Flash Info
prev next

à La Une »

Forum national des jeunes 2019 : Roch Marc Christian Kaboré échange directement avec les jeunes.

20 septembre 2019 – 21 h 53 min Pas de Commentaire | 248 views

La ville de Bobo-Dioulasso abrite depuis le 18 septembre 2019, le forum
national des jeunes. L’apothéose de ce forum comme à l’accoutumée c’est l’occasion qui est offerte aux jeunes
d’échanger directement avec le Président du Faso.
Pour l’édition de …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Compte Rendu, Conseil des Ministres

Compte rendu du conseil des Ministres du 11 février 2009

Soumis par par 8 septembre 2011 – 13 h 56 minPas de commentaire | 3 183 views

Compte rendu du conseil des Ministres du  11 février 2009Le conseil des ministres s’est tenu le mercredi 11 février 2009 en séance ordinaire à partir de 09 heures 00 sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Blaise COMPAORE,

Président du Faso, Président du conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, autorisé des missions à l’étranger et procédé à des nominations.

  1. I. DELIBERATIONS

I.1.    AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

Le conseil a examiné et adopté un rapport relatif au plan de riposte à une éventuelle épidémie de méningite dans notre pays qui se situe dans la bande méningitique africaine qui, de façon récurrente enregistre des retours cycliques aux conséquences graves.

La problématique de la lutte contre la méningite est toujours mise à rude épreuve en raison du caractère mutant des souches épidémiologiques qui nécessitent toujours une investigation préalable avant toute mise en œuvre d’un vaccin adapté.

Le plan d’action de cette riposte contre une éventuelle épidémie de la méningite qui prend en compte la phase préparatoire de riposte et de post-épidémiologique repose sur les stratégies suivantes :

–       le renforcement de la surveillance épidémiologique ;

–       l’identification et le suivi des germes par le laboratoire ;

–       la prise en charge précoce et correcte des cas de méningite ;

–       l’organisation de campagnes de vaccination réactive ;

–       l’information, l’éducation et la communication ;

–       le suivi et la coordination des activités de lutte.

La politique sanitaire du Burkina se conforme toujours avec les prescriptions de l’OMS en matière de lutte contre la méningite.

Le coût de l’opération d’un montant total de sept milliards sept cent trente trois millions sept cent mille (7 733 700 000) F CFA est assuré par le budget de l’Etat et les partenaires financiers.

L’adoption de ce plan de riposte qui participe d’une politique d’anticipation vise à juguler les effets pervers du fléau.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DE L’EMPLOI

Le conseil a examiné et adopté un décret portant adoption du Plan d’action opérationnel de la Politique nationale de la jeunesse (PAO/PNJ).

Cette politique ambitionne de satisfaire les besoins fondamentaux d’éducation, de formation et d’information, de santé des jeunes en vue de préparer leur insertion dans la vie active.

L’adoption du Plan d’action  opérationnel prend en compte les préoccupations de la jeunesse burkinabè dans notre processus de développement.

Sa mise en œuvre couvre la période 2009-2013.

Le conseil a donné des instructions aux ministres concernés pour une mise en œuvre diligente du Plan d’action opérationnel.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE CHARGE DES RELATIONS

AVEC LE PARLEMENT

Le conseil a examiné et adopté un rapport relatif à quatre (04) projets de propositions de loi.

Le premier projet est relatif à l’examen et à l’adoption d’une proposition de loi portant modification de la loi n°002-2006/AN du 27 février 2006 portant Code électoral au Burkina.

Les innovations majeures introduites portent sur la prise en compte des Burkinabè de l’étranger, une sécurisation de la carte électorale, le parrainage du candidat à la magistrature suprême par deux cent (200) élus répartis entre les treize (13) régions.

Le deuxième projet est relatif à l’examen et à l’adoption d’une proposition de loi portant contribution au financement des partis, des formations politiques et des campagnes électorales.

L’innovation majeure porte sur l’institution d’une ligne budgétaire consacrée à ces financements et aux conditions d’octroi, à la définition d’une nomenclature des dépenses éligibles desdits financements et à la réduction du délai des dépôts des rapports financiers auprès de la Cour des Comptes.

Le troisième projet est relatif à l’examen et à l’adoption d’une proposition de loi portant fixation de quota pour les élections législatives et locales.

Cette proposition vise à consolider la représentation des femmes dans les instances de décisions en annihilant les barrières structurelles qui empêchent une compétition équitable en politique et instaure une meilleure animation de la vie politique.

Enfin, le conseil a examiné une proposition de loi portant statut de l’opposition.

Avant de lever sa séance à 14 H 00, le conseil a entendu des communications orales et procédé à des nominations.

II – COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale a fait au conseil un bilan relatif aux travaux de la 12è Conférence de l’Union africaine tenue du 1er au 03 février 2009 à Addis Abéba en Ethiopie.

La délégation de notre pays a pris part à toutes les discussions au programme de cette conférence qui avait à son ordre du jour le développement des infrastructures en Afrique.

L’impact de la crise financière sur l’aide publique au développement et la nécessité de la réforme du système monétaire international ont été abordés.

Plusieurs autres questions liées au fonctionnement de l’Union ont été discutées au cours de cette importante rencontre ainsi que les crises politiques survenues récemment sur le continent.

Au cours de cette 12è conférence, le Guide de la Jamahiriya arabe libyenne le Colonel Muammar El Kaddafi a été porté à la présidence de l’Union Africaine.

II.2. Le ministre de la Promotion de la femme a fait au conseil une communication relative à la Journée internationale de la femme qui sera célébrée le 08 mars 2009 à Dori, dans la région du Sahel.

Placée sous le haut patronage de madame Chantal COMPAORE, épouse du chef de l’Etat, le thème général abordera les priorités et stratégies régionales en vue d’une meilleure implication des femmes dans le processus du développement durable.

II.3. Le ministre des Ressources animales a fait au conseil une communication relative au Festival culturel et hippique de Barani (FECHIBA) dans la boucle du Mouhoun, les 20 et 21 février 2009.

Cette rencontre qui remonte à plusieurs décennies met en exergue les valeurs et traditions hippiques du Burkina et vise à consolider et dynamiser la filière équine.

III – NOMINATIONS

III.3. MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

–      Monsieur Idrissa DIALLO, Mle 24 913 H, administrateur des services financiers, est nommé contrôleur financier de l’Aménagement des Vallées du Sourou (AMVS) ;

–      Monsieur Edmond GUIGMA, Mle 19 694 N, administrateur des services financiers, est nommé contrôleur financier de l’Institut des hautes études internationales diplomatiques (INHEI) ;

–      Monsieur Yacouba KANDAO, Mle 24 948 Y, administrateur des services financiers, est nommé contrôleur financier de l’Office national des aires protégées (OFINAP) ;

–      Madame Joachine Lydie LINGANE/KANDOLO, Mle 23 740 X, administrateur des services financiers, est nommée contrôleur financier de l’Office national de la sécurité routière (ONASER) ;

–      Monsieur Justin NIKIEMA, Mle 47 686 S, administrateur des services financiers, est nommé contrôleur financier du Fonds pour l’alphabétisation et l’éducation non formelle (FONAENF) ;

–      Madame Rachel OUEDRAOGO/FAYAMA, Mle 49 112 Y, administrateur des services financiers, est nommée contrôleur financier de l’Office national d’identification (ONI) ;

–      Madame Fatimata OUEDRAOGO/OUEDRAOGO, Mle 24 127 L, administrateur des services financiers, est nommée contrôleur financier du Fonds de solidarité envers les malades et orphelins du Sida (FSMOS) ;

–      Monsieur Justin Xavier KABORE, Mle 88 656 P, administrateur des services financiers, est nommé contrôleur financier du Groupement d’intérêt public-programme national de volontariat (GIP-PNVB) ;

–      Monsieur Fousséni SIDIBE, Mle 24 959 K, administrateur des services financiers, est nommé contrôleur financier de l’Institut géographique du Burkina (IGB) ;

–      Madame Jonabo SIONNE/SAMANDOULOUGOU, Mle 72 165 S, administrateur des services financiers, est nommée contrôleur financier du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) ;

–      Monsieur Alfred THIOMBIANO, Mle 104 279 X, administrateur des services financiers, est nommé contrôleur financier de l’Université de Ouaga II ;

–      Monsieur Abdoulaye COULIBALY, Mle 104 269 L, administrateur des services financiers, est nommé contrôleur financier de la Maîtrise d’ouvrage de Bagré (MOB) ;

–      Monsieur Maxime OUBDA, Mle 111 137 X, administrateur des services financiers, est nommé directeur provincial du contrôle financier du Zandoma (Gourcy) et des communes rattachées ;

–      Monsieur Boinzemouindé Mathias OUEDRAOGO, Mle 59 645 Z, administrateur des services financiers, est nommé contrôleur financier du ministère de la Fonction publique et de la réforme de l’Etat.

III.2. MINISTERE DE LA SANTE

–      Monsieur Boureima OUEDRAOGO, ingénieur statisticien économiste, est nommé directeur général de l’information et des statistiques sanitaires ;

–      Madame Micheline OUEDRAOGO/DIEGUEMDE, Mle 104 297 D, administrateur des services financiers, 1ère classe, 1er échelon, est nommée directrice des marchés publics.

III.3. MINISTERE DES TRANSPORTS

–      Monsieur Tiéba BARRO, Mle 46 100 008 327, ingénieur de l’aviation civile, 2è classe, 8è échelon, est nommé inspecteur technique ;

–      Madame Aminata GUINGANI/ZOURE, Mle 69 068 F, administrateur civil, est nommée chargé d’études ;

–      Monsieur Ousmane BADINI, Mle 24 027 X, agent de maîtrise des travaux publics, 1ère classe, 15è échelon, est nommé directeur régional de l’Est (Fada N’Gourma).

III.4. MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE

ET DE LA DECENTRALISATION

–      Monsieur Balémany SERISSOUMA, Mle 117 050, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Fara, province des Balé ;

–      Madame Tenin OUEDRAOGO/TRAORE, Mle 70 521, secrétaire administratif, est nommée préfet du département de Pa, province des Balé ;

–      Monsieur Amadou OUEDRAOGO, Mle 21 829, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Tchériba, province du Mouhoun ;

–      Monsieur Sana Ablassé BILGO, Mle 21 245, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Yaba, province du Nayala ;

–      Madame Jeannette OUEDRAOGO, Mle 67 442, secrétaire administratif, est nommée préfet du département de Kassoum, province du Sourou ;

–      Madame L. Adèle OUEDRAOGO, Mle 23 644, secrétaire administratif, est nommée préfet du département de Tougan, province du Sourou ;

–      Madame B. Brigite BAKYONO/BONDE, Mle 23 664, secrétaire administratif, est nommée préfet du département de Douna, province de la Léraba ;

–      Monsieur Jhon KOUDOUABA, Mle 32 736, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Wolonkoto, province de la Léraba ;

–      Monsieur J. Clément BANDAOGO, Mle 73 785, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Guibaré, province du Bam ;

–      Monsieur Saïdou BIKIEGA, Mle 31 232, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Zimtanga, province du Bam ;

–      Monsieur Nongdo KABORE, Mle 91 921, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Léo, province de la Sissili ;

–      Madame Karidia OUEDRAOGO/LOUE, Mle 68 913, secrétaire administratif, est nommée préfet du département de Ipelcé, province du Bazèga ;

–      Madame Martine ESSIE, Mle 20 847, attachée d’intendance universitaire, est nommée préfet du département de Saponé, province du Bazèga ;

–      Monsieur S. Jean Marie KOULA, Mle 24 100 A, attaché administratif, est nommé préfet du département de Manga, province du Zoundwéogo ;

–      Monsieur Adama NEYA, Mle 32 953, instituteur principal, est nommé préfet du département de Diapangou, province du Gourma ;

–      Monsieur Souleymane NABALOUM, Mle 105 192, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Bogandé, province de la Gnagna ;

–      Monsieur Larba YABRE, Mle 23 642, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Diapaga, province de la Tapoa ;

–      Monsieur Kassoum GOUBA, Mle 23 668, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Pama, province de la Kompienga ;

–      Monsieur Hamadou TRAORE, Mle 23 554, agent public de  cat. B3, est nommé préfet du département de Karangasso-Sambla, province du Houet ;

–      Monsieur Soumaïla OUATTARA, Mle 26 535, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Kangala, province du Kénédougou ;

–      Monsieur T. Mathias OUEDRAOGO, Mle 50 575, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Béréba, province du Tuy ;

–      Monsieur Saidou NAPON, Mle 15 454, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Koumbia, province du Tuy ;

–      Monsieur Salam SAWADOGO, Mle 72 651, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Houndé, province du Tuy ;

–      Monsieur Adama KOUSSOUBE, Mle 105 190, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Titao, province du Lorum ;

–      Madame Léocadie TIAO, Mle 35 399 C, institutrice certifiée, est nommée préfet du département d’Arbolé, province du Passoré ;

–      Monsieur Bazombié M. Georges BAZIE, Mle 32 902, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Lâ-Todin, province du Passoré ;

–      Monsieur K. Roland GUINGUERE, Mle 118 962, administrateur civil, est nommé préfet du département de Ouahigouya, province du Yatenga ;

–      Monsieur Adama SONDO, Mle 11 803, cadre de l’action social, est nommé préfet du département de Zoungou, province du Ganzourgou ;

–      Monsieur C. O. Alassane TRAORE, Mle 32 841, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Diguel, province du Soum ;

–      Monsieur Soumaila NIKIEMA, Mle 30 169, instituteur certifié, est nommé préfet du département de Boundoré, province du Yagha ;

–      Monsieur Adama ZOUNGRANA, Mle 69 499, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Diébougou, province de la Bougouriba ;

–      Monsieur I. Victor NOMBRE, Mle 73 828, secrétaire administratif, est nommé préfet du département de Kampti, province du Poni.

III.5. MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE,

SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

–      Madame Cyprienne Félicité OUEN-LAMITA/SAGNON,             Mle 34 619 T, inspecteur de l’Enseignement secondaire, classe intermédiaire,  4è échelon, est nommée directrice régionale des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique du Plateau central (Ziniaré).

III.6. MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE

ET DE LA REFORME DE L’ETAT

–      Monsieur Jean-Marie BORO, Mle 15 367 B, gestionnaire des ressources humaines, 1ère classe, 12è échelon, est nommé conseiller technique ;

–      Monsieur Emmanuel NIGNAN, Mle 36 612 F, professeur certifié des lycées et collèges, 1ère classe, 7è échelon, est nommé directeur général de l’Agence générale du recrutement de l’Etat.

Le Ministre de la Culture,

du tourisme et de la communication

Porte-parole du Gouvernement

Filippe  SAVADOGO

Commandeur de l’Ordre national

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik