Flash Info
prev next

à La Une »

Union économique et monétaire ouest-africaine : Un niveau de récoltes globalement satisfaisant

18 mai 2019 – 16 h 25 min Pas de Commentaire | 84 views

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO,  a participé à la huitième réunion du comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Les communiqués gouvernementaux

Lutte contre la corruption : Réflexion et échanges d’expériences entre acteurs judiciaires et OSC à Fada N’Gourma

Soumis par par 7 août 2016 – 17 h 17 minPas de commentaire | 1 200 views

1(1)Le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique a organisé les 3 et 4 août 2016 à Fada N’Gourma, un atelier de réflexion et d’échanges d’expériences entre acteurs du monde judiciaire et ceux des Organisations de la société civile (OSC) sur la lutte contre la corruption.

Le Directeur Général de la Politique Criminelle et du Sceau (DGPSC), Pascal BAMOUNI a rappelé que la corruption et les infractions assimilées (concussion, détournement de biens publics, conflit d’intérêt, prise illégale d’intérêt, délits d’apparence, délit d’acceptation de cadeaux indus, etc.), sont de plus en plus fréquentes. A cela s’ajoute leur complexité et parfois la présence d’éléments d’extranéité.

« L’un des défis qui se présentent alors à la Justice et particulièrement aux acteurs de la chaîne pénale, est celui de la détection, de la poursuite et du jugement à bonnes dates des personnes mises en cause surtout dans les dossiers de grande corruption » a souligné Pascal BAMOUNI.2

Le contrôleur général d’État, Luc Marius IBRIGA a notamment livré une communication sur les actions de l’Autorité supérieure de Contrôle d’État et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) au Burkina Faso.

Lors des débats, il a été relevé, la nécessité d’une coordination des efforts de tous les acteurs engagés dans la prévention et la lutte contre la corruption.

DCPM/MJDHPC

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik