Flash Info
prev next

à La Une »

 Pont de franchissement de Djikofè : Le calvaire relève désormais du passé.

20 mai 2019 – 13 h 31 min Pas de Commentaire | 169 views

Le quartier périphérique Djikofè, dans l’arrondissement 11 de Ouagadougou a désormais son pont de franchissement. Le constat a été fait le jeudi 16 mai 2019 par notre équipe de reportage. C’est une population comblée qui …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Point de Presse du Gouvernement, Reportage

Face à la presse du mardi 03 novembre 2015 : L’Etat burkinabè offre à titre de subvention 25 millions de francs CFA à chaque candidat à la présidentielle

Soumis par par 5 novembre 2015 – 13 h 55 minPas de commentaire | 2 331 views

_MG_0308Le gouvernement de la transition était face à la presse ce mardi 3 novembre 2015, à Ouagadougou. Les échanges entre les journalistes et le gouvernement ont porté entre autres sur les sujets relatifs à l’organisation de la campagne électorale, au bilan de la prise en charge des victimes de l’insurrection des 30 et 31 octobre et du putsch manqué et à la situation des concours de la fonction publique, session 2015.

Ce face à la presse a été une occasion pour le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Youssouf OUATTARA d’évoquer le contexte particulier et de détailler les modalités de financement des élections couplées. Selon le ministre en charge de l’administration du territoire, le nombre de candidats aux élections a connu une importante hausse par rapport aux élections passées. Le contexte économique se caractérisant par une baisse de l’activité économique au niveau national et une réduction des recettes de l’Etat.  La subvention de l’Etat à la campagne présidentielle a été fixée à 25 000 000 de francs CFA par candidat. Pour les législatives, 460 000 000 de francs CFA sont à repartir entre les partis et les regroupements d’indépendants en fonction du nombre de candidats présentés par parti ou regroupement. La prise en charge des délégués désignés par les partis politiques et les groupements d’indépendants est assurée par l’Etat à hauteur de 518 619 000 de francs.

Le ministre en charge de la fonction publique, Augustin LOADA a souligné, au cours de ce face à la presse, qu’en plus des poursuites judiciaires prises à l’encontre despersonnes impliquées dans la fraude au concours de la Fonction publique, des sanctions administratives sont enclenchées contre ces dernières.

Le ministre de l’action sociale et de la solidarité nationale Angéline ZAN/YELEMOU est revenu sur la situation des victimes de l’insurrection d’octobre 2014 et du putsch manqué de 2015. A en croire madame le ministre, le gouvernement a apporté un soutien moral, alimentaire, sanitaire et financier aux blessés et aux travailleurs ayant perdu leur emploi. Un soutien psycho-social a été apporté aux familles endeuillées par ces évènements, a-t-elle poursuivi.

Quant à l’inquiétude liée à la sécurité pendant les élections du 29 novembre 2015, les ministres ont rassuré l’opinion publique que des mesures sont envisagées.

                                                    Le Service d’information du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik