Flash Info
prev next

à La Une »

MESSAGE A LA NATION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR ROCH MARC CHRISTIAN KABORE, PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES A L’OCCASION DU 11 DECEMBRE 2018

10 décembre 2018 – 20 h 26 min Pas de Commentaire | 598 views

 
Manga, le 10 décembre 2018
Peuple du Burkina Faso
Chers compatriotes
La célébration du 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale m’offre l’agréable occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Reportage

FESPACO 2015: l’Etalon d’or au Maroc – Palmarès officiel

Soumis par par 7 mars 2015 – 23 h 28 minPas de commentaire | 3 254 views

Hicham AyouchC’est le marocain Hicham AYOUCH qui remporte l’Etalon d’or de Yennenga de la 24ème édition du FESPACO. La proclamation a été faite au de la cérémonie officielle de clôture, le samedi 7 mars 2015 au palais des sports de Ouaga 2000.

Présidée par Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, président du Faso, la 24ème édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO) a officiellement clos ses portes le samedi 7 mars 2015. L’Etalon d’or du Yennenga est revenu au marocain Hicham AYOUCH, pour son film « Fièvre ». Ainsi le Maroc  pour la quatrième fois s’inscrit sur la liste des lauréats du la plus grande distinction du cinéma africain. Hicham AYOUCH succède au Sénégalais Alain Gomis, qui avait gagné le trophée en 2013, pour son film « Tey ». Les trois Marocains ayant déjà gagné l’Etalon de Yennenga sont Souhail Ben Barka (1973), Nabil Ayouch – son frère – (2001) et Mohamed Mouftakir (2011).

L’Etalon d’argent est allé à l’algérien Belkacem HADJADJ pour son film « FADHMA N’SOUMER ». L’œil du cyclone » du burkinabè Sékou TRAORE s’en sort avec l’Etalon de bronze.

Pour ce qui est du court-métrage, trois poulains ont été décerné : l’or pour « De l’eau et du sang » du marocain Abdelilah ELJAOUHARY, le poulain d’argent pour « Madame Esther » de la réalisateur malgache Luck RAZANAJOANA et le bronze revient au film « Zakaria »  de la tunisienne Leila BOUZID.

Selon le Délégué général du FESPACO Monsieur Ardiouma SOMA c’est la somme de 158 million de francs CFA qui été injectée dans les prix toute catégories confondues dont 84 millions pour l’ensemble des prix spéciaux.

La 24ème édition du FESPACO s’est ainsi achevée, le rendez-vous est pris pour la 25ème édition qui se tiendra du 25 février au 4 mars 2017.

Palmarès officiel du Fespaco 2015 :
SECTION LONG-METRAGE

– Etalon d’Or de Yennenga : « Fièvres » d’Hicham Ayouch (Maroc)
– Etalon d’argent de Yennenga : « Fadhma N’Soumer » de Belkacem Hadjadj (Algérie)
– Etalon de bronze de Yennenga : « L’œil du cyclone » de Sékou Traoré (Burkina Faso)
– Prix de la meilleure interprétation féminine : Maimouna Ndiaye dans « L’œil du cyclone » de Sékou Traoré (Burkina Faso)
– Prix de la meilleure interprétation masculine : Fargass Assande dans « L’œil du cyclone » de Sékou Traoré (Burkina Faso)
– Prix Paul Robeson (Meilleur film de la diaspora): « Morbayassa, le serment de Koumba » de Cheik Fantamady Camara (Guinée-Conakry)
– Prix Oumarou Ganda (meilleure première œuvre) : « L’œil du cyclone » de Sékou Traoré (Burkina Faso)
– Prix du meilleur scénario : Marcel Beaulieu pour « Fadhma N’Soumer » de Belkacem Hadjadj (Algérie)
– Prix de la meilleure image : Ali Benjelloun pour « C’est eux les chiens » de Hicham Lasri (Maroc)
– Prix du meilleur son : Phillipe Grivel et Dominique Vieillard pour « Fadhma N’Soumer » de Belkacem Hadjadj
– Prix de la meilleure musique : Amine Bouhafa pour « Timbuktu » d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie)
– Prix du meilleur décor : Sébastien Birchler pour « Timbuktu » d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie)
– Prix du meilleur montage : Isabele Devinck pour « Fadhma N’Soumer » de Belkacem Hadjadj (Algérie)
– Prix de la meilleure affiche : « Cellule 512 » de Missa Hébié (Burkina Faso)

PRIX DES ECOLES AFRICAINES DE CINEMA

– Prix du meilleur film fiction : « Sagar » de Pape Abdoulaye Seck (Ecole supérieure des arts audiovisuelles, Maroc)
– Prix du meilleur film documentaire : « Je danse, donc je suis » d’Aïssata Ouarma (Institut supérieur de l’image et du son, Burkina Faso)
– Prix spécial du jury : « The Traveller » de Peter Sedufia (NAFTI, Ghana)

SECTION COURT-METRAGE

– Poulain d’or : « De l’eau et du sang » d’Abdelilah Eljaouhary (Maroc)
– Poulain d’argent : « Madame Esther » de Luck Razanajoana (Madagascar)
– Poulain de bronze : « Zakaria » de Leyla Bouzid (Tunisie)

SECTION DOCUMENTAIRE

– Premier prix : « Miners Shot Down » de Rehad Desai (Afrique du Sud)
– Deuxième prix : « Devoir de mémoire » de Mahmadou Cissé (Mali)
– Troisième prix : « Tango Negro, les origines africaines du tango » de Dom Pedro (Angola)

SECTION SERIE TELE

– Prix de la meilleure série : « Chroniques africaines » de Marie-Christine Amon (Côte d’Ivoire)
– Prix spécial du jury : « Eh les hommes, Eh les femmes » d’Apolline Traoré (Burkina Faso)

PRIX DES INSTITUTIONS

– Prix spécial de l’intégration de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) : « L’œil du cyclone » de Sékou Traoré (Burkina Faso)
– Prix CEDEAO de la meilleure réalisatrice ouest-africaine : « Des étoiles » de Dyana Gaye
– Prix de l’Union européenne : « Avant le printemps » d’Ahmed Atef (Egypte)
– Prix du Conseil de l’Entente : « Run » de Philippe Lacôte (Côte d’Ivoire).

 

Le Service d’information du Gouvernement

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik