Flash Info
prev next

à La Une »

Conférence de presse du gouvernement : Le ministre Stanislas OUARO fait le bilan des activités de son département aux hommes de médias.

19 septembre 2019 – 15 h 15 min Pas de Commentaire | 121 views

Le traditionnel point de presse du gouvernement s’est tenu ce Jeudi 19 septembre 2019, à Ouagadougou. Avec comme invités, le Professeur Stanislas OUARO, Ministre en charge de l’éducation nationale et Rémis Fulgance DANDJINOU, ministre en …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Compte Rendu, Conseil des Ministres

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES N°007 DU 26 FÉVRIER 2014

Soumis par par 26 février 2014 – 17 h 27 minPas de commentaire | 2 134 views

Le Conseil des ministres s’est tenu le mercredi 26 février 2014 en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12  H 30 mn sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.  Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des  nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

 I.           DELIBERATIONS

 

I.1. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté deux (02) rapports :

Le premier rapport est relatif aux actions à envisager pour la limitation des risques et la consolidation des résultats du premier Compact accordé au Burkina Faso par le Gouvernement Américain à travers le Millenium Challenge Corporation.

Le Compact du Burkina Faso dont le but est la réduction de la pauvreté à travers la croissance économique est prévu pour prendre fin le 31 juillet 2014.

A cinq (05) mois de la fin de ce programme, le niveau des engagements effectifs du Millenium Challenge Account-Burkina Faso est de 92,68%, celui des décaissements effectifs se situe à 66,49% et le ratio décaissement sur engagement est d’environ 72%.

Au terme de ses délibérations, le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à prendre les mesures idoines pour un achèvement des activités du Compact dans les délais requis.

Le second rapport est relatif à un décret portant création, organisation, attributions, composition et fonctionnement de l’Agence du partenariat pour le développement (APD-Burkina).

L’adoption de ce décret permet la mise en place effective de l’Agence dont l’objectif est de :

–      Assurer la pérennisation des acquis du Compact ;

–      Poursuivre les activités prévues dans le cadre du Compact mais non achevées à la date du 31 juillet 2014 ;

–      Apporter une assistance technique au Gouvernement dans le cadre de la réalisation, le développement et la viabilité d’un deuxième Compact.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

Le Conseil a adopté deux (02) rapports :

Le premier rapport est relatif à la demande d’autorisation de signature d’un accord de siège entre le Gouvernement du Burkina Faso et le Groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest africaine (GIM-UEMOA).

Au terme de ses délibérations, le Conseil a marqué son accord pour la signature de cet accord de siège.

Le second rapport est relatif à la demande d’agrément pour la nomination d’un Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de l’Inde auprès du Burkina Faso.

Au terme de ses délibérations, le Conseil a marqué son accord pour l’octroi de l’agrément et la nomination de Monsieur M. K. Jeeva Sagar, en qualité d’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de l’Inde auprès du Burkina Faso, avec pour résidence à Accra au Ghana.

 

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le Conseil a adopté six (06) rapports :

Le premier rapport est relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification de l’Accord de prêt conclu le 10 janvier 2014 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) pour le financement partiel du  Projet de réhabilitation de la route communautaire CU 9 et facilitation du transport sur le corridor Lomé-Ouagadougou : tronçon Tenkodogo-Ouada au Burkina Faso.

D’un montant de 14,049 milliards de francs CFA, ce projet vise à améliorer la desserte routière au Burkina Faso en rendant les échanges internationaux plus fluides.

Ce financement est assuré par la Banque ouest africaine de développement (BOAD), la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) et l’Etat burkinabè.

Le deuxième rapport est relatif à une ordonnance portant ratification des accords de prêt BID N°2UV0135, Istisna’a N°2UV0136, Istisna’a déclaration de Djeddah N°2UV0137 conclus le 15 janvier 2014 en Arabie Saoudite entre le Burkina Faso et la Banque islamique de développement (BID) pour le financement du Projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire au Burkina Faso.

D’un montant total de 13,9 milliards de francs CFA, ce prêt vise à couvrir une partie du coût dudit Projet dont l’objectif est le développement agro-pastoral intégré dans une perspective de sécurité alimentaire durable dans les régions du Centre-Nord, de l’Est et du Sahel.

Le troisième rapport est relatif à un décret fixant le taux de correction des salaires du personnel diplomatique et consulaire du Burkina Faso à Moscou (Fédération de Russie) et à N’Djamena (Tchad).

L’adoption de ce décret permet de doter ces nouvelles entités d’outils indispensables pour un traitement adéquat des salaires du personnel diplomatique et consulaire.

Le quatrième rapport est relatif à la situation de mise en œuvre au 31 décembre 2013, des Projets et Programmes prioritaires.

A la date du 31 décembre 2013, on enregistrait 288 projets prioritaires dont 156 en cours d’exécution, 20 en instance de démarrage, 47 en recherche de financement et 65 en étude de faisabilité à réaliser.

Comparativement au troisième trimestre 2013 où on relevait 306 projets prioritaires, on note une baisse consécutive au retrait de 18 projets dont 16 achevés, 1 déclaré non structurant et 1 dupliqué.

Au titre des performances financières au 31 décembre 2013, les projets hautement prioritaires en cours d’exécution ont enregistré un taux de décaissements de 53,53 % contre 23,91 % au troisième trimestre 2013.

Le taux d’absorption est ressorti à 49,45 % contre 33,78 % au troisième trimestre 2013.

Pour les projets prioritaires en cours d’exécution, les niveaux atteints au 31 décembre 2013 sont de 64,19 % pour le taux de décaissement et 88,82 % pour le taux d’absorption. Ces taux étaient de 55,70 % et 76,27 % respectivement pour les décaissements et les absorptions au troisième trimestre 2013.

Au terme de ses délibérations, le Conseil a instruit les ministres concernés à prendre les dispositions nécessaires pour une meilleure mise en œuvre des projets et programmes prioritaires.

Le cinquième rapport est relatif aux résultats de l’appel d’offres ouvert accéléré pour la construction d’un laboratoire de contrôle de qualité au profit de l’Institut de recherches en sciences de la santé (IRSS).

Au terme de ses délibérations, le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché aux entreprises suivantes :

–      ESDP pour les travaux de gros œuvres, second œuvres, clôture et aménagement pour un montant de sept cent cinq millions quarante mille cent cinquante-trois (705 040 153) francs CFA TTC ;

–      UNIVERSAL TRADING pour les travaux d’électricité, de sonorisation, d’audio-visuel et d’aménagement de la salle de conférence pour un montant cumulé de trois cent quinze millions neuf cent quatre-vingt-treize mille vingt-quatre (315 993 024) francs CFA TTC.

Le financement est assuré par le Gouvernement du Japon.

Le sixième rapport est relatif aux résultats de l’appel d’offres pour les travaux d’aménagement et de bitumage de voiries dans la ville de Dédougou dans le cadre de la célébration du 11 décembre 2014.

Au terme de ses délibérations, le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché aux entreprises suivantes avec un délai d’exécution de dix (10) mois:

–      EKS SARL pour la réalisation d’un linéaire total de 6,692 km de rues bitumées, d’un montant de un milliard six cent cinquante millions quinze mille cent seize (1 650 015 116) francs CFA TTC ;

–      Société SUZY CONSTRUCTION pour la réalisation d’un linéaire total de 4,800 km de rues bitumées et d’un canal d’évacuation des eaux pluviales de 1,290 km, d’un montant de deux milliards trois cent quatre-vingt-dix millions deux cent six mille huit cent quatre-vingt-cinq (2 390 206 885) francs CFA TTC.

–      Groupement d’entreprises OK/GC/AS pour la réalisation d’un linéaire total de 4,885 km de rues bitumées et de 6 km de voies non revêtues, d’un montant de deux milliards cent cinquante deux millions sept cent trente cinq mille quatre cent soixante dix-huit (2 152 735 478) francs CFA TTC.

Le montant total des attributions s’élève à six milliards cent quatre-vingt-douze millions neuf cent cinquante sept mille quatre cent soixante dix-neuf (6 192 957 479) francs CFA TTC.

Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2014.

 

 I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA SECURITE

Le Conseil a adopté deux (02) décrets :

Le premier décret porte définition des uniformes, des galons et des équipements des personnels de la Police nationale.

L’adoption du présent décret permet d’adapter les équipements et effets d’habillement utilisés par les personnels de la Police nationale à l’évolution de l’institution policière.

Le second décret porte nomination des personnes ci-après, Commissaires au titre des partis et formations politiques de la majorité au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) :

–      Monsieur François Xavier KONSEIBO ;

–      Monsieur Idrissou KOUANDA.

L’adoption de ce décret permet à la CENI de pourvoir les postes vacants et de délibérer en nombre complet.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DU COMMERCE ET DE L’ARTISANAT

Le Conseil a adopté deux (02) rapports :

Le premier rapport est relatif à la promotion de la consommation des produits alimentaires locaux dans le cadre des appels d’offres au profit de certaines structures publiques.

Au terme de ses délibérations, le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à élaborer la règlementation adéquate pour la mise en œuvre de cette politique.

Le second rapport est relatif à la commercialisation de l’huile alimentaire de production locale dans les boutiques témoins de la Société nationale de gestion des stocks de sécurité alimentaire (SONAGESS).

Au terme de ses délibérations, le Conseil a instruit le ministre en charge du Commerce à élaborer un schéma de commercialisation de l’huile alimentaire de production nationale dans les boutiques témoins de la SONAGESS, dans le cadre de la seconde phase de mise en œuvre des mesures sociales du Gouvernement.

II. COMMUNICATIONS ORALES

 

II.1. Le Secrétaire général du Gouvernement et du Conseil des ministres a fait au Conseil une communication relative au lancement des travaux de construction des infrastructures devant abriter les festivités du 11 décembre 2014 à Dédougou, région de la Boucle du Mouhoun, le samedi 1er mars 2014.

Cette cérémonie est placée sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur Beyon Luc Adolphe TIAO, Premier ministre, Chef du Gouvernement.

II.2. Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale a fait au conseil une communication relative à la participation du Burkina Faso à la cérémonie portant création du Cardinal, Son Eminence Philippe OUEDRAOGO, le 24 février 2014 à Rome en Italie.

II.3. Le ministre de l’Eau, des aménagements hydrauliques et de l’assainissement a fait au Conseil une communication relative à la rencontre de la coalition des Premières Dames d’Afrique pour l’assainissement (CPDA) qui se tiendra à Ouagadougou au Burkina Faso le 9 mai 2014 sous le thème : « accès universel de l’assainissement d’ici 2030, les Premières Dames d’Afrique s’engagent ».

Elle a en outre informé le Conseil du lancement à Andékanda, le vendredi 28 février 2014, des travaux de réalisation de 680 hectares de périmètres irrigués à Andékanda, Pensa et Liptougou respectivement dans les provinces du Loroum, du Sanmatenga et de la Gnagna.

 

III. NOMINATIONS

 

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A.   AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

–      Monsieur Boubacar KOTE, Mle 17 314 C, Ministre plénipotentiaire, 2ème classe, 7ème échelon, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso au Koweït.

B.   AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

–      Monsieur Daouda DIALLO, Mle 17 344 K, Ministre plénipotentiaire, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Consul général du Burkina Faso à Abidjan en République de Côte d’Ivoire ;

–      Monsieur Dieudonné KERE, Mle 17 331 A, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Ministre conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles.

C.   AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DE LA SECURITE ALIMANTAIRE

–      Monsieur Diaboado Jacques THIAMOBIGA, Mle 10 974 P, Enseignant chercheur, 3ème classe, 4ème échelon, est nommé Secrétaire général du Centre agricole polyvalent de Matourkou.

–      AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

–      Madame Pingréouaoga Séraphine OUEDRAOGO, Mle 26 030 X, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe,      8ème échelon, est nommée Directrice de l’éducation inclusive ;

–       Monsieur Bagnikoué BAZONGO, Mle 41 795 G, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la prospective et de la planification opérationnelle ;

–      Madame Binta HAMA/OUEDRAOGO, Mle 21 527 U, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Directrice de la coordination des projets et programmes ;

–      Monsieur Moussa OUEDRAOGO, Mle 37 37 028 B, Ingénieur des travaux statistiques, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur des statistiques sectorielles ;

–      Madame Binto OUEDRAOGO/OUEDRAOGO, Mle 21 720 C, Professeur certifié, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Directrice de l’évaluation et de la capitalisation ;

–      Monsieur Etienne OUEDRAOGO, Mle 33 205 Z, Inspecteur de l’enseignement spécialisé en planification, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de la réforme et de la formation.

 D.   AU TITRE DU MINISTERE DES RESSOURCES ANIMALES ET HALIEUTIQUES

–      Monsieur Sékou Idrissa SABA, Mle 018 210 B, Technicien supérieur d’élevage, 3ème classe, 6ème échelon, est nommé Directeur provincial des ressources animales et halieutiques du Yatenga.

 E.   AU TITRE DU MINISTERE DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

–      Monsieur Adama NANA, Mle 130 208 S, Magistrat, 1er grade, 3ème échelon, est nommé Secrétaire permanent du Comité interministériel des Droits humains et du Droit international humanitaire ;

–      Monsieur Adama SAWADOGO, Mle 92 218 U, Economiste,     1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;

–      Monsieur Abdoulaye GOUMBANE, Mle 220 683 V, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la formulation des politiques.

F.    AU TITRE DU SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT ET DU CONSEIL DES MINISTRES

–      Monsieur Gnagré KOSSE, Mle 105 163 E, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chargé de mission ;

–      Monsieur Salam de M. SAWADOGO, Mle 39 413 Y, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur des ressources humaines.

 

III.2. NOMINATIONS DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

 

A.  AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DU COMMERCE ET DE L’ARTISANAT

Le Conseil a adopté  un décret portant nomination de Monsieur Dramane TOU, Mle 111 321 C, Conseiller des affaires économiques, Administrateur représentant le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat au Conseil d’administration de la société DAFANI-SA.

B.  AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

Le Conseil a adopté trente-un (31) décrets:

Le premier décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier universitaire Yalgado OUEDRAOGO :

Au titre du ministère de la Santé :

–      Monsieur Emmanuel SEINI, Mle 35 820 W, Médecin de santé publique.

Au titre du ministère des Enseignements secondaire et supérieur :

–      Monsieur Jean B. KABORE, Mle 25 804 X, Médecin spécialiste.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

–      Monsieur Guinkouma Georges BAMBARA, Mle 24 047, Conseiller en gestion des ressources humaines.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

–      Monsieur Adjima GBANGOU, Mle 17 435 S, Ingénieur statisticien.

Au titre de la Commission médicale d’établissement :

–      Monsieur Kampadilemba OUOBA, Médecin-Colonel.

Au titre du Conseil régional du Centre :

–      Monsieur Yamba G. Antoine BOUGMA, Mle 00 22 112 C, Administrateur civil.

Le deuxième décret renouvelle le mandat d’Administrateur des personnes ci-après, au Conseil d’administration du Centre Hospitalier universitaire Yalgado OUEDRAOGO :

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

–      Monsieur Sié Philipe Aimé PALENFO, Mle 59 646 K, Administrateur des services financiers.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

–      Monsieur Ouanongo Joseph SANDOUIDI, Mle 18 551 D, Inspecteur du travail et des lois sociales.

Le troisième décret nomme Monsieur Emmanuel SEINI,               Mle 35 820 W, Médecin de santé publique, Président du Conseil d’Administration du Centre hospitalier universitaire Yalgado OUEDRAOGO.

Le quatrième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Banfora :

Au titre du ministère de la Santé :

–      Monsieur Noaga Célestin YAMEOGO, Mle 82 413 B, Médecin de santé publique.

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

–      Monsieur Dienhib Maximin DABIRE, Mle 37 251 G, Inspecteur des impôts.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

–      Monsieur Salif Z. ZERBO, Mle 11 395 E, Administrateur des affaires sociales.

Au titre de la Commission médicale d’établissement :

–      Monsieur Alphonse GOUBA, Mle 117 180 L, Pharmacien.

Au titre des travailleurs :

–      Monsieur Zounoussan Albert BONDE, Mle 54 106 P, Technologiste biomédical.

Au titre du Conseil régional des Cascades :

–      Monsieur Brahima N’Golo OUATTARA, Mle 34 826 H, Inspecteur des impôts.

Le cinquième décret renouvelle le mandat d’Administrateur des personnes ci-après, au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Banfora :

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

­         Monsieur Mamadou SERE, Mle 111 285 B, Inspecteur du travail ;

­         Monsieur Emmanuel SORGHO, Mle 118 969 G, Administrateur civil.

Le sixième décret nomme Monsieur Noaga Célestin YAMEOGO,   Mle 82 413 B, Médecin de Santé publique, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Banfora.

Le septième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Dédougou :

Au titre du ministère de la Santé :

–      Monsieur Ziemlé Clément MEDA, Mle 80 507 H, Médecin de Santé publique.

 

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

–      Monsieur Ludovic Ismaël Tinga ZAKSONGO, Mle 118 984 T, Conseiller en gestion des ressources humaines.

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

–      Monsieur Adama OUATTARA, Mle 34 046 K, Inspecteur des impôts.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

–      Madame Mariam SIMBORO/KONE, Mle 27 400 Y, Administrateur des affaires sociales.

Le huitième décret renouvelle le mandat d’Administrateur de Monsieur Dombavourou Jean Sébastien HIEN, Mle 00 22 501 V, Inspecteur du travail, représentant le ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Dédougou.

Le neuvième décret nomme Monsieur Ziemlé Clément MEDA,      Mle 80 507 H, Médecin de Santé publique, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Dédougou.

Le dixième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Dori :

 

Au titre du ministère de la Santé :

–      Monsieur Denis YELBEOGO, Mle 80 530 G, Médecin épidémiologiste.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

–      Monsieur Seydou SANOU, Mle 57 925 F, Inspecteur du travail ;

–      Monsieur Nirbetermalo Ives SOME, Mle 118 983 G, Conseiller en gestion des ressources humaines.

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

–      Monsieur Saaga Jean-Baptiste SEBGO, Mle 15 156 A, Inspecteur des impôts.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

­         Monsieur Moussa YODA, Mle 27 833 T, Administrateur des affaires sociales.

Au titre de la Commission médicale d’établissement :

­         Monsieur Noufou GANSONRE, Mle 224 425 F, Pharmacien.

Au titre des travailleurs :

­         Monsieur Tiéba TRAORE, Mle 23 160 S, Attaché de santé.

Au titre du Conseil régional du Sahel :

­         Monsieur Abdoulaye SAWADOGO, Président du Conseil régional.

Au titre des structures sanitaires privées :

­         Monsieur Malick Abdoulaye BA, Pharmacien.

Le onzième décret nomme Monsieur Denis YELBEOGO, Mle 80 530 G, Médecin épidémiologiste, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Dori.

Le douzième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Fada N’Gourma :

Au titre du ministère de la Santé :

­         Monsieur Salif SANKARA, Mle 80 522 K, Médecin épidémiologiste.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

­         Monsieur Abdoulaye OUEDRAOGO, Mle 25 443 W, Administrateur des affaires sociales.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

­         Monsieur Théophile TANKODOGO, Mle 118 970 V, Administrateur civil.

Au titre des travailleurs :

­         Monsieur Hamado KABORE, Mle 29 967 N, Attaché de santé en chirurgie.

Au titre du Conseil régional de l’Est :

­         Monsieur Yendifimba Jean-Claude LOUARI, Ingénieur consultant indépendant.

Le treizième décret renouvelle le mandat d’Administrateur des personnes ci-après, au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Fada N’Gourma :

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

­         Monsieur Pogbi Félix KIEMTORE, Mle 58 238 C, Inspecteur du travail.

Au titre de la Commission médicale d’établissement :

­         Monsieur Kabwidiguin Georges SOUDOUEM, Mle 46 945 P, Médecin gynécologue.

Le quatorzième décret nomme Monsieur Salif SANKARA,              Mle 80 522 K, Médecin épidémiologiste, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Fada N’Gourma.

Le quinzième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Gaoua :

Au titre du ministère de la Santé :

­         Madame Salimata DRABO, Mle  49 176 A, Médecin de santé publique.

 

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

­         Monsieur Seriba KONDE, Mle 14 977 R, Inspecteur des impôts.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

­         Monsieur Tindanyombo YARGA, Mle 54 603 N, Conseiller en gestion des ressources humaines.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

­         Monsieur Jean-Claude KABORE, Mle 27 795 X, Administrateur des affaires sociales.

Au titre des travailleurs :

­         Monsieur Badesser DABIRE, Mle 43 003 Y, Infirmier breveté.

Au titre du Conseil régional du Sud-ouest :

­         Monsieur Sami KAMBIRE, Conseiller municipal.

Au titre de la Commission médicale d’établissement :

­         Monsieur Alain Sié DAH, Mle 46 472 J, Anesthésiste réanimateur.

Au titre des structures sanitaires privées :

­         Monsieur Alain Wilfrid COMBASSERE, Pharmacien.

Le seizième décret renouvelle le mandat de Monsieur Karlé ZANGO, Mle 111 287 K, Inspecteur du travail, administrateur représentant le ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Gaoua.

Le dix-septième décret nomme Madame Salimata DRABO,           Mle 49 176 A, Médecin de santé publique, Présidente du Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Gaoua.

Le dix-huitième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Kaya :

Au titre du ministère de la Santé :

­         Monsieur Seydou OUATTARA, Mle 88 254 K, Médecin de santé publique.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

­         Monsieur Abdoul Karim TIENDREBEOGO, Mle 47 774 V, Inspecteur d’éducation spécialisée.

Au titre des travailleurs :

­         Monsieur Idrissa Herman Jean Faustin ZIGANE, Mle 42 789 U, Attaché de santé en anesthésie.

Au titre du Conseil régional du Centre-Nord:

­         Monsieur Tangandé Emile IMA, Président du Conseil régional.

Le dix-neuvième décret renouvelle le mandat d’Administrateur des personnes ci-après, au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Kaya :

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

­         Monsieur Dieudonné BAKYONON, Mle 43 134 D, Inspecteur du trésor.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

­         Monsieur Loukoumana ZONO, Mle 104 439 W, Inspecteur du travail ;

­         Monsieur Ives Nirbetermalo SOME, Mle 118 983 G, Conseiller en gestion des ressources humaines.

Le vingtième décret nomme Monsieur Seydou OUATTARA,           Mle 88 254 K, Médecin de santé publique, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Kaya.

Le vingt-et-unième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du centre hospitalier régional de Koudougou :

Au titre du ministère de la Santé :

–      Monsieur Seydou BARRO, Mle 88 227 V, Médecin de santé publique.

 

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

–      Monsieur Souleymane SAWADOGO, Mle 44 068 H, Inspecteur des impôts.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

–      Madame Ardiata SANOU, Mle 118 974 D, Inspecteur du travail.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

–      Madame Zouma DIENI/ZAPRE, Mle 16 689 N, Administrateur des affaires sociales.

Au titre du Conseil régional du Centre-Ouest :

–      Monsieur Mocktar Maurice ZONGO, Mle 028 161 V, Administrateur civil.

Le vingt-deuxième décret renouvelle le mandat d’administrateur des personnes ci-après, au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Koudougou :

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

–      Monsieur Tinga Ismael Ludovic ZAKSONGO, Mle 118 984 T, Conseiller en gestion des ressources humaines.

Au titre de la Commission médicale d’établissement :

–      Monsieur Moussa KAGONE, Mle 80 518 H, Médecin Pédiatre.

Au titre des travailleurs :

–      Monsieur Zassi GORO, Mle 51 07 J, Aide ophtalmologiste.

Le vingt-troisième décret nomme Monsieur Seydou BARRO,        Mle 88 227 V, Médecin de santé publique, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Koudougou.

Le vingt quatrième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Ouahigouya :

Au titre du ministère de la Santé :

–      Monsieur Seydou Mohamed OUEDRAOGO, Mle 53 418 D, Médecin de santé publique.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

–      Monsieur André GANSORE, Mle 59 697 M, Conseiller en gestion des ressources humaines.

–      Monsieur Mahama TAKO, Mle 212 385 A, Inspecteur du travail.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

–      Monsieur Abdou BALBONE, Mle 41 064 E, Administrateur des affaires sociales.

 

Au titre des travailleurs :

–      Monsieur Rasmané ZOETYANDE, Mle 49 808 H, Manipulateur d’état en électroradiologie.

Au titre du Conseil régional du Nord :

–      Monsieur Issa Boniface OUEDRAOGO, Mle 29 609 F, Médecin.

Le vingt-cinquième décret renouvelle le mandat de Monsieur Lamoussa YARGA, Mle 52 165 L, Inspecteur des impôts, Administrateur représentant le ministère de l’Economie et des finances au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Ouahigouya.

Le vingt-sixième décret nomme Monsieur Seydou Mohamed OUEDRAOGO, Mle 53 418 D, Médecin de santé publique, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Ouahigouya.

Le vingt-septième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Tenkodogo :

Au titre du ministère de la Santé :

–      Monsieur Romial SAWADOGO, Mle 80 523 Y, Médecin de santé publique.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :

–      Monsieur Rasmané OUEDRAOGO, Mle 57 923 H, Inspecteur du travail.

–      Monsieur Oumarou TOE, Mle 55 170 T, Conseiller en gestion des ressources humaines.

Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale :

–      Monsieur Abdoul Mamadou BASSAOULET, Mle 47 756 T, Administrateur des affaires sociales.

Au titre du Conseil régional du Centre-Est :

–      Monsieur Larba Prosper YAMEOGO, Ingénieur agronome.

Le vingt-huitième décret  renouvelle le mandat d’Administrateur des personnes ci-après, au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Tenkodogo :

Au titre de la Commission médicale d’établissement :

–      Monsieur Djibril KABRE, Mle 53 444 E, Médecin gynécologue.

Au titre des travailleurs :

–      Monsieur Appolinaire OUEDRAOGO, Mle 34 412 R, Attaché de santé.

Le vingt-neuvième décret nomme Monsieur Romial SAWADOGO,        Mle 80 523 Y, Médecin de santé publique, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Tenkodogo.

Le trentième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles De Gaulle :

Au titre du ministère de la Santé :

–      Madame Djénéba SANON/OUEDRAOGO, Mle 53 434 U, Médecin de santé publique.

Le trente-et-unième décret nomme Madame Djénéba SANON/OUEDRAOGO, Mle 53 434 U, Médecin de santé publique, Présidente du Conseil d’administration du Centre hospitalier  universitaire pédiatrique Charles De Gaulle.

C.  AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE

Le Conseil a adopté un décret portant renouvellement du mandat d’Administrateur de Monsieur Niampégué OUATTARA, Mle 19 667 Y, Inspecteur des impôts, Administrateur au Conseil d’administration de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM).

D.  AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Le Conseil a adopté deux (02) décrets :

Le premier décret nomme Monsieur Souleymane PINDE, Mle 84 774 E, Ingénieur d’élevage, Administrateur représentant le ministère des Ressources animales et halieutiques au Conseil d’administration du Centre national de semences forestières.

Le second décret renouvelle le mandat d’Administrateur de Madame Evelyne Marie Edwige YAMEOGO, Mle 56 710 D, Inspecteur du trésor, Administrateur représentant le ministère de l’Economie et des finances au Conseil d’administration du Centre national de semences forestières.

E.   AU TITRE DU MINISTERE DE L’EAU, DES AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES ET DE L’ASSAINISSEMENT

Le Conseil à adopté trois (O3) décrets :

Le premier décret porte nomination de Monsieur Moussa TRAORE, Mle 46 871 W, Juriste, Administrateur représentant le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat au Conseil d’administration de l’Office nationale de l’eau et de l’assainissement (ONEA).

Le deuxième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration de l’Agence de l’eau du Mouhoun (AEM) :

Au titre du ministère de l’Eau, des aménagements hydrauliques et de l’assainissement :

–      Monsieur Dofihouyan YE, Mle 33 957 Y, Ingénieur du génie rural.

 

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

–      Monsieur Idrissa FOFANA, Mle 91 987 T, Economiste.

Au titre du ministère de l’Environnement et du développement durable :

–      Monsieur Mathurin D. SANOU, Mle 029 248 V, Inspecteur des eaux et forêts.

Au titre du ministère des Ressources animales et halieutiques :

–      Monsieur Rimouaogodo Hamado OUEDRAOGO, Mle 33 740 L, Ingénieur d’élevage.

Au titre du ministère de l’Aménagement du territoire et de la décentralisation :

–      Monsieur Dramane SAVADOGO, Mle 220 687 B, Conseiller des affaires économiques.

Au titre des Collectivités territoriales:

–      Monsieur Abdoulaye DAO, Mairie de Sono ;

–      Docteur Dominique SOURABIE, Mairie de Moussodougou ;

–      Monsieur Yoma BATIANA, Mairie de Ténado ;

–      Monsieur Lanssina GONDE, Mairie de Bama

–      Monsieur Mamoudou BELEM, Mairie de Thiou ;

–      Monsieur Marcel Tilkar KAMBOU, Mairie de Lolonioro ;

Au titre des différentes catégories d’usagers :

–      Monsieur Oumar TRAORE, SEMAFO ;

–      Monsieur Souleymane OUATTARA, BRAKINA ; 

–      Monsieur Souleymane TOU, Union régionale des guides et tourisme

–      Monsieur Christophe Dondouorè SOME, Groupement des pêcheurs de la Bougouriba ;

–      Monsieur Ibrahima Adama DIALLO, Union des producteurs de lait du Yatenga ;

–      Monsieur Emmanuel COMPAORE, Autorité de mise en valeur de la vallée du Sourou (AMVS).

Au titre du personnel de l’Agence de l’eau du Mouhoun :

–      Monsieur Antoine N’DO, Mle 91 308 T, Conseiller d’agriculture.

Le troisième décret nomme Monsieur Dofihouyan YE, Mle 33 957 Y, Ingénieur du génie rural, Président du Conseil d’administration de l’Agence de l’eau du Mouhoun (AEM).

        Le Ministre de la Communication

        Porte-parole du Gouvernement

                                                               Alain Edouard TRAORE

               Officier de l’Ordre National 

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik