Flash Info
prev next

à La Une »

Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) : c’est parti pour la 11ème édition

25 novembre 2019 – 19 h 08 min Pas de Commentaire | 334 views

Son Excellence, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, Représentant le président du Faso, Roch Marc Christian KABORE,  a procédé ce lundi 25 novembre 2019 à la salle de Conférence de Ouaga 2000 à l’ouverture …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Compte Rendu, Conseil des Ministres

Compte rendu du conseil des Ministres du 10 juin 2009

Soumis par par 8 septembre 2011 – 16 h 19 minPas de commentaire | 2 552 views

Compte rendu du conseil des Ministres du  10 juin 2009Le conseil des ministres s’est tenu le mercredi 10 juin 2009 en séance ordinaire à partir de 09 heures 0sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, autorisé des missions à l’étranger et procédé à des nominations.

  1. I. DELIBERATIONS

I.1.    AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

ET DE LA COOPERATION REGIONALE

Le conseil a examiné et adopté trois (03) rapports relatifs à des demandes d’agréments pour la nomination d’ambassadeurs auprès de notre pays.

Au terme de ses délibérations, le conseil a marqué son accord pour la nomination de :

–       Monsieur Giancario IZZO, en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République italienne auprès du Burkina Faso avec résidence à Abidjan (République de Côte d’Ivoire) ;

–       Monsieur Jamil Ahmed KHAN, en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République islamique du Pakistan auprès du Burkina Faso avec résidence à Tripoli (Libye) ;

–       Monsieur Ri Chan HO, en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République populaire démocratique de Corée auprès du Burkina Faso avec résidence à Abuja (Nigeria).

I.2.    AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE, DE L’HYDRAULIQUE

ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES

Le conseil a examiné et adopté deux (02) rapports.

Le premier rapport est relatif à l’examen et à l’adoption d’un décret qui nomme monsieur Georges YAMEOGO, Mle 18 531 F, ingénieur des eaux et forêts, membre représentant l’Etat au titre du ministère de l’Environnement et du cadre de vie au conseil d’administration de la Maîtrise d’ouvrage de Bagré (MOB) pour un mandat de trois (03) ans.

Le second rapport est relatif à l’examen et à l’adoption de deux (02) décrets qui nomment respectivement monsieur Zackarie SEGDA,              Mle 10 762 D, ingénieur agronome, membre représentant l’Etat au titre du ministère de l’Agriculture, de l’hydraulique et des ressources halieutiques au conseil d’administration du Centre agricole polyvalent (CAP) de Matourkou et président dudit conseil.

I.3.    AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le conseil a examiné et adopté deux (02) rapports.

Le premier rapport est relatif à l’examen et à l’adoption d’un décret portant création, composition, attributions et fonctionnement d’un comité interministériel de suivi de la conjoncture internationale.

L’évaluation de l’impact de la crise internationale sur l’économie burkinabè présage :

–       un ralentissement de la croissance économique affectant les conditions de vie des couches les plus vulnérables ;

–       une aggravation du déficit du compte extérieur dû concomitamment à la baisse du cours du coton et à la hausse du cours des hydrocarbures ;

–       un ralentissement de l’activité économique pouvant engendrer des pertes d’emplois.

Face à cette situation, des mesures énergiques d’anticipation sont préconisées afin d’atténuer les effets de la crise sur nos performances économiques et sur les conditions de vie des populations.

Aussi les mesures suivantes ont-elles été prises :

–       la mise en place d’un dispositif de veille, d’alerte et de suivi à travers d’une part la création d’un comité interministériel de suivi de la conjoncture dont l’objectif principal sera de suivre l’évolution de la conjoncture économique et financière tant nationale qu’internationale, en vue de proposer les mesures à prendre pour conforter la dynamique de croissance et du développement du Burkina, et d’autre part la revue trimestrielle de la conjoncture économique par le conseil des ministres ;

–       l’adoption de mesures spécifiques de portée générale pour renforcer l’efficience et l’efficacité des politiques et programmes mis en œuvre par l’ensemble des départements ministériels, l’accent devant être mis sur la priorisation, une meilleure programmation et un suivi rigoureux des activités ;

–       l’adoption de mesures spécifiques en liaison avec la nature des effets de la crise pour la relance et le soutien de l’activité économique, le renforcement de la protection sociale, la préservation de la viabilité du système financier.

Il s’agira notamment de soutenir la relance de la production locale, de restructurer les entreprises en difficultés notamment celles privatisées, de préserver et de créer des emplois, de renforcer les programmes de filets sociaux et les mécanismes d’allègement des charges familiales et de préserver la solvabilité du système bancaire.

Le conseil a donné des instructions aux ministres en charge du dossier pour la mise en place de groupes de travail pour approfondir ces orientations en vue de leur opérationnalisation.

Le deuxième rapport est relatif à l’analyse des résultats de dépouillement de l’appel d’offres national pour la construction d’infrastructures sanitaires.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire (PNDS) qui vise l’amélioration de l’état de santé et du bien-être des populations à travers l’accroissement de la couverture sanitaire, le gouvernement a entrepris la construction de centres sanitaires en zones rurales (PCCS-ZR).

Au terme de ses délibérations, le conseil a autorisé la passation des marchés avec les entreprises suivantes :

–      Lot 1 : Groupement ECODI/GERBATP pour la construction d’un (01) centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) à Gourcy (province du Zondoma), pour un montant de un milliard vingt neuf millions deux cent trente trois mille quatre cent huit (1 029 233 408) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de douze (12) mois ;

–      Lot 2 : entreprise ESAF pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Titao et Bouna (province du Lorum), pour un montant de cent soixante six millions deux cent trente huit mille six cent seize (166 238 616) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 3 : entreprise EGCE pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Omson et Doubaré (province du Yatenga), pour un montant de deux cent treize millions trois cent dix sept mille deux cent vingt six (213 317 226) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 4 : entreprise EOMF pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Rigui et à Bani (province du Yatenga), pour un montant de deux cent trente sept millions quatre cent quatre vingt cinq mille six cent trente huit (237 485 638) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 6 : entreprise EZZBF pour la construction d’un (01) centre de santé et de promotion sociale (CSPS) à Kodjolaye (province du Séno), pour un montant de cent trente sept millions huit cent neuf mille six cent un (137 809 601) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 7 : entreprise ETEC pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Katcham et Bossey (province de l’Oudalan), pour un montant de deux cent vingt quatre millions six cent cinquante trois mille sept cent quatre vingt six (224 653 786) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06)  mois ;

–      Lot 8 : entreprise EKK pour la construction de trois (03) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Zambaga, Lébéré et Boulmanga (province du Namentenga), pour un montant de deux cent cinquante huit millions cent vingt sept mille cinq cent soixante dix (258 127 570) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06)  mois ;

–      Lot 9 : entreprise CGEBAT pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Toukoudga et Toutourgou (province de la Kompienga), pour un montant de deux cent dix neuf millions deux cent quatre vingt dix huit  mille vingt huit (219 298 028) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 10 : entreprise EGCB/ZE pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Djora et Foutouri (province de la Komadjoari), pour un montant de cent quatre vingt dix millions soixante sept mille cinquante deux (190 067052) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 11 : entreprise SOCOZAF pour la construction de trois (03) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Lantao, Kourougou et Nagnoundougo (province du Gourma), pour un montant de deux cent soixante douze millions quatre vingt treize mille cinq cent vingt quatre (272 093 524) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 12 : entreprise TOBINFOR pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Nimina et Tissi (province du Nayala), pour un montant de cent quatre vingt dix neuf millions trois cent douze mille sept cent vingt (199 312 720) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 13 : entreprise SOTAC pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Madouba et Konsara (province de la Kossi), pour un montant de cent soixante huit millions cent vingt quatre mille huit cent trente (168 124 830) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 14 : entreprise SOTAC pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Kombori-Koura et Ba (province de la Kossi), pour un montant de cent soixante dix huit millions trois cent soixante mille quatre cent soixante quinze         (178 360 475) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 15 : entreprise MAISON WOBAIN pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Sonkoura et Mourzié (province de la Kossi), pour un montant de cent quatre vingt quatre millions huit cent quatre vingt dix neuf mille quatre vingt dix huit (184 899 098) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 16 : entreprise COGITEC pour la construction de deux (02) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) à Mousakuy et Bonza (province des Banwa), pour un montant de deux cent huit millions huit cent quatre vingt treize mille cent soixante huit (208 893 168) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois ;

–      Lot 17 : entreprise CGBC pour la construction d’un (01) centre de santé et de promotion sociale (CSPS) à Lanfièra (province du Mouhoun), pour un montant de cent vingt et un millions huit cent quatre vingt treize mille sept cent quatre vingt trois (121 893 783) F CFA HT/HD avec un délai d’exécution de six (06) mois.

–      Le lot 5 déclaré infructueux fera l’objet d’un avis d’appel d’offres ultérieur.

Le financement est assuré par la Banque islamique de développement.

I.4.    AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

Le conseil a examiné et adopté huit (08) décrets portant nomination de membres et de présidents aux conseils d’administration des centres hospitaliers.

Au terme des six (06) premiers décrets les personnes suivantes sont nommées membres des conseils d’administration des centres ci-après pour un mandat de trois (03) ans.

Centre hospitalier universitaire Souro-SANOU

Au titre du ministère de la Santé :

–      Monsieur François DRABO, Mle 41 259 U, médecin de santé publique ;

Au titre du ministère de la Fonction publique et de la réforme de l’Etat :

–      Monsieur Idrissa SINON, Mle 32 336 C, conseiller en gestion des ressources humaines ;

Centre hospitalier régional de Dédougou

Au titre du ministère du Travail et de la sécurité sociale :

–      Monsieur Dombavourou Sébastien HIEN, Mle 22 501 V, inspecteur du Travail et des lois sociales ;

Au titre de la commission médicale d’établissement :

–      Monsieur Edgar OUANGRE, Mle 53 438 A, chirurgien ;

Centre hospitalier régional de Dori

Au titre de la commission médicale d’établissement :

–      Monsieur  Abdoulaye TABOURE, Mle 119 687, pharmacien ;

Centre hospitalier régional de Fada N’Gourma

Au titre du ministère de la Santé :

–      Monsieur Robert Lucien Jean-Claude KARGOUGOU, Mle 53 449 M, médecin de santé publique ;

Centre hospitalier régional de Gaoua

Au titre de la commission médicale d’établissement :

–      Monsieur Siaka PARE, Mle 88 223 N, chirurgien dentiste ;

Centre hospitalier régional de Tenkodogo

Administrateur représentant les travailleurs :

–      Monsieur Appolinaire OUEDRAOGO, Mle 34 412 R, attaché de santé odonto-stomatologie.

Au terme des deux (02) derniers décrets, les personnes suivantes sont nommées au poste de président des conseils d’administration des centres hospitaliers ci-après :

Centre hospitalier universitaire Souro-SANOU :

–      Monsieur François DRABO, Mle 41 259 U, médecin de santé publique ;

Centre hospitalier régional de Fada N’Gourma :

–      Monsieur Robert Lucien Jean Claude KARGOUGOU, Mle 53 449 M, médecin de santé publique.

I.5.    AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS

Le conseil a examiné et adopté deux (02) décrets portant respectivement renouvellement de mandat et nomination de membres au conseil d’administration du Centre de contrôle des véhicules automobiles (CCVA).

Le premier décret renouvelle pour trois (03) ans le mandat du lieutenant-colonel Laurent SAWADOGO, officier, membre représentant l’Etat au titre du ministère de la Défense audit conseil.

Le second décret nomme les personnes ci-après membres représentant l’Etat au conseil d’administration du Centre de contrôle des véhicules automobiles pour un mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère des Transports :

–      Monsieur Jean Claude ZONGO, Mle 25 764 H, administrateur des services financiers ;

Au titre du ministère de l’Environnement et du cadre de vie :

–      Monsieur Barthélemy KERE, Mle 15 362 G, ingénieur du génie rural.

I.6.    AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT

ET DU CADRE DE VIE

Le conseil a examiné et adopté deux (02) décrets portant nomination de membres et de président au conseil d’administration de l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF) de Dindéresso, province du Houet.

Au terme du premier décret, les personnes ci-après sont nommées membres dudit conseil pour un mandat de trois (03) ans.

Administrateurs représentant l’Etat

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

–      Monsieur Bruno SANDWIDI, Mle 39 690 A, inspecteur des impôts ;

Au titre du ministère de l’Agriculture, de l’hydraulique et des ressources halieutiques :

–      Monsieur André François ZATE, Mle 12 115 Z, conseiller principal en formation des jeunes agriculteurs (FJA) ;

Au titre du ministère de l’Environnement et du cadre de vie :

–      Monsieur Kourita Prosper SAWADOGO, Mle 15 335 T, inspecteur des eaux et forêts ;

–      Madame Isabelle DAO, Mle 47 800 L, inspecteur des eaux et forêts ;

Au titre du ministère des Enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifiques :

–      Monsieur Jules BAYALA, Mle 1 249 238 C, maître de recherche.

Administrateurs représentant le personnel :

–      Monsieur Dramane SAWADOGO, Mle 357 012 A, environnementaliste ;

–      Monsieur Augustin Soua KOUAKOU, Mle 109 236 K, contrôleur des eaux et forêts ;

–      Monsieur Younoussa  OUEDRAOGO, Mle 24 033 B, inspecteur des eaux et forêts.

Administrateur représentant les élèves :

–      Monsieur Boukary OUEDRAOGO, Mle 22 475 E, élève inspecteur des eaux et forêts.

Au terme du second décret, monsieur Kourita Prosper SAWADOGO est nommé président dudit conseil.

I.7.    AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE  LA PROMOTION DE L’ENTREPRISE ET DE L’ARTISANAT

Le conseil a examiné et adopté trois (03) décrets portant respectivement renouvellement de mandat, nomination de membres et  de président au conseil d’administration de la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY).

Le premier décret renouvelle pour trois (03) ans le mandat de monsieur Seriba OUATTARA, Mle 101 365 Z, conseiller des affaires économiques, membre représentant l’Etat au titre du ministère du Commerce, de la promotion de l’entreprise et de l’artisanat au conseil d’administration de la SONABHY.

Le deuxième décret nomme les personnes ci-après membres représentant l’Etat audit conseil pour un mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère des Mines, des carrières et de l’énergie :

–      Monsieur Moussa OUATTARA, Mle 69 09 N, ingénieur électricien ;

Au titre du ministère du Commerce, de la promotion de l’entreprise et de l’artisanat :

–      Monsieur Pondé Gilbert ZOMBRE, Mle 18 099 V, conseiller des affaires économiques.

Le troisième décret nomme Seriba OUATTARA président dudit conseil.

I.8.    AU TITRE DU MINISTERE DE  LA JEUNESSE ET DE L’EMPLOI

Le conseil a examiné et adopté deux (02) rapports.

Le premier rapport est relatif à l’examen et à l’adoption de deux (02) décrets qui nomment madame Emilienne SAWADOGO/SAWADOGO, Mle 19 730 R, inspecteur du Trésor, membre et président du conseil de gestion du Fonds d’appui au secteur informel (FASI).

Le second rapport est relatif à l’examen et à l’adoption de deux (02) décrets qui nomment monsieur Gilbert Puiraogo KABRE, Mle 52 174 M, inspecteur du Trésor, membre et président du conseil de gestion du Fonds d’appui à la promotion de l’emploi (FAPE).

Avant de lever sa séance à 14 H 00, le conseil a entendu des communications orales et procédé à des nominations.

II – COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre de l’Economie et des finances a fait au conseil un compte rendu de la 34è réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque islamique de développement (BID) à Ashagabat en République du Turkménistan du 02 au 03 juin 2009.

Au cours de cette rencontre, il a été procédé à l’évaluation de la mise en œuvre de la déclaration de Ouagadougou pour le soutien aux programmes de développement des pays membres, ainsi que la revue du programme spécial pour le développement de l’Afrique (PSDA) qui vise à renforcer les acquis de la déclaration de Ouagadougou et accroître l’aide de la BID pour le développement des pays membres les moins avancés en Afrique dans les secteurs de l’agriculture, de l’eau, de l’assainissement, de l’éducation, de la santé, de l’énergie et des infrastructures de transport.

A l’issue de cette réunion, notre pays a signé avec la BID un accord de don d’un montant d’un million quatre cent mille dollars US pour la sécurité alimentaire.

II.2. Le ministre de la Justice garde des sceaux a informé le conseil de la tenue de la troisième session de la chambre criminelle de la cours d’appel de Bobo-Dioulasso pour l’année judiciaire 2008-2009 siégeant au tribunal de grande instance du 15 juin au 03 juillet 2009.

La majorité des dossiers inscrits à l’ordre du jour, ont trait à des crimes économiques (détournements de biens publics, concussions, faux et usage de faux).

Le préjudice  financier occasionné par ces affaires s’élève à plus de cinq cent millions (500 000 000) de francs CFA au détriment de l’Etat.

II.3. Le ministre de la Culture, du tourisme et de la communication a informé le conseil de la tenue de la sixième édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) du 29 septembre au 04 octobre 2009 autour du thème « Tourisme et art vestimentaire ».

Dans cette dynamique, le SITHO se positionne comme une manifestation d’envergure en Afrique de l’Ouest qui offre aux opérateurs touristiques une destination originale au coeur du Sahel tout en prenant en compte l’intégration régionale prônée par l’UEMOA.

Cette vision sera certainement renforcée par les organisations patronales de l’hôtellerie et du tourisme (FOPAHT) qui ont choisi Ouagadougou pour abriter le siège de leur Fédération.

II.4. Le ministre des Sports et des loisirs a fait au conseil le bilan de la participation du Burkina Faso à la neuvième édition des Jeux de l’avenir pour personnes handicapées d’Afrique (JAPHAF) qui s’est déroulé du 27 au 31 mai 2009 à Niamey au Niger.

Le Burkina Faso qui a pris part à ces jeux avec dix (10) athlètes a remporté neuf (09) médailles dont trois (03) en or, trois (03) en argent et trois (03) en bronze.

En outre, notre pays s’est adjugé trois (03) titres de champion d’Afrique dans la course sur route et contre la montre tandem, la course sur route contre la montre hand-bike homme et la course sur route contre la montre hand-bike femme.

Ces brillantes victoires offrent à notre pays une participation au championnat du monde para-cycliste en Italie en octobre 2009.

Le conseil félicite nos jeunes athlètes qui, grâce à leur courage et abnégation ont dignement relevé le défi à ces jeux africains.

III – NOMINATIONS

III.1. MINISTERE DE LA SANTE

–      Monsieur Nifabèteryel Paul SOMDA, Mle 19 628 U, pharmacien,        2è classe, 8è échelon, est nommé conseiller technique ;

–      Monsieur Bocar Amadou KOUYATE, Mle 18 038 D, médecin de santé publique, 2è classe, 9è échelon, est nommé conseiller technique ;

–      Monsieur Boureima TARNAGDA, économiste, 3è catégorie,            11è échelon, est nommé inspecteur technique ;

–      Monsieur Benjamin P. BAMOGO, Mle 23 520 H, administrateur des hôpitaux, 1ère classe, 2è échelon, est nommé directeur général du centre hospitalier régional de Tenkodogo ;

–      Monsieur Sidbéwindin Mathieu BOUGMA, Mle 42 807 A, médecin,           1ère classe, 9è échelon, est nommé directeur régional de la santé du Centre-Nord (Kaya) ;

–      Monsieur Emmanuel KONE, Mle 84 162 P, administrateur des hôpitaux et des services de santé, 1ère classe, 3è échelon, est nommé directeur de l’Administration et des finances du centre hospitalier régional de Koudougou ;

–      Médecin colonel Ousséini DIALLO, officier, est nommé directeur de la télémédecine.

III.2. MINISTERE DU COMMERCE, DE LA PROMOTION DE L’ENTREPRISE

ET DE L’ARTISANAT

–      Monsieur Toro ZOURI, Mle 18 055 C, conseiller des affaires économiques, 2è classe, 8è échelon est nommé personne responsable des marchés.

Le Ministre de la Culture,

du tourisme et de la communication

Porte-parole du Gouvernement

Filippe  SAVADOGO

Commandeur de l’Ordre national

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik