Flash Info
prev next

à La Une »

 Pont de franchissement de Djikofè : Le calvaire relève désormais du passé.

20 mai 2019 – 13 h 31 min Pas de Commentaire | 152 views

Le quartier périphérique Djikofè, dans l’arrondissement 11 de Ouagadougou a désormais son pont de franchissement. Le constat a été fait le jeudi 16 mai 2019 par notre équipe de reportage. C’est une population comblée qui …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Documentation, Reportage, Revues évènementielles

Le ministre Batio Bassière dans l’est du Burkina

Soumis par par 19 avril 2017 – 16 h 11 minPas de commentaire | 1 285 views

IMG_9111 Encourager les personnels de l’environnement dans leur travail quotidien

Le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, a séjourné du 12 au 15 avril 2017 dans la région de l’Est. En tournée de prise de contact pour relancer les activités de son département dans cette région, Batio Nestor Bassière a rencontré le personnel de la Direction régionale en charge de l’environnement avec qui il a eu des échanges. Il s’est également entretenu avec les acteurs intervenant dans le domaine de la protection forestière et visité des concessions de chasse.

C’est par une visite de courtoisie au gouverneur de la région de l’Est, le Colonel Ousmane Traoré, qu’a débuté la tournée du ministre en début de matinée le 13 avril dernier, avant sa rencontre avec les agents de son département en poste dans la région. La rencontre, qui a eu lieu dans les locaux de la direction régionale, a été l’occasion pour le ministre de les féliciter pour le travail qu’ils abattent au quotidien. Cette sortie, dira-t-il, s’inscrit dans le cadre d’une prise de contact, étant donné qu’elle c’est la première fois qu’il se rend dans la région depuis sa prise de fonction. Le choix de la région de l’Est s’explique par l’importance des richesses forestières, fauniques,  halieutiques et cynégétiques  de cette partie du Burkina.

En effet, à en croire le directeur régional de l’environnement,  de l’économie verte et du changement climatique, Barnabé Kaboré, « la faune est abondante et diversifiée. Elle représente 75% du potentiel national et fait du Burkina Faso un des pays les plus giboyeux de la sous-région».

Toutefois, il a précisé que ce fort potentiel est fortement menacé, notamment par les feux et les défrichements incontrôlés, la divagation des animaux, la forte pression agricole et l’orpaillage. Profitant de l’occasion, les agents ont évoqué les difficultés auxquelles ils font face au quotidien à l’attention du premier responsable de leur ministère. De ces difficultés, on retiendra entre autres l’insuffisance en matériels logistiques et roulants et celle en ressources humaines. Des préoccupations auxquelles le ministre Bassière, qui avait à ses côtés certains de ses plus proches collaborateurs, a promis d’apporter des éléments de réponse, avant de poursuivre sa route sur Pama. La délégation ministérielle à fait escale à l’ex zone présidentielle. Là, elle a visité la mare de Bapienga n°3 et échangé avec le personnel du campement de Kompienbiga, une concession publique dont la gestion est assurée par l’Office national des aires protégées (OFINAP) et qui, selon le ministre, doit servir de modèle.

A Pama, le ministre Bassière et sa délégation se sont rendus dans les concessions de Pama Centre-Sud, à la périphérie de la ville, de Konkombouri et de Pama Sud située à quelques encablures de la frontière béninoise. Dans ces concessions, il a surtout effectué des sorties de terrains dans les différentes réserves dont il a pu apprécier la richesse. Batio Nestor Bassière qui a également pu mesurer l’ampleur du braconnage et se rendre compte des difficultés que rencontrent les acteurs dans l’exercice de leurs tâches.

En effet, à toutes les étapes de sa tournée, il a rencontré les Comités villageois de gestion des forêts (CVGF) et les concessionnaires de chasse avec qui « il a été question de leur implication dans la gestion et la conservation des ressources naturelles ainsi que la nécessité de leur coopération dans la lutte contre les phénomènes qui  menacent les ressources forestières ». Avant de quitter Pama le samedi 15 avril, le ministre a invité l’ensemble des acteurs à la collaboration et au dialogue pour la préservation des ressources forestières.

 

                                                   Prosper DABONGOU

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik