Flash Info
prev next

à La Une »

MESSAGE A LA NATION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR ROCH MARC CHRISTIAN KABORE, PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES A L’OCCASION DU 11 DECEMBRE 2018

10 décembre 2018 – 20 h 26 min Pas de Commentaire | 638 views

 
Manga, le 10 décembre 2018
Peuple du Burkina Faso
Chers compatriotes
La célébration du 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale m’offre l’agréable occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Les communiqués gouvernementaux

Conseil Supérieur de la Magistrature : Les magistrats burkinabè satisfaits des réformes sur la corporation au cours de la Transition

Soumis par par 21 décembre 2015 – 17 h 42 minPas de commentaire | 942 views

Conseil Supérieur de la Magistrature

 

Les magistrats burkinabè satisfaits des réformes sur la corporation au cours de la Transition

Le Président de la Transition, Président du Faso, Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, a rencontré dans la salle polyvalente de la Présidence du Faso, les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) le vendredi 18 décembre 2015. Etait également présente à la rencontre, madame Joséphine OUEDRAOGO, ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique.

Le Président du Faso a exprimé sa satisfaction aux membres du CSM quant à la tenue de cette audience: « Je suis content de pouvoir profiter de cette occasion pour d’abord vous saluer et vous dire que dans toute la mesure du possible, nous avons été disponible chaque fois que cela était nécessaire de vous rencontrer et d’aider aussi à résoudre les problèmes de la magistrature parce que nous sommes conscients de l’importance de votre fonction, de votre département », s’est réjoui le Président Michel KAFANDO.

La présidente du CSM, madame Thérèse TRAORE/SANOU a, dans son allocution, relevé que la rencontre se tient dans un contexte de déconnexion entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. « Cette audience intervient suite à la révision constitutionnelle du 10 novembre 2015 qui consacre formellement la séparation du pouvoir judiciaire et du pouvoir exécutif », a-t-elle affirmé.

Puis, elle a rappelé les actions fortes de la Transition pour rendre effective l’indépendance de la justice : « Depuis votre arrivée à la tête de la Transition, vous vous êtes personnellement investis pour l’indépendance de la justice. Vous avez marqué votre attachement à la lutte contre l’impunité à travers l’annonce de la réouverture de certains dossiers de crimes de sang et de crimes économiques. La facilitation de l’exhumation des restes du Président Thomas SANKARA, la relecture des textes de la Haute Cour de Justice pour la rendre plus fonctionnelle, votre présence physique à pratiquement toutes les sessions du CSM, votre engagement personnel à faire adopter les décrets d’application des lois organiques du CSM et du statut de la magistrature, etc. », a souligné madame Thérèse TRAORE.

Prenant enfin la parole, le porte-parole de l’intersyndical de la magistrature, monsieur Moriba TRAORE, par ailleurs Secrétaire général du Syndicat des Magistrats du Burkina (SBM), a relevé les innovations introduites dans le corps de la magistrature qui se déclinent entre autres par « l’évaluation des magistrats par leurs supérieurs hiérarchiques immédiats, la désignation des chefs de juridictions par le CSM sur appel à candidature avec des critères définis pour chaque profil, la nécessité de motiver désormais par écrit toute affectation pour nécessité de service, l’impossibilité pour tout magistrat de faire désormais plus de 5 ans au même poste et au sein de la même juridiction, l’impossibilité pour le magistrat, même en disponibilité de faire la politique, la création d’un secrétariat permanent du CSM, etc. ».

Dans son propos conclusif, il a remercié le Président du Faso ainsi que toutes les autorités pour leur lutte sans faille pour l’indépendance de la justice : « les magistrats saluent votre patriotisme, votre sens du devoir, votre courage dans le difficile exercice de la Transition avec toutes les péripéties vécues. Quand tout sera peut-être oublié de la Transition, les réformes de la justice par leur taille devront rappeler que vous n’avez pas dormi », a dit le porte-parole de l’intersyndical des magistrats.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik