Flash Info
prev next

à La Une »

 Pont de franchissement de Djikofè : Le calvaire relève désormais du passé.

20 mai 2019 – 13 h 31 min Pas de Commentaire | 168 views

Le quartier périphérique Djikofè, dans l’arrondissement 11 de Ouagadougou a désormais son pont de franchissement. Le constat a été fait le jeudi 16 mai 2019 par notre équipe de reportage. C’est une population comblée qui …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Reportage

17ème édition de la Journée nationale de la liberté de la presse au Burkina Faso : Le rôle des médias dans l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2015 au menu des échanges.

Soumis par par 20 octobre 2015 – 18 h 43 minPas de commentaire | 2 334 views

ph2  17ème édition de la Journée nationale de la liberté de la presse au Burkina Faso

 Le rôle des médias dans l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2015 au menu des échanges.

 

 Dans le cadre de la commémoration de la Journée nationale de la liberté de la presse, le comité de pilotage  du Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ) a organisé, le mardi 20 octobre 2015, à  Ouagadougou, un panel-débat sur le thème : «Médias et Insurrection au Burkina Faso ! »

 Le Centre National de presse Norbert Zongo commémore la 17ème édition de la Journée nationale de la liberté de la presse  au Burkina Faso les mardis 20 et mercredi 21 octobre 2015, sous le thème : « Médias et changement politique en Afrique : quelle contribution ? ». Cette 17ème édition, a été marquée ce mardi 20 octobre à Ouagadougou par une réflexion sous forme de panel sur le thème: «Médias et Insurrection au Burkina Faso ! ». La rencontre, qui s’est déroulée au Conseil Burkinabè des Chargeurs (CBC), a permis au président de pilotage du centre de presse Norbert Zongo, Justin Coulibaly, de rappeler que cette journée a été instituée en 1998 et cela rappelle la pétition populaire initiée par le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) soutenue par diverses organisations, le 20 octobre 1993. Pour lui, la Journée nationale de la liberté de la Presse permet également aux journalistes de se battre et d’affirmer leur engagement en faveur de la liberté de la presse dans notre pays.

Trois panelistes à savoir Monsieur Boureima Sigué président directeur général des Editions Le Pays, Monsieur Boureima Ouédraogo directeur de publication du Reporter, Monsieur Cyriaque Paré du lefaso.net et le modérateur, Professeur Serge Théophile Balima ont chacun, à leur manière, émis leurs opinions sur le thème. Pour ces conférenciers, la presse burkinabé a joué un rôle majeur à l’éveil des consciences des populations. Selon  eux, les médias burkinabè dans leur diversité et leur pluralité ont joué un rôle déterminant à l’évènement de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2015 au Burkina Faso et à l’échec du coup d’Etat perpétré par les éléments de l’ex-RSP.

Cette 17ème édition de la journée nationale de la liberté de la presse sera également marquée par la Projection du film « Une révolution africaine : les 10 jours qui ont fait chuter Blaise Compaoré » suivi de débats avec Luc Marius IBRIGA de l’AECE, Basolma BAZIE de la CGT-B et Maître Guy Hervé KAM du Balai Citoyen le mardi 20 octobre 2015 à 18h, une soirée Gala pour la remise du Prix Norbert Zongo du Journalisme d’Investigation ainsi que du Prix de la Meilleure Journaliste 2015 le mercredi 21 octobre 2015 et une exposition photo sur l’insurrection populaire.

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik