Flash Info
prev next

à La Une »

Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) : c’est parti pour la 11ème édition

25 novembre 2019 – 19 h 08 min Pas de Commentaire | 334 views

Son Excellence, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, Représentant le président du Faso, Roch Marc Christian KABORE,  a procédé ce lundi 25 novembre 2019 à la salle de Conférence de Ouaga 2000 à l’ouverture …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités

8ème édition du SITHO : Le Premier Ministre Luc Adolphe Tiao préside la cérémonie d’ouverture

Soumis par par 5 octobre 2011 – 12 h 18 minPas de commentaire | 3 017 views

 La 8ème édition du Salon international du Tourisme et de l’Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO), a ouvert ses portes le 29 septembre 2011 sur le site du SIAO. Placé sous le thème « tourisme et développement durable », la présente édition connaît la participation d’une dizaine de pays avec le Ghana comme invité d’honneur. La cérémonie d’ouverture de cette 8ème édition, placée sous la présidence du Premier Ministre Luc Adolphe Tiao.

Le Ministre de la Culture et du Tourisme, Baba Hama a dans son discours d’ouverture, salué la participation en progression constante d’année en année des pays frères et amis au SITHO. Cela dénote selon lui une volonté commune à œuvrer pour la consolidation du Salon dans sa dimension panafricaine, mais aussi et surtout, « à l’émergence d’un tourisme africain intégré, riche de la diversité et de la complémentarité des produits touristiques ». Il a fait remarquer le contexte difficile dans lequel la 8ème édition du salon se tient, marqué par un continent africain qui a été secoué en début d’année par des soubresauts socio politiques qui ont porté un coup dur au secteur du tourisme. Pour le Ministre de la Culture et du Tourisme, cela vient rappeler que le tourisme est « un produit fragile fortement tributaire de la paix qui lui sert de fondement et de socle ». Il a invité à cet effet tous les acteurs de la vie nationale à se mobiliser et à travailler sans relâche afin de préserver et de consolider la paix en vue d’un rayonnement plus éclatant du secteur du tourisme Le thème de cette 8ème édition, « tourisme et développement durable », a-t-il relevé doit interpeller au regard de l’étroite relation qui existe entre l’activité touristique et le développement durable. Pour Baba Hama, « autant le tourisme peut contribuer de manière favorable au développement socio-économique de nos pays, autant il a une forte capacité de détérioration de l’environnement et d’atteinte à nos identités nationales ». Il a souligné que l’une des ambitions de la présente édition est aussi de renforcer la nécessité pour les destinations touristiques d’opter pour un tourisme porteur de développement durable qui soit maîtrisé, afin d’éviter tout effet allant à l’encontre du bien-être des populations et des visiteurs.

Pour Baba Hama, le développement durable du tourisme est un signe de progrès. Ce développement doit nécessairement intégrer des notions de performance économique, de respect de l’environnement et un partenariat équitable entre communautés d’accueil et visiteurs. C’est pourquoi, il a souligné que « le tourisme durable prend en compte les intérêts des populations locales, il contribue à améliorer leur qualité de vie. Il constitue de ce fait un instrument de lutte contre la pauvreté et le chômage dans les régions à vocation touristique ». Tout en reconnaissant que les bouleversements dont sont témoins actuellement les différents Etats de la région, sont porteurs de désespoir, il a relevé qu’ils offrent cependant des perspectives d’élargissement des formes de tourisme adoptées, avec de plus en plus l’apparition de nouvelles approches et de nouveaux concepts dont notamment le tourisme responsable, le tourisme vert, l’écotourisme, etc. « Ces formes de tourisme contribuent puissamment à la préservation de leurs propres fondements à savoir : les espaces naturels intacts et sains, la culture et la santé des populations réceptrices. Elles confèrent au tourisme un rôle moteur dans le développement présent et futur de nos pays », a-t-il souligné.

 Le Président du Comité d’organisation de cette 8ème édition, Jean Claude Dioma, a dans son mot de bienvenue, situer les enjeux du SITHO qui offre chaque année aux professionnels du tourisme et de l’hôtellerie un cadre privilégié d’échanges d’idées, d’expériences, de savoir-faire, mais également une opportunité d’échanges de produits entre les acteurs du tourisme des pays africains et les prescripteurs de voyages d’autres continents. Elle apparaît selon lui comme une opportunité de prendre la mesure des défis à relever pour conférer au tourisme le rôle moteur de développement des économies nationales. Aussi, pendant les quatre jours que durera la présente édition du salon, du 29 septembre au 2 octobre, environ 200 exposants venant du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Ghana, du Sénégal, du Mali, du Tchad, du Cameroun, du Burkina, occuperont les aires d’exposition du SIAO. En outre, de nombreux tours opérateurs en provenance de l’Allemagne, de la France et de la Belgique, des visiteurs professionnels, saisiront l’opportunité pour promouvoir leurs activités et pour nouer ou affiner des partenariats. La 8ème édition présente un programme assez diversifié qui offrira non seulement au public, de découvrir différentes facettes du tourisme et des produits touristiques des pays présents, aux acteurs et aux professionnels du tourisme et de l’hôtellerie, des agences de voyage de promouvoir les différentes destinations et les valeurs touristiques des Etats. Il est prévu à cet effet entre autres activités des excursions sur des sites touristiques, des rencontres d’affaires, des conférences sur différents thèmes dont celui de la 8ème édition « tourisme et développement durable », des sous thèmes comme « impact du tourisme sur le développement », « tourisme cynégétique : les potentialités et la contribution au développement durable du Burkina Faso », « propriété industrielle au service du SITHO »

A l’issue de la cérémonie d’ouverture et après la coupure du ruban symbolique donnant accès aux sites d’exposition pour une visite guidée des stands, le Premier Ministre Luc Adolphe Tiao s’est prêté aux questions de la presse et a donné ses impressions.

« Je constate aujourd’hui que le salon a beaucoup évolué depuis la première édition en 2004 dont j’avais été le parrain. Plusieurs pays participent aujourd’hui au salon et cela a permis à la manifestation de prendre de l’ampleur. Je pense qu’il est important qu’il y ait un salon qui puisse faire la promotion du tourisme dans notre pays et dans la sous région. Le gouvernement va continuer de soutenir ce salon ainsi que les agences qui travaillent à la promotion du secteur touristique de notre pays.

Le thème de cette 8ème édition « tourisme et développement durable » se justifie amplement, parce que le tourisme est un facteur important de notre économie. De ce point de vue, il faut voir comment on peut continuer à développer le tourisme tout en préservant l’environnement pour les générations futures. C’est un thème qui vient à propos dans la mesure où dans la Stratégie de Croissance accélérée et de Développement durable, nous avons placé la préservation de l’environnement au centre de nos préoccupations 

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik