Flash Info
prev next

à La Une »

La chancelière allemande Angela Merkel en visite à Ouagadougou.

24 avril 2019 – 11 h 31 min Pas de Commentaire | 11 views

– Séance bilatérale
– Sommet extraordinaire du G5 Sahel
– Échanges avec les étudiants.
Communiqué de presse

(Ouagadougou, 23 avril 2019). La Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, UACO 2011

Luc Adolphe Tiao, patron des UACO 2011 : « J’ai bon espoir que l’Afrique sera cette fois-ci, au rendez-vous de l’histoire »

Soumis par par 8 décembre 2011 – 14 h 33 minPas de commentaire | 4 843 views

La cérémonie officielle d’ouverture de la 8e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) s’est déroulée, hier 7 décembre sous le patronage du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao. Cette rencontre, qui prendra fin le 10 décembre prochain, donnera l’opportunité aux participants de mener la réflexion sur le thème : « les nouveaux enjeux médiatiques en Afrique face aux mutations internationales : mondialisation, transition numérique, presse en ligne, éthique et déontologie ».

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré a, avant tout, souhaiter la bienvenue à tous les participants venus d’Europe, d’Afrique et du Burkina Faso pour prendre part à cette 8e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou en vue de mener la réflexion sur les nouveaux enjeux médiatiques en Afrique face aux mutations internationales. L’ouverture de cette manifestation continentale sur la communication, le 7 décembre 2011 à Ouagadougou, a donné l’opportunité au ministre Traoré de souligner que cette édition des UACO qui « nous confrontent aux mutations internationales doit apporter sa contribution à la mobilisation des acteurs africains pour la prise en main de notre destin à bien des égards ».

Alain Edouard Traoré a remercié solennellement toutes les personnalités et structures qui ont permis la tenue de cette édition des UACO à travers leurs contributions diverses. Il a aussi salué l’engagement des gouverneurs et présidents de conseils des régions de l’Est, du Nord, du Sud-ouest et des Cascades ainsi que des maires des villes de Fada N’Gourma, Ouahigouya, Gaoua et Banfora pour la démarche concertée en vue de la création et l’opérationnalisation de centre de production télévisuelle, en prélude à l’implantation de stations régionales de télévision.

« Pour consolider les acquis, le comité d’orientation a décidé d’évaluer la mise en œuvre des recommandations qui ont sanctionné les précédentes éditions ainsi que la biennalisation de la manifestation en vue de lui conférer une envergure internationale à l’image du FESPACO », à relevé le ministre de la Communication. Pour le parrain des UACO 2011, le président de l’ARCEP, Mathurin Bako, le thème de cette édition est bien à propos. « Ce forum invite les participants, les experts et universitaires du Sud et du Nord à se pencher sur un thème d’actualité : les nouveaux enjeux médiatiques en Afrique face aux mutations internationales : mondialisation, transition numérique, presse en ligne, éthique et déontologie ».

C’est un thème d’actualité, qui interpelle certes les hommes et femmes de médias, mais aussi toutes les strates de notre société », a-t-il fait observer. M. Bako de noter que les Universités africaines de la communication de Ouagadougou donnent l’opportunité au professionnel et au chercheur de vivre des expériences, des expériences diversifiées et mutuellement enrichissantes.

« Enjeux complexes, solutions à notre portée »

Pour lui, « La problématique médiatique est au cœur des politiques des pays à grand dessein parce que par elle passe la maturation des idées, pour opérer la mise en œuvre des projets de société. Les enjeux sont complexes, les contraintes sont nombreuses, mais les solutions sont à notre portée. Je souhaite que nos échanges nous donnent des orientations, sur nos préoccupations pour la mise en œuvre de politiques efficientes dans nos pays respectifs ». Le parrain des UACO 2011 a rendu un hommage à ses devanciers tout en manifestant l’honneur qui lui a été fait en le choisissant pour soutenir la manifestation cette année.

Quant au Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, patron de la présente cette édition, il a rendu un vibrant hommage aux pères-fondateurs des UACO comme les anciens ministres Mahamoudou Ouédraogo, Joseph Kahoun et le président de l’Alliance francophone, Jean R. Guion, tous présents à la cérémonie d’ouverture. M. Tiao a également rendu hommage à tous ceux et à toutes celles qui ont ajouté « de la terre à la terre » en faisant vivre les UACO. Avec un discours aux allures d’une communication servie dans le cadre des UACO, M. Tiao a relever que le thème pose une préoccupation assez complexe. Selon le Premier ministre Tiao qui est lui-même un homme des médias, les mutations technologiques entraînent des conséquences aux plans politique, économique, socioculturel et professionnel.

« La transition numérique se révèle être aujourd’hui, actualité oblige, une grande préoccupation pour tous les pays du monde. Certaines nations sont à un stade très avancé tandis que d’autres sont encore à des phases préparatoires », à souligné le Premier ministre. En tous les cas, pour le chef du gouvernement, « La question brûlante qui se pose à nous, aux politiques, aux professionnels comme aux experts et universitaires est : comment concilier la révolution technologique et la paix sociale, gage de stabilité et de développement de nos sociétés ? Comment faire de nos différences, un riche patrimoine commun et non autant de sources de divergences et de conflits fratricides ? »

La réflexion est engagée par le biais des UACO 2011 et le Premier ministre est optimiste. « Dans cette dynamique, j’ai bon espoir que l’Afrique sera cette fois-ci, au rendez-vous de l’histoire », souligne-t-il. Après tout et en guise de souhaiter la bienvenue aux illustres hôts, la cérémonie d’ouverture de la 8e édition des UACO s’est achevée par un cocktail de bienvenue du Premier ministre aux invités venus animer la rencontre.

Ali TRAORE (traore_ali2005@yahoo.fr)  Sidwaya

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik