à La Une »

Cérémonie d’ouverture du 25è FESPACO

28 février 2017 – 11 h 10 min Pas de Commentaire | 7 views

Regardez la video en cliquant sur le lien Cérémonie d’ouverture du 25ème FESPACO

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Les communiqués gouvernementaux

La nouvelle Représentante résidente de l’UNICEF au Burkina chez le Président du Faso: Les domaines de l’éducation et la nutrition comme priorités

Soumis par par 11 octobre 2016 – 18 h 25 minPas de commentaire | 454 views

UNICEF2La nouvelle Représentante résidente de l’UNICEF au Burkina Faso, Dr Anne VINCENT, a été reçue en audience ce mardi 11 octobre 2016 dans la matinée, par S.E.M. Roch Marc Christian KABORE.

Selon Madame VINCENT, il était nécessaire de rendre une visite de courtoisie au Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, visite qui constitue « un acte d’engagement ».
La Représentante résidente a laissé entendre, à sa sortie d’audience que les discussions avec le Président du Faso ont porté sur deux sujets, qu’elle a qualifiés de piliers du développement : « la nutrition et l’éducation ».
« Il est absolument indispensable que nous nous battions contre la problématique de la malnutrition de façon à donner aux enfants toutes leurs chances de démarrer dans la vie avec un potentiel cérébral, intellectuel optimal », a-t-elle-déclaré. Dr Anne VINCENT a expliqué que la malnutrition chronique affecte de façon irréversible le développement cérébral, d’où la nécessité de la combattre.
Le deuxième domaine évoqué lors des échanges est l’éducation. La Représentante résidente de l’UNICEF au Burkina Faso dit concevoir l’éducation comme « un continuum d’éducation entre le préscolaire et le supérieur ou le secondaire technique ou général ; c’est-à-dire tout ce cheminement que l’on doit faire avec les enfants, les accompagner jusqu’à ce qu’ils aient un travail dans la société ».
Par ailleurs, elle a noté la nécessité de repenser le système éducatif de façon générale. L’éducation doit répondre aux besoins de développement du pays et s’adapter au marché du travail, a-t-elle conclu.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

 

Print Friendly

Plus d'articles: