Flash Info
prev next

à La Une »

Forum national des jeunes 2019 : Roch Marc Christian Kaboré échange directement avec les jeunes.

20 septembre 2019 – 21 h 53 min Pas de Commentaire | 79 views

La ville de Bobo-Dioulasso abrite depuis le 18 septembre 2019, le forum
national des jeunes. L’apothéose de ce forum comme à l’accoutumée c’est l’occasion qui est offerte aux jeunes
d’échanger directement avec le Président du Faso.
Pour l’édition de …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, UACO 2011

Télévision de proximité : Des centres de production dans quatre régions d’ici six mois

Soumis par par 13 décembre 2011 – 17 h 08 minPas de commentaire | 3 083 views

Télévision de proximité : Des centres de production dans quatre régions d’ici six mois

Dans le cadre des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) 2011, le ministère de la Communication a signé, le vendredi 9 décembre 2011 à Ouagadougou, un protocole d’entente avec quatre régions du Burkina Faso (Cascades, Est, Nord et Sud-Ouest) pour la mise en place de centres de production télévisuelle dans les chefs-lieux desdites localités.

D’ici à six mois, les chefs-lieux de région des Cascades (Banfora), de l’Est (Fada N’Gourma), du Nord (Ouahigouya) et du Sud-Ouest (Gaoua), devraient disposer chacun, de leur propre centre de production télévisuelle. La signature de protocole d’entente entre le ministère de la Communication et les représentants de ces régions intervenue le vendredi 9 décembre dernier, s’inscrit dans cette dynamique. La cérémonie s’est déroulée, à l’occasion de la 8e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO). C’était au cours d’un déjeuner de travail, intitulé «  Approche territoriale de consolidation de la communication gouvernementale  : signature de protocole d’entente pour la mise en place de centres de production télévisuelle dans les régions du Burkina Faso  ». A entendre le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré, il s’agit d’un processus qui vient d’être entamé et qui va progressivement s’étendre aux autres régions du pays. Pour le ministre Traoré, l’objectif principal est de rendre opérationnels dans les chefs-lieux de région, des dispositifs de télévision publique de proximité. Il a précisé que la stratégie de mise en œuvre du projet dans chaque chef-lieu de région consiste d’abord, en la création d’une Plateforme multi-acteurs (PMA) pour porter et favoriser l’éclosion de synergies endogènes génératrices de créativité, de dynamique, d’engagements et de développement. Ensuite, il s’agit de la mise en place d’un centre de production télévisuelle comprenant une unité complète de reportage et de montage numérique dans chaque capitale régionale. La stratégie consiste aussi en la construction et en l’équipement d’un studio de production, en l’acquisition et en l’installation d’équipements de diffusion et en l’opérationnalisation de nouveaux centres dans les chefs-lieux de région. Toute chose qui va aboutir au redéploiement des effectifs de la radio rurale, du service du monde rural de la télévision nationale après une formation adaptée, au recrutement et à la formation de ressources humaines complémentaires.

Engagement des régions

L’on va assister également, au redéploiement judicieux des infrastructures, des équipements et du personnel de la direction générale des centres d’émission et enfin, à la création d’une station régionale dénommée « RTB région » relevant de la direction générale de la RTB. « Nous voulons que vos régions soient visibles au niveau de la télévision nationale », a dit Alain Edouard Traoré. Et d’ajouter que d’ici trois à quatre ans, il faut que chaque région du Burkina Faso ait une télévision pleine et entière qui diffuse dans les langues nationales à 80% et qui synchronise avec la RTB. Pour ce faire, il a demandé l’engagement de tous. «  Il faut qu’on le fasse, pas parce que quelqu’un ou un bailleur va venir financer, mais parce que c’est nécessaire », a martelé le porte-parole du gouvernement. En effet, selon le ministre, le besoin global de financement du projet va mobiliser entre 100 et 120 milliards de FCFA et nécessite une conjonction d’efforts de tous les acteurs à l’échelle locale et nationale, publique et privée. Ainsi, les contributions peuvent être résumées comme suit  : le ministère de la Communication se charge des pylônes, des ressources humaines, de l’ensemble des constructions, de la formation, de la logistique, etc. Quant aux acteurs locaux (gouvernorat, conseil régional, commune et coopération décentralisée) leurs apports doivent se matérialiser par l’attribution de terrain, la construction et/ou la réhabilitation de locaux existants, l’acquisition de matériels techniques de reportage et de production… Déjà au niveau des régions, on note une adhésion totale au projet. On est même impatient. En témoignent les propos de certains présidents de conseils régionaux présents à la cérémonie. La cérémonie de signature de protocoles d’entente a enregistré la présence de gouverneurs de région, de présidents de conseils régionaux, de maires des villes concernée, etc. Elle a été parrainée par le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Jérôme Bougouma. Le parrain a remercié le ministère de la Communication pour cette initiative en faveur des régions et a réaffirmé son entière disponibilité à accompagner le processus dans son exécution. Le planning prévoit la pose des jalons de réalisation de toutes les stations régionales de télévision RTB région, d’ici à fin 2013.

Alban KINI    alban_kini@yahoo.fr

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik