Flash Info
prev next

à La Une »

Coopération: le président du Faso à Abou Dabi

23 avril 2019 – 13 h 52 min Pas de Commentaire | 145 views

Communiqué de presse
(Ouagadougou, 23 avril 2019). Sur invitation de l’Emir d’Abou Dabi, Cheikh Kalifa ben Zayed Al Nahyane, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré effectuera du 23 au 25 avril 2019, une visite …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Chronique du Gouvernement

Télévision nationale du Burkina : Répondre aux attentes du public

Soumis par par 2 novembre 2011 – 13 h 45 minPas de commentaire | 3 211 views

 Le Burkina Faso a traversé en début d’année 2011 une crise sociale aiguë. Au nombre des facteurs expliquant ce mouvement social violent qui a touché la plupart des strates de la population, figure en bonne place le déficit de communication entre gouvernants et gouvernés. Tirant leçon de cet épisode marquant de l’histoire de notre pays, l’équipe dirigeante nouvelle, chargée de restaurer le climat de paix et de stabilité qui a toujours caractérisé le Burkina s’attèle depuis des mois à rétablir la confiance entre les citoyens à la base et leurs responsables. Il s’agit pour ce faire, de mettre en place un dispositif en matière de communication devant permettre une meilleure compréhension et une appropriation des actions menées par le gouvernement.
Dans l’optique de diffuser des messages permettant de toucher le plus grand nombre, l’outil audiovisuel sera mis à profit avec le lancement effectif d’émissions télévisuelles courant novembre 2011 à la faveur de la rentrée RTB. Le fonctionnement des secteurs stratégiques sera passé à la loupe pour en déceler les insuffisances, mais également les points de satisfaction. Au nombre des nouveaux rendez-vous proposés sur le petit écran, on peut citer :

L’émission consacrée au marché de l’emploi : en une heure, deux fois dans le mois, des thématiques pointues en rapport avec le secteur de l’emploi seront abordées : comment réussir un entretien d’embauche, comment rédiger un cv, une lettre de motivation ? Comment opérer une révolution des mentalités afin de promouvoir l’auto emploi ?
A travers une série de reportages sur le terrain, des exemples de réussite dans des activités à fort potentiel de croissance (agriculture, élevage, agro industrie) seront mis en relief. Il s’agit ici d’apporter la preuve par l’image qu’il est possible de générer des revenus substantiels en développant des projets innovants.
Les offres et les demandes d’emploi seront présentées afin de mettre en contact direct la ressource humaine et les opportunités d’embauche.
Un accent particulier sera également mis sur le volet formation qu’on ne peut dissocier du secteur de l’emploi ; la question centrale étant de savoir si le système actuel de formation de notre jeunesse répond véritablement aux besoins du marché.

‘‘Les grands chantiers du développement ’’

Il s’agira ici de faire des focus sur les grands projets initiés par le gouvernement dans divers domaines (économie, santé, agriculture, élevage etc.). Ce rendez- vous mensuel permettra une certaine traçabilité des grands dossiers en matière de développement ; ceci contribuera à éviter que ne se transforment en cimetières d’éléphants des projets qui ont nourri de grands espoirs : le projet gomme arabique, la production de blé dans le Sourou, les barrages hydro électriques du Burkina, le bitumage des voies, les échangeurs réalisés et ceux en cours, les plaines aménagées de Bagré, de Samandeni, la centrale solaire de SEMAFO, etc. Ce sont entre autres des sujets qui pourraient être traités dans ce rendez-vous mensuel des Grands chantiers du développement.

’’Talents de Production’’

Consacrée à l’agriculture et au développement rural ,ce programme mensuel mettra en lumière toute la politique gouvernementale en matière d’agriculture : les semences améliorées, les engrais, la mécanisation agricole.la fertilisation des sols, la recherche scientifique, les OGM, etc. Cette émission permettra de réunir autour d’une même table, décideurs politiques, techniciens, producteurs, etc.

’’L’école à la télé’’

Comme son nom l’indique, cette émission est consacrée au secteur éducatif burkinabé . Malgré les multiples efforts consentis par le gouvernement, le Burkina Faso est classé parmi les pays les moins avancés dans le domaine de l’éducation. Tous les paliers seront pris en compte (pré scolaire, primaire, secondaire et supérieur) avec pour objectif de présenter les réalités actuelles du secteur de l’éducation, ses acquis et insuffisances et les solutions adaptées pour résorber les difficultés.

’’Vie de femme’’

Les femmes constituent la frange la plus importante de la population burkinabé .A la campagne ou à la ville, leur quotidien est marqué par des pesanteurs socioculturelles qui freinent le plein épanouissement auquel elles ont droit. Qu’est ce qui est fait par les femmes elles même, le gouvernement et les organisations de la société civile pour améliorer leur condition de vie ? Quels sont les programmes initiés devant permettre de faire d’elles de véritables acteurs sans lesquels il ne peut y avoir développement ?ces questions seront abordées de façon transversale en donnant la parole aux principaux maillons du domaine.

’’Diaspora’’

On a coutume de penser que la destination privilégiée des burkinabé désireux de voir d’autres horizons se limite à la sous région ouest africaine (Côte d’ivoire, Ghana, Mali, Sénégal etc.). S’il est vrai que le Burkina compte un fort contingent de ressortissants dans ces pays, il faut noter que les habitants du pays des hommes intègres se retrouvent de plus en plus sous d’autres cieux (Europe, Amérique, Asie, Afrique centrale, Océanie, etc.). Autre cliché à abattre, les Burkinabé de la diaspora ne se retrouvent pas uniquement dans des plantations de café et de cacao ; ils ne se contentent plus de jouer aux garçons de course, gardiens, cuisiniers,… tâches nobles, qu’ils exécutent d’ailleurs avec brio sous différents cieux. Des exemples sont légion de nos jours pour montrer que nos compatriotes se retrouvent également dans des domaines exigeants de grandes qualifications : médecins dentistes dans l’armée américaine, physiciens à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, Enseignants Chercheurs dans de prestigieuses universités occidentales, géologues dans de grands groupes miniers implantés sur les cinqcontinents.
Il agira ici dans le cadre d’un rendez-vous mensuel, d’aller à la rencontre de ces Burkinabè et les présenter comme des modèles pour ceux qui sont restés au pays.
La réalisation de ces émissions viendra à n’en point douter porter un éclairage novateur sur différents aspects permettant de restaurer la confiance entre décideurs et citoyens. Elles permettront en outre de montrer que :
Le gouvernement est disposé à communiquer sur tous les sujets sans tabous.
Notre pays regorge d’énormes potentialités du point de vue des ressources humaines et naturelles ; celle-ci ne demandant qu’à être valorisées afin de se transformer en véritable leviers du développement.
En lançant ces nouvelles émissions, la télévision nationale du Burkina déjà au cœur des grands événements, s’inscrit plus que jamais dans la vision d’un partenariat avec le public. Il s’agit non seulement de répondre aux attentes du public, mais surtout, et plus que jamais, de faire de la télévision un outil de promotion et de développement.

 Ministère de la Communication

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik