Flash Info
prev next

à La Une »

EPE:19ème session de l’Assemblée générale des établissements publics de l’Etat

19 octobre 2018 – 19 h 40 min Pas de Commentaire | 52 views

Les établissements publics de l’Etat (EPE) ont tenu leur 19ème assemblée générale ce jeudi 18 octobre 2018 à Ouagadougou sous le thème : « Quelles contributions des établissements publics de l’Etat dans la mise en œuvre du …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Reportage

Certificat d’études primaire, session 2014. Le top départ donné à Kaya

Soumis par par 10 juin 2014 – 10 h 14 minPas de commentaire | 2 871 views

IMG_3376Le ministre délégué chargé de l’Alphabétisation, Djemdjoda Dicko, a procédé au lancement de l’examen du certificat d’études primaire (CEP) et le concours d’entrée en sixième, le mardi 10 juin 2014 à Kaya dans la Région du Centre-Nord.

« Pendant les vacances tu as rendu visite à un parent. Raconte ». C’est le sujet de la rédaction de l’ouverture des épreuves écrites du Certificat d’études primaire (CEP) et du concours d’entrée en sixième, session de 2014. En effet, le ministre délégué à l’Alphabétisation, Djemdjoda Dicko, a procédé au lancement de du premier diplôme scolaire le mardi 10 juin 2014 à Kaya dans la région du Centre-Nord. Pour la session 2014 les candidats sont estimés à plus de 353 000 candidats repartis sur l’ensemble du territoire national dont plus de 183 000 filles.

Le Ministre délégué, chargé de l’Alphabétisation a soutenu être venu apporter le soutien du gouvernement aux élèves. Selon M. Dicko, la session 2014 du CEP connait trois innovations majeures : la composition dans 8 langues nationales en lecture et en rédaction, la composition dans les mêmes épreuves en langue arabe et la prise en compte des handicapés. Les acteurs de l’éducation déplorent cependant une baisse du nombre de candidats par rapport à l’année passé. Dans la seule région du Centre-Nord on note une réduction de 1475 candidats.

Pour Djemdjoda DICKO, cela est imputable aux mauvaises conditions d’études (les paillottes) qui finissent par décourager élèves parents et enseignants, à l’exode des élèves vers les sites aurifères, et au mariage forcé qui déscolarise les filles. Après Kaya, le ministre délégué, chargé de l’Alphabétisation a visité des écoles à Boussouma et à Korsimoro. A Korsimoro, il a donné le top départ de la dicté dont le sujet était : « le  jeune arbre ». L’examen se déroule normalement sans incident majeur.

                          Service d’Information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik