Flash Info
prev next

à La Une »

Transformation des chaînes de valeurs agricoles: Le ministre Salifou OUEDRAOGO présente les conditions de faisabilité à Rome

24 juin 2019 – 8 h 46 min Pas de Commentaire | 160 views

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, conduit la délégation burkinabè à la 41e session de la conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), du 22 au 29 …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Reportage

Le Représentant Permanent du Burkina Faso auprès de l’IACA a présenté ses Lettres de créance au Secrétaire Exécutif de l’institution

Soumis par par 2 mai 2014 – 15 h 12 minPas de commentaire | 1 386 views

Le 23 avril 2014, Son Excellence Monsieur Paul Robert TIENDREBEOGO, Représentant Permanent du Burkina Faso auprès de  l’Académie Internationale de Lutte contre la Corruption (IACA), avec résidence à Vienne (Autriche),  a présenté ses Lettres de créance à Monsieur Martin KREUTNER, Doyen et Secrétaire Exécutif de l’Académie.

 Monsieur Kreutner, avant de présenter les grands axes des activités de l’Académie,  s’est félicité de l’adhésion du Burkina Faso, qui a déposé ses instruments de ratification le 26 août 2013.

 Après avoir  transmis au Doyen un message de soutien et d’encouragement des plus hautes autorités du Burkina Faso, l’Ambassadeur TIENDREBEOGO a réitéré l’engagement de notre pays à lutter contre le fléau de la corruption. Il a exprimé le souhait de voir s’établir une coopération entre l’Académie et les structures chargées, au plan national,  de la lutte contre la corruption, en l’occurrence les acteurs étatiques et de la société civile.

 L’Ambassadeur a en outre souligné le besoin de renforcement des capacités dans le domaine de la lutte contre la corruption, notamment en partenariat avec certaines institutions académiques.  Le soutien en la matière pourrait s’étendre aux Etats africains francophones, qui ne peuvent pleinement tirer profit  des formations actuellement offertes par l’IACA. Ces suggestions ont été favorablement accueillies par M. Kreutner, qui a promis d’œuvrer à leur opérationnalisation.

La signature du Livre d’or de l’Académie a mis fin à la cérémonie.

 L’Académie internationale de lutte contre la corruption (IACA) a son siège à Laxenburg, en Autriche. Elle compte à ce jour 54 Etats Parties.  Créée sur initiative de l’Office des Nations Unies  contre la drogue et le crime  (ONUDC), de l’Autriche et du Bureau européen anti-fraude, elle a acquis le statut d’organisation internationale le 8 mars 2011.

Par la formation et la recherche, elle soutient la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies contre la corruption, entrée en vigueur en décembre 2005.

Ambassade du Burkina Faso à Vienne

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik