésor,              1ère classe, 1er échelon, est nommé fondé de pouvoirs du trésorier régional du Sud-Ouest (Gaoua) ;

–      Madame Marie Eveline DARGA/YUGBARE, Mle 50 043 J, inspecteur du Trésor, 1ère classe, 6e échelon, est nommée fondé de pouvoirs du trésorier des missions diplomatiques et consulaires.

III.2.  MINISTERE DE LA SANTE

–      Monsieur Ousmane NERE, Mle 49 447 B, administrateur des hôpitaux et des services de santé, 1ère classe, 2e échelon, est nommé chef de cabinet ;

–      Madame Talata Charlotte Rosine RAMDE/NONGOMDE,                 Mle 118 982 U, conseiller en gestion des ressources humaines,            1ère classe, 1er échelon, est nommée directrice des ressources humaines ;

–      Monsieur Arsène OUEDRAOGO, Mle 105 007 N, pharmacien,              1ère catégorie, échelle A, 3e échelon, est nommé directeur de l’approvisionnement pharmaceutique ;

–      Monsieur Sylvain ZEBA, Mle 53 437 L, médecin de santé publique, 1ère classe, 6e échelon, est nommé directeur de la prévention par les vaccinations (DPV) ;

–      Monsieur Salifou KONFE, Mle 32 483 G, médecin de santé publique, 1ère classe, 13e échelon, est nommé directeur de la décentralisation du système sanitaire ;

–      Monsieur Dieudonné VALEA, Mle 18 384 C, médecin de santé publique, classe exceptionnelle, 1er échelon, est nommé directeur de la santé communautaire ;

–      Madame Isabelle SANOU/BICABA, Mle 51 248 W, médecin, est nommée directrice régionale de la santé du Plateau central (Ziniaré).

III.3. MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L’EMPLOI

–      Monsieur Aboubacar IDANI, Mle 52 157 H, administrateur des services financiers, 1ère classe, 6e échelon, est nommé directeur des études et de la planification ;

–      Monsieur Benoît KABORE, Mle 14 466 W, enseignant à l’université, catégorie A, échelle 12, 9e échelon, est nommé directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) ;

–      Monsieur Parfait Désiré OUEDRAOGO, Mle 100 372, cadre de banque, classe VI, 1er échelon, est nommé directeur du Fonds d’appui aux initiatives des jeunes (FAIJ) ;

–      Monsieur Lassané OUEDRAOGO, socio-économiste, 1ère catégorie, échelle A, 16e échelon, est nommé directeur de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation professionnelle ;

–      Monsieur Brahima ZOUNDI, Mle 52 179 V, inspecteur du Trésor,                  1ère classe, 6e échelon, est nommé directeur du Fonds d’appui au secteur informel (FASI) ;

–      Monsieur Sidzabda Emmanuel YAMEOGO, Mle 84 859 Z, professeur certifié, 1ère catégorie, échelle B, 4e échelon, est nommé directeur de la communication et de la presse ministérielle ;

–      Monsieur Paul Dieudonné COMPAORE, Mle 24 149 T, inspecteur du Travail, 1ère classe, 9e échelon, est nommé secrétaire permanent de la Commission nationale de la certification et de la formation professionnelle ;

–      Monsieur Idrissa TRAORE, Mle 117 343 M, conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère catégorie, échelle B, est nommé directeur du développement des initiatives des jeunes (DDIJ) ;

–      Monsieur Eric Roland Sidnoma YAMEOGO, Mle ANPE 233, ingénieur en génie industriel, 1ère classe, 9e échelon, est nommé directeur général du Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré (CFPR-Z).

   Le ministre de la Communication

Porte-parole du gouvernement

          Alain Edouard TRAORE

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik