à La Une »

Communiqué : Décès du Docteur Salifou DIALLO, Président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso

19 août 2017 – 7 h 31 min Pas de Commentaire | 136 views

 Le Gouvernement burkinabè a le regret de vous annoncer le décès de son Excellence Salifou DIALLO, Président de l’Assemblée Nationale.
Décès survenu ce jour 19 août 2017 à Paris en France.
Le gouvernement présente ses condoléances à …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Revues évènementielles

Discours de Son Excellence Monsieur le Président du Faso, Président du Conseil des ministres à la cérémonie de la Rentrée du Barreau du Burkina Faso à Ouagadougou, le 27 avril 2017

Soumis par par 27 avril 2017 – 17 h 43 minPas de commentaire | 354 views

President Roch

Monsieur le Président de l’Assemblée nationale

Monsieur le Président du Conseil constitutionnel

Mesdames et Messieurs les Présidents d’Institution

Monsieur le chef de file de l’opposition politique

Monsieur le Ministre de la Justice, des Droits humains et de la Protection Civique, Garde des Sceaux

Mesdames et Messieurs les ministres

Mesdames et Messieurs les Chefs de missions diplomatiques et consulaires

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations internationales et interafricaines

Monsieur le Président de la Cour de justice de la CEDEAO

Madame la Présidente de la Cour de justice de l’UEMOA

Monsieur le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Burkina Faso

Mesdames et Messieurs les anciens Bâtonniers du Burkina Faso

Messieurs les Bâtonniers des pays invités

Mesdames et Messieurs les Anciens Bâtonniers

Mesdames et Messieurs les représentants des Ordres et structures invités

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil de l’Ordre et des délégations des Barreaux des pays frères et amis

Distingués invités
Mesdames et Messieurs

La rentrée solennelle du Barreau du Burkina Faso m’offre l’agréable occasion de saluer la grande famille des avocats, ces défenseurs acharnés des droits et des libertés qui constituent un pilier important de l’Etat de droit et de la démocratie.
La présente rentrée du Barreau, placée sous le thème « les libertés dans les politiques de sécurité » interpelle les différents acteurs sur la nécessité d’une réappropriation de leur mission de protection et de promotion des droits fondamentaux que sont, entre autres, la liberté et la sécurité. Elle témoigne aussi de l’intérêt que portent l’ensemble des acteurs au renforcement et à l’ancrage des valeurs républicaines au Burkina Faso.

Ces efforts du Barreau participent de la dynamique engagée dans notre pays depuis quelques années pour rendre la justice apte à relever les défis cruciaux de sécurité juridique et judiciaire des personnes et des biens, dans un environnement de plus en plus complexe.
En effet, en décidant de tenir votre rentrée sur le thème des libertés dans les politiques publiques de sécurité, vous touchez à une problématique à la fois des plus anciennes et des plus actuelles.
Ancienne parce que depuis toujours, la liberté et la sécurité constituent deux droits fondamentaux qui ont été présentés à la fois comme incompatibles ou inconciliables, du moins en partie.
Actuellement, en raison de notre contexte marqué entre autres par la recrudescence des infractions violentes, la criminalité transfrontalière et le crime organisé, ces phénomènes matérialisés par le terrorisme font planer permanemment sur nos populations la peur et des risques élevés ainsi que la remise en cause du droit à la sécurité. Toute la question est alors celle de savoir comment l’Etat, dont la mission est de garantir la liberté et la sécurité, s’organise pour relever ce défi.
Plus encore, l’Avocat qui participe aux côtés du juge, à l’élaboration de la jurisprudence, et à assurer la protection et la promotion de ces droits est un acteur de choix. Se pencher tout particulièrement sur son rôle dans un tel contexte est donc assurément une œuvre utile.

Distinguées personnalités
Monsieur le Bâtonnier
Mesdames et Messieurs

L’approfondissement de la démocratie, la consolidation de l’Etat de droit et l’amélioration de la gouvernance qui sont des aspirations fortes des peuples requièrent que les Avocats soient conséquemment outillés pour une contribution efficace à l’expression de la justice, facteur de progrès, de paix et de stabilité politique.
C’est pourquoi, au regard de l’évolution constante des règles et instruments juridiques, j’exhorte l’ensemble des Avocats au renforcement continu de leurs capacités pour assumer toujours avec professionnalisme leur rôle dans la construction d’une justice de qualité. A ce titre, la « Maison de l’Avocat » demeure un cadre idéal de formation et de perfectionnement des membres l’Ordre.
Le Gouvernement, dans un esprit de dialogue et de concertation, reste ouvert à toute proposition visant à accompagner et à soutenir vos efforts dans ce sens.
Monsieur le Bâtonnier
Distinguées personnalités
Mesdames et Messieurs

Je reste convaincu que la qualité de vos échanges permettra d’obtenir des conclusions qui contribueront à favoriser l’émergence d’un système judiciaire nouveau, est source d’équité et garant de la liberté et de la sécurité dans notre pays. A ce titre, les fruits de vos travaux sont très attendus afin qu’ensemble nous puissions prévenir ou corriger, le cas échéant, les facteurs et les actes qui seraient susceptibles de compromettre la cohabitation de ces droits.
En souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouverte la rentrée solennelle 2017 du Barreau du Burkina Faso.

Je vous remercie.

Print Friendly

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik