Flash Info
prev next

à La Une »

Renforcement de la coopération Burkina Faso-Japon: le président du Faso en visite officielle à Tokyo

15 novembre 2018 – 20 h 38 min Pas de Commentaire | 18 views

Le président du Faso effectuera du 16 au 23 novembre 2018, une visite officielle à Tokyo au Japon.
Pour sa première visite officielle au pays du soleil levant depuis son accession à la magistrature suprême, Roch …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Les communiqués gouvernementaux

Succès de la lutte contre l’onchocercose en Afrique : Roch Marc Christian KABORE exprime sa gratitude aux Etats africains, à l’OMS et aux donateurs

Soumis par par 14 juillet 2016 – 20 h 28 minPas de commentaire | 1 085 views

pfLe Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a présidé la cérémonie d’ouverture de la célébration du succès de la lutte contre l’onchocercose en Afrique, le 14 juillet 2016 à Ouagadougou.

La cérémonie d’ouverture de la célébration du succès de la lutte contre l’onchocercose a connu la présence de présidents d’institutions, des membres du gouvernement et de personnalités du monde de la santé, venues d’Afrique, d’Europe et d’Amérique.
Après le mot de bienvenue du Gouverneur de la région du Centre, la directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour l’Afrique, Dr Matshidiso MOETI a remercié le Président du Faso pour avoir honoré de sa présence la cérémonie et cette présence traduit , selon elle, l’intérêt que le chef de l’Etat accorde à la lutte contre l’onchocercose en Afrique.
Pour Madame MOETI, la lutte contre les maladies tropicales négligées comme l’onchocercose encore appelé « cécité des rivières », est un enjeu de développement pour l’Afrique et le continent ne peut atteindre les objectifs de développement sans l’élimination de ces maladies.
Dans son discours d’ouverture, le Président du Faso, a exprimé, au nom du peuple burkinabè, sa satisfaction pour l’honneur qui est fait au Burkina d’abriter une manifestation « de cette importance et de cet ampleur ».
« A l’instar d’autres pays africains, l’onchocercose ne représente plus un problème de santé publique au Burkina Faso. C’est le lieu ici de saluer la collaboration fructueuse que nous avons eue avec l’OMS et l’ensemble des partenaires techniques et financiers qui ont été sur le front de la lutte contre ce fléau qui annihile les efforts de développement des Etats. Lors de la présente rencontre, tout en célébrant les progrès réalisés au cours des dernières décennies, nous devons également faire le point de la situation et examiner les facteurs qui freinent l’élimination de l’onchocercose et d’autres maladies tropicales négligées », a déclaré le Président du Faso.
Selon le chef de l’Etat, c’est pour maintenir les acquis de la lutte contre l’onchocercose que l’OMS, en concertation avec les pays et les partenaires de la lutte contre l’onchocercose et les autres maladies tropicales négligées ont mis en place, en début 2016, une nouvelle entité régionale nommée Projet Spécial Elargi pour l’Elimination des Maladies Tropicales Négligées (ESPEN).
« Aujourd’hui plus que jamais, nous comptons sur la coordination de l’OMS, sur la collaboration avec les partenaires de la santé, sur l’engagement et l’appropriation de la lutte contre la maladie par les gouvernants de nos pays et sur la participation des communautés pour assurer le succès du projet ESPEN », a indiqué le Président du Faso.
Roch Marc Christian KABORE a aussi exprimé sa gratitude et ses sincères remerciements aux Etats africains, à l’OMS, à tous les partenaires techniques et financiers et à tous les donateurs pour la confiance placée au Burkina Faso, pour abriter, 40 ans durant, les sièges successifs du Programme de lutte contre l’onchocercose en Afrique de l’Ouest (OCP) et du Programme africain de lutte contre l’onchocercose( APOC).
L’onchocercose ou « cécité des rivières », a jadis causé de nombreux dommages sociaux et économiques à des pays africains. Des communautés entières avaient abandonné leurs terres agricoles et fertiles à cause de la maladie. C’est dans ce contexte que les premières actions de lutte ont commencé à partir de 1974 dans sept pays de l’Afrique de l’ouest : Benin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Togo.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik