Flash Info
prev next

à La Une »

Etat de la liberté de la presse au Burkina Faso : Une conférence publique pour renforcer le professionnalisme dans les médias

19 septembre 2018 – 7 h 40 min Pas de Commentaire | 44 views

Le Ministère de la Communication et des relations avec le parlement a organisé le mardi 18 septembre 2018 à Ouagadougou, une conférence publique sur le thème : « Etat de la liberté de la presse …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Reportage, Video

Conférence de presse du gouvernement : Trois membres du gouvernement face à la presse

Soumis par par 7 juin 2018 – 7 h 20 minPas de commentaire | 1 439 views

Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement Rémis Fulgance DANDJINOU, accompagné de ses collègues de la Fonction publique Seyni OUEDRAOGO et de l’Economie Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI, se sont prêtés aux questions des journalistes à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse du gouvernement ce mardi 05 juin 2018 à Ouagadougou. À l’ordre du jour, la réforme du système de rémunération des agents de la Fonction publique, les grèves et sit-in à n’en point finir.

Ils étaient nombreux les hommes de média venus entendre les ministres Hadizatou Rosine COULIBALY de l’Economie, des finances et du développement, Seyni OUEDRAOGO de la Fonction publique du travail et de la protection sociale et Rémis Fulgance DANDJINOU de la communication porte-parole du Gouvernement. Les membres du gouvernement ont éclairé la lanterne des journalistes sur les sujets qui font couler beaucoup d’encre et de salive ces derniers temps dans notre pays.
C’est le ministre de la fonction publique qui a répondu en premier aux journalistes sur la question de la réforme du système de rémunération des agents de la Fonction publique. Pour le ministre, la conférence sur la réforme du système de rémunération des agents de l’Etat prévue du 12 au 14 juin prochain est juste une étape du processus. « Un agent public ne peut se prévaloir de ses droits acquis. L’agent public est dépositaire d’une mission publique. Notre régime indemnitaire est des plus complexe dans lequel on trouve des cas où des indemnités dépassent de 100 à 150% des salaires » a-t-il laissé entendre. Par contre, l’Etat va assurer sa part du contrat juridique qui est celle d’assurer les droits des fonctionnaires.
Pour Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI, ministre en charge de l’Economie il faut moderniser les structures chargées de la collecte des recettes. «
Tant que nous n’améliorons pas les performances de nos structures chargées de faire rentrer de l’argent, nous n’allons pas y arriver » a-t-elle déclaré. Le ministre des finances dit vouloir révolutionner les moyens de perception des recettes au profit du budget de l’Etat et non privatiser son ministère de tutelle. Pour illustrer son propos madame COULIBALY/SORY donne une citation du capitaine Thomas SANKARA qui dit : « nous devons choisir entre donner du champagne à quelques-uns ou donner de l’eau potable à tout le monde ». Selon elle, autant les uns ont le droit de grever autant les autres ont le droit de travailler d’où le dispositif sécuritaire aux alentours du MINEFID.
Le ministre porte-parole du gouvernement Rémis Fulgance DANDJINOU estime que le Gouvernement actuel est celui qui a le plus concédé aux revendications syndicales au Burkina Faso. Il appelle par conséquent les organisations syndicales engagées dans des mouvements de grève et sit-in à privilégier la voie du dialogue, gage de toute harmonie sociale et de paix.

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik