Flash Info
prev next

à La Une »

 Pont de franchissement de Djikofè : Le calvaire relève désormais du passé.

20 mai 2019 – 13 h 31 min Pas de Commentaire | 169 views

Le quartier périphérique Djikofè, dans l’arrondissement 11 de Ouagadougou a désormais son pont de franchissement. Le constat a été fait le jeudi 16 mai 2019 par notre équipe de reportage. C’est une population comblée qui …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités

La nation burkinabè en deuil: Le Colonel Félix TIENTARABOUM n’est plus

Soumis par par 10 juin 2013 – 1 h 00 minPas de commentaire | 2 201 views

PRESIDENT DE L'USOLa nouvelle de la disparition du Colonel Félix TIENTARABOUM est tombée ce dimanche 09 juin 2013 aux environs de 20H00. Dure, triste et implacable. Oui, comme le dit l’adage, avec la mort, on ne plaisante pas. Le père fondateur de l’Union Sportive de Ouagadougou est parti à jamais pour sa dernière mission.

Colonel de l’armée Burkinabè à la retraite depuis des années, Félix TIENTARABOUM est aussi et surtout l’un des pionniers des Forces Armées  Nationales (FAN) dont il évoquait du reste les péripéties de la création en 2010, à l’occasion de la commémoration du 50e anniversaire de sa création. Férue de football et de pêche sportive, il a consacré toutes ses énergies jusqu’aux dernières à faire de l’USO, une formation sportive qui évolue dans l’élite footballistique burkinabè et africaine ne se faisant remplacer à la tête du club que récemment.

On le savait malade et en traitement en France. Les dernières nouvelles reçues vendredi n’étaient pas optimistes mais on se refusait à croire à cette issue. Il tire sa révérence, à 78 ans, un soir de victoire de l’équipe nationale en terre nigérienne comme pour un dernier tour de stade… sans doute prémonitoire pour rappeler qu’il restera à jamais graver dans l’histoire et la mémoire des nombreux burkinabè inconsolables mais fiers de son œuvre qui lui survit. Nous y reviendrons….

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik