à La Une »

Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 21 juillet 2017

21 juillet 2017 – 22 h 38 min Pas de Commentaire | 438 views

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,
le vendredi 21 juillet 2017,
en séance ordinaire, de  15 H 00 mn à 19 H 00 mn,
sous la présidence de
 Son Excellence Monsieur Paul Kaba THIEBA,
                                                 Premier ministre, Chef …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Chronique du Gouvernement

Communication gouvernementale : Etre à l’écoute et rendre compte des actions de l’Exécutif

Soumis par par 31 août 2016 – 6 h 36 minPas de commentaire | 889 views

logo sig bonLe 06 septembre prochain, le ministre des Infrastructures sera à l’émission « Dialogue avec le gouvernement », du Service d’information du gouvernement (SIG).  Cette émission est réalisée en partenariat avec la RTB et relayée par des médias partenaires sur toute l’étendue du territoire national. Monsieur Eric BOUGOUMA lèvera le voile sur la politique infrastructurelle du gouvernement. Il s’exprimera notamment sur  la mise à niveau et le développement du réseau routier rural, l’extension et le développement du réseau routier inter-urbain et intra-urbain, ainsi que le développement du réseau routier international.

On se souvient que le mardi 05 juillet 2016, le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, se prêtait aux questions d’un groupe de journalistes dans le cadre de cette même émission « Dialogue avec le gouvernement », à propos de la relance économique au Burkina Faso. Il était revenu à la charge le 04 août, à l’occasion d’un point de presse, pour parler du Programme national de développement économique et social (PNDES). Mais avant cela, le 02 août 2016, c’était un autre membre de son gouvernement, en l’occurrence le ministre de la Santé Smaïla OUEDRAOGO, qui se prêtait à l’exercice du « Dialogue avec le gouvernement », pour évoquer la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de santé.

Ces différentes sorties des membres de l’Exécutif s’inscrivent dans le cadre de ce qu’il convient d’appeler la communication gouvernementale ; la communication gouvernementale pouvant être définie comme l’échange d’informations entre les institutions de l’Etat et le public. En effet, les gouvernants ont besoin de conférer à leurs décisions et à leurs conceptions politiques la légitimité requise pour qu’elles soient acceptées et appliquées.

Et l’une des clefs de voûte de la politique communicationnelle du gouvernement consiste à faire connaître, à travers les méthodes les plus compréhensibles par tous, les rouages, le fonctionnement et les formes d’intervention des différentes structures de l’Etat, pour que les habitants des villes et des campagnes puissent bénéficier des retombées d’un service public des plus efficients.

Dans le même temps, les populations doivent avoir la possibilité de faire parvenir aux gouvernants leurs préoccupations et leurs aspirations, dans les domaines politique, économique et social.

Cette opération d’échange d’informations se fait à travers divers canaux et supports qu’offrent les médias traditionnels et modernes et les institutions de l’Etat.

Au Burkina Faso, la gestion de la communication gouvernementale est dévolue au SIG par le décret n°2008-430/PRES/PM/MCTC du 15 juillet 2008 portant organisation du Ministère de la culture, du tourisme et de la communication. Mais c’est le décret n°2012-772/PRES/PM/MC/MEF du 24 septembre 2012 qui créé officiellement le SIG. Ce décret définit en son article 16 ses missions telles qu’on les retrouve à ce jour.

Du reste, la Politique nationale de Communication (PNCOM) 2011-2020, qui a tenu compte de l’existence du SIG lors de son élaboration, dispose en son alinéa 2.1.2 que « la communication gouvernementale est assurée par le Service d’information du gouvernement (SIG) chargé de la diffusion de l’information officielle, de la promotion de l’image du Burkina Faso et de ses potentialités, du renforcement des relations avec les médias, en collaboration avec les Directions de la Communication et de la Presse Ministérielle ».

Selon l’article 4 du décret sus cité, le SIG a pour mission, la gestion de la communication gouvernementale, la diffusion de l’information gouvernementale et la coordination des activités des directions de la communication et de la presse ministérielle (DCPM), en collaboration avec la direction de la communication du Premier ministère. A ce titre il est notamment chargé :

-de la publication des décisions gouvernementales;

- de la vulgarisation des politiques nationales et l’information sur leur mise en œuvre ;

- de la contribution au rayonnement de l’image du Burkina et sa promotion pour une meilleure connaissance de ses potentialités ;

- de l’entretien et du renforcement des relations du gouvernement avec les médias par la mise à leur disposition de l’information gouvernementale en collaboration avec tous les départements ministériels ;

- de la mise en œuvre du plan d’intervention dans les médias privés ;

- de la veille informationnelle par l’analyse du contenu des médias et de l’opinion dans un but d’anticipation ;

- de la coordination des actions de communication des directions de la communication et de la presse de l’ensemble des ministères ;

- de l’élaboration et de la gestion des stratégies de communication du Porte-parole du gouvernement.

Pour mener à bien ses missions, le SIG dispose d’un ensemble d’outils de communication qu’il utilise dans la mise en œuvre des activités du gouvernement. Et au nombre des activités quotidiennes du SIG, on peut citer la rédaction du compte rendu du Conseil des ministres depuis 2008, l’organisation du point de presse du gouvernement et de l’émission « Dialogue avec le gouvernement », la réalisation de films documentaires institutionnels, de coffrets PAD sur l’action gouvernementale, la coordination de la chronique du gouvernement, et l’archivage physique et numérique des dossiers en conseil et des comptes rendus du Conseil des ministres. Par ailleurs le SIG dispose d’une mailing-list, liste d’adresses électroniques permettant de diffuser simultanément l’information à plus de 10 000 personnes, d’un dispositif d’alerte et  d’un centre d’appel pour la gestion spécifique des crises. Il est présent sur le net et les réseaux sociaux, ce qui permet aux utilisateurs de ces canaux de suivre les actions du gouvernement au quotidien.

Le SIG est la structure faitière qui coordonne l’action des DCPM dont le rôle est de faire en sorte qu’il y ait une cohérence de vue dans la communication gouvernementale. Elles sont les points focaux du SIG dans les départements ministériels. A ce titre, elles coordonnent les activités communicationnelles au niveau sectoriel.

Comme cela transparait donc, la communication constitue une préoccupation majeure du gouvernement, non seulement par devoir de redévabilité mais aussi pour tenir compte du droit à l’information des citoyens.

Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement

Print Friendly

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik