à La Une »

GOUV. ACTIONS du 17 au 21 juillet 2017

22 juillet 2017 – 18 h 10 min Pas de Commentaire | 114 views

Prennez connaissance de quelques actions du Gouvernement en image.

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Compte Rendu, Conseil des Ministres

Compte rendu du conseil des Ministres du 07 septembre 2011

Soumis par par 9 septembre 2011 – 19 h 06 minPas de commentaire | 1  709 views

Compte rendu du conseil des Ministres du  07 septembre 2011Le conseil des ministres s’est tenu le mercredi 07 septembre 2011 en séance ordinaire à partir de 09 heures 00 sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Blaise COMPAORE,

Président du Faso, Président du conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, autorisé des missions à l’étranger et procédé à des nominations.

  1. I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE CHARGE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT ET DES REFORMES POLITIQUES

Le conseil a adopté un (01) rapport relatif à la tenue des rencontres régionales sur les réformes politiques.

Les rencontres qui se dérouleront du 18 au 26 octobre 2011 visent à favoriser l’appropriation des propositions de réformes contenues dans le rapport du Conseil consultatif  sur les réformes politiques (CCRP) par les acteurs sociaux et politiques des treize (13) régions du Burkina.

Elles regrouperont des représentants de différentes catégories d’acteurs telles que représentées au sein du CCRP ainsi que des délégués des organisations locales de développement et permettront avant la phase des assises nationales, d’informer les forces vives au niveau des régions et de recueillir des propositions de modes opératoires pour la mise en œuvre des réformes envisagées.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

Le conseil a examiné trois (03) rapports.

Les deux premiers rapports sont relatifs à des demandes d’agréments pour la nomination d’ambassadeurs dans notre pays.

Au terme de ses délibérations, le conseil a marqué son accord pour la nomination de :

-      Monsieur Farhat BOUZZA en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume du Maroc auprès du Burkina Faso avec résidence à Ouagadougou ;

-      Monsieur Zahir Ben Mouatash Ben Jamaan ALANZI en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume d’Arabie Saoudite auprès du Burkina Faso avec résidence à Ouagadougou.

Le troisième rapport est relatif à l’adoption d’un projet de loi portant autorisation d’adhésion du Burkina Faso à l’Accord sur la conservation des oiseaux migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA) conclu le 16 juin 1995 à la Haye, aux Pays-Bas.

L’Accord sur la conservation des oiseaux migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA) est un accord intergouvernemental initié par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Il vise la protection de 522 espèces d’oiseaux qui se déplacent sur les voies de migration d’Afrique – d’Europe – d’Asie.

De par sa position géographique, notre pays accueille annuellement 119 espèces migratrices saisonnières dont près de 80 espèces du Paléarctique occidental. Au Burkina Faso, les espèces migratrices ont pour sites d’accueil quinze (15) zones humides d’importance internationale.

L’adhésion du Burkina Faso à l’Accord sur la conservation des oiseaux migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA) est une opportunité pour mobiliser l’expertise et les ressources financières en vue d’aménager les zones humides et de renforcer les capacités opérationnelles du pays en matière de gestion durable des ressources naturelles partagées.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le conseil a examiné six (06) rapports.

Le premier rapport est relatif à la validation des opérations d’acquisition d’engrais au profit du ministère de l’Agriculture et de l’hydraulique.

Ces opérations ont permis courant mai – juin, d’acquérir auprès de l’entreprise TROPIC AGRO CHEM des engrais et de les mettre à la disposition des producteurs.

Cette opération constituée de quatre (04) lots pour un montant total minimum de deux milliards deux cent cinquante six millions neuf cent vingt cinq mille (2 256 925 000) F CFA a été financée par le budget de l’Etat, gestion 2011.

Le deuxième rapport est relatif à l’adoption d’un décret accordant une prime exceptionnelle de 15% aux retraités décorés pour faits de service public.

L’adoption du présent décret satisfait à une des conclusions de la rencontre annuelle gouvernement/syndicats sanctionnée par le communiqué final du 07 février 2011.

Le Gouvernement s’engage à octroyer une prime exceptionnelle versée en une seule fois à chaque retraité décoré d’un montant équivalent à 15% de la tranche trimestrielle de la pension servie au bénéficiaire.

Le troisième rapport est relatif à l’adoption d’une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de don conclu le 09 août 2011 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA) pour le financement du onzième Crédit d’appui à la stratégie de réduction de la pauvreté (CASRP).

Le conseil a en outre adopté un décret portant ratification dudit accord de don.

Le projet vise la mise en œuvre efficiente du programme national de développement et appuiera les efforts du Burkina Faso dans les réformes nécessaires à l’accélération de la croissance et à la lutte contre la pauvreté.

Le montant du don s’élève à 78,9 millions de droit de tirage spéciaux (DTS) soit la contre valeur de cinquante six milliards quatre cent quatre vingt millions (56 480  000 000) de F CFA.

Le quatrième rapport est relatif à l’adoption d’une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de don conclu le 04 juillet 2011 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA) pour le financement du projet « pôle de croissance de Bagré ».

Le conseil a en outre adopté un décret portant ratification dudit accord de don.

Le projet vise à accroître l’activité économique dans la zone de Bagré.

Sa mise en œuvre permettra de créer autour du barrage de Bagré, une plate forme d’activités agro-industrielles rentables de production, de transformation et de commercialisation susceptible de contribuer de façon significative à l’amélioration des conditions de vie des populations de la région et à la croissance économique du Burkina Faso.

Le montant du don s’élève à cent quinze millions de dollars US soit l’équivalent de cinquante sept milliards cinq millions (57 005 000 000) de F CFA.

Le cinquième rapport est relatif à l’adoption d’une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de prêt conclu le 28 juillet 2011 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) pour le financement partiel du projet de route Ouahigouya – Thiou – frontière du Mali.

Le conseil a également adopté un décret portant ratification dudit accord de prêt.

La réalisation de ce projet stimulera les activités économiques, le développement du commerce intra-africain, facilitera la libre circulation des personnes et des biens et contribuera à réduire la pauvreté dans les zones traversées par le projet.

Le montant du prêt s’élève à dix milliards (10 000 000 000) de            F CFA remboursable en dix huit (18) ans avec un différé de neuf (9) ans.

Le sixième rapport est relatif à l’adoption d’un projet de loi portant loi de règlement au titre du budget de l’Etat, gestion 2010.

L’exécution de la loi de finances fait l’objet d’un compte rendu au Parlement à travers un projet de loi de règlement conformément aux dispositions constitutionnelles.

La loi de règlement constate pour une année donnée, le montant définitif des encaissements des recettes et des ordonnancements des dépenses, établit un compte de résultat et autorise le transfert du résultat au compte permanent des découverts du Trésor.

Les opérations du projet de loi de règlement 2010 sont arrêtées comme suit :

-          les recettes définitives  sont de huit cent quatre vingt un milliards cinq cent trente neuf millions quatre cent quatre vingt deux mille cent un (881 539 482 101) F CFA ;

-          les dépenses définitives se sont élevées à huit cent quatre vingt dix milliards cent neuf millions cent cinq mille seize (890 109 105 016) F CFA.

Le résultat du projet de loi de règlement, gestion 2010 dégage ainsi un déficit de huit milliards cinq cent soixante neuf millions six cent vingt deux mille neuf cent quinze (8 569 622 915) F CFA.

Ce déficit, proposé pour être transféré au compte permanent des découverts du Trésor, a été par ailleurs financé par l’émission des bons du Trésor dont le succès traduit la crédibilité du trésor public burkinabé sur le marché financier sous-régional.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS, DES POSTES ET DE L’ECONOMIE NUMERIQUE

Le conseil a adopté un décret portant modificatif du décret                n°2010-210/PRES/PM/MT du 27 avril 2010 portant approbation des statuts de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC).

L’Agence nationale de l’aviation civile a pour mission principale la gestion, le contrôle et la réglementation des activités de l’aviation civile.

Ses activités de service public touchent à la souveraineté et à la sécurité nationales. Aussi, sa mission globale autorise à la retenir comme une entreprise à caractère stratégique  en application de la Loi n° 53 / 93 / ADP du 22 décembre 1993 portant définition et détermination des sociétés et entreprises à caractère stratégique.

L’adoption du présent décret permet au gouvernement de pourvoir directement au poste du Directeur général de l’ANAC.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE

Le conseil a adopté un décret portant fixation des taux de l’indemnité de sujétion et de la prime d’alimentation allouées aux sapeurs pompiers.

Le présent décret est une mise à jour des textes existants.

L’indemnité de sujétion est servie mensuellement à tout homme en sus de la prime de feu allouée par le ministère chargé de la Défense.

Le réajustement de la prime alimentaire des militaires du rang de la Brigade nationale des sapeurs pompiers vise la prise en compte du nouveau taux de la prime alimentaire des militaires.

I.6. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION

Le conseil a adopté un décret qui renouvelle le mandat de madame Aminata OUEDRAOGO / BAKAYOGO, Mle 18 095 W, conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de la Communication, au conseil d’administration de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) pour une période de trois (03) ans.

I.7. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DU COMMERCE ET DE L’ARTISANAT

Le conseil a adopté un décret qui nomme monsieur Tibila KABORE, Mle 23 878 L, conseiller des affaires économiques, administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Economie et des finances au conseil d’administration de la Société burkinabé des fibres textiles (SOFITEX) pour un mandat de trois (03) ans.

I.8. AU TITRE DU MINISTRE DE LA SANTE

Le conseil a examiné trois (03) rapports.

Le premier rapport est relatif à l’adoption de deux (02) décrets portant respectivement nomination de membres au conseil d’administration du Centre Muraz et renouvellement de mandat au conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Fada N’Gourma.

Au terme du premier décret, les personnes ci-après sont nommées administrateurs au conseil d’administration du Centre Muraz pour un mandat de trois (03) ans.

Administrateur représentant le Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST)

Monsieur François LOMPO, Mle 22 216 R, maître de recherche en agro-pédologie.

Administrateur représentant le conseil scientifique

Monsieur Tinoaga Laurent OUEDRAOGO, Mle 19 783 M, professeur agrégé de santé publique

Au terme du second décret, le mandat de monsieur Yves Philibert OUEDRAOGO, Mle 34 031 W, administrateur des services financiers est renouvelé pour une période de trois (03) ans au conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Fada N’Gourma.

Le deuxième rapport est relatif à l’adoption de deux (02) décrets portant nomination de membres et de président au conseil d’administration de l’Agence des équipements et de la maintenance biomédicale (AGEMAB).

Au terme du premier décret, les personnes ci-après sont nommées membres audit conseil pour un mandat de trois (03) ans.

Administrateurs représentant l’Etat

Au titre du ministère de la Défense

Monsieur Soumaïla SARE, officier, pharmacien colonel.

Au titre du ministère de l’Economie et des finances :

Monsieur Tibo OUEDRAOGO, Officier.

Au titre du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat

Monsieur Adolphe COULIBALY, Mle 17 303 A, conseiller des affaires économiques.

Au titre du ministère de la Santé

-          Madame Adisa Marguérite  SERE, Mle 95 865 Z, pharmacienne ;

-          Monsieur Dominique Rimdella TASSEMBEDO, Mle 214 501 W, ingénieur biomédical.

Au titre du ministère de l’Environnement et du développement durable

Madame Sidnoma SAM / ZAGRE, Mle 15 209 T, administrateur civil.

Au titre des Etablissement publics de Santé

Monsieur Rabiou CISSE, Mle 36 262 J, professeur en radio diagnostic et imagerie médicale.

Administrateur représentant les organisations des acteurs privés de l’équipement et de la maintenance

Monsieur Marc ZOUNGRANA, secrétaire général de l’Union des distributeurs des biens de santé (UDISAN).

Au terme du second décret, monsieur Rabiou CISSE, Mle 36 262 J, est nommé Président du conseil d’administration de l’Agence des équipements et de la maintenance biomédicale.

Le troisième rapport est relatif à la révocation d’agents de santé en service à la maternité Sylla SANOU de Bobo-Dioulasso.

Suite au décès de Madame Sita TRAORE dans cet établissement de santé, les investigations ont révélé une négligence manifeste de la part des agents chargés de la garde qui n’ont pas apporté l’assistance requise à la parturiente.

Au regard de la gravité des faits, le Conseil prononce la révocation de la Fonction publique pour faute lourde professionnelle avec poursuites judiciaires de Salimata BAHAN/TANKOANO, Mle 46 536 E, accoucheuse auxiliaire et de Zénabou OUATTARA/YONI, Mle 49 730 H, agent itinérant de santé, conformément aux dispositions des articles 138, 147 et 161 de la loi n°013/98/AN du 28 avril 1998 portant régime juridique applicable aux emplois et aux agents de la Fonction publique.

En outre, le conseil donne instructions au Ministre de la Santé de mener des investigations afin de situer les responsabilités de la hiérarchie des services de santé et de prendre les sanctions qui s’imposent.

Le conseil invite tous les agents publics à une prise de conscience professionnelle car tout manquement grave sera désormais sévèrement puni.

Il déplore l’attitude des populations qui ont manifesté leur mécontentement par la destruction de biens publics et condamne ces actes d’incivisme. Des investigations sont en cours en vue d’identifier et de sanctionner tous les fautifs.

I.9. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

Le conseil a adopté huit (08) décrets portant renouvellement de mandat, nomination de membres et de Présidents aux conseils d’administration des Ecoles nationales des enseignants du primaire (ENEP) de Ouahigouya, de Fada N’gourma, de Bobo Dioulasso, de Gaoua et de Loumbila.

Au terme du premier décret, sont renouvelés les mandats des membres suivants représentant l’Etat aux conseils d’administration des ENEP ci-après pour une période de trois ans :

ENEP DE OUAHIGOUYA

Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation

Madame Catherine KABORE / SAWADOGO, Mle 51 095 K, inspecteur d’éducation.

ENEP DE FADA N’GOURMA

Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Economie et des finances

Monsieur Michel KI, Mle 59 696 P, conseiller en gestion des ressources humaines.

Au terme des cinq (05) décrets suivants, les personnes ci-après sont nommées membres aux conseils d’administration des ENEP pour une période de trois (03) ans.

ENEP DE BOBO-DIOULASSO

Administrateurs représentant l’Etat

Au titre du ministère de l’Economie et des Finances

Monsieur Mamadou OUEDRAOGO, Mle 14 306 P, inspecteur des impôts.

Au titre du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation

Madame Noëlie TIETIEMBOU / ATTIOU, Mle 19 256 U, administrateur civil.

ENEP DE OUAHIGOUYA

Administrateur représentant l’Etat

Au titre du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation

Monsieur Mady SAVADOGO, Mle 8 298 X, inspecteur de l’enseignement du premier degré.

ENEP DE LOUMBILA

Administrateur représentant l’Etat

Au titre du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation

Monsieur Bouma Jean Paul BAZIE, Mle 46 906 V, enseignant chercheur.

Administrateur représentant le personnel

Monsieur Sayouba KABORE, Mle 40 782 L, attaché d’administration scolaire et universitaire.

ENEP DE FADA N’GOURMA

Administrateur représentant l’Etat

Au titre du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation

Monsieur Gnissa GANOU, Mle 15 423 K, inspecteur de l’enseignement du premier degré.

ENEP DE GAOUA

Administrateur représentant l’Etat

Au titre du ministère des Enseignements secondaire et supérieur

Monsieur Noraogo Daniel KABORE, Mle 26 336 J, inspecteur de l’enseignement secondaire.

Les deux derniers décrets nomment les membres ci-dessous cités en qualité de Présidents de conseil d’administration des ENEP               ci-après :

ENEP de Loumbila :

Monsieur Bouma Jean Paul BAZIE, Mle 46 906 V.

ENEP de Ouahigouya :

Madame Cathérine KABORE / SAWADOGO, Mle 51 095 K.

Avant de lever sa séance à 12 H 53 mn, le conseil a entendu des

communications orales et procédé à des nominations.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre de l’Agriculture et de l’hydraulique a fait au conseil le bilan partiel de la campagne agricole 2011-2012.

La situation végétative dans l’ensemble se présente assez bien. Les semis sont au stade de montaison-épiaison dans de nombreuses régions,  ce qui augure de bonnes récoltes si les précipitations sont bien réparties dans le temps et dans l’espace.

II.2. Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité a fait au conseil une communication relative à la prestation de serment le lundi 05 septembre des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) conformément à l’article 32 de la loi électorale.

La cérémonie de prestation de serment a été rehaussée par la présence de S. Exc. M. le premier ministre, des membres du gouvernement, des présidents d’institution et des premiers responsables de partis et formations politiques.

II.3. Le Ministre de l’Habitat et de l’urbanisme a fait au conseil une communication relative à l’organisation de la 8e édition du Salon de l’ingénierie, de la construction, de l’architecture et du bâtiment (SICABAT) du 07 au 11 septembre 2011 à Ouagadougou sous le thème : « Promotion immobilière et nouveau mécanisme de financement du logement social ».

II.4. Le Ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat a fait au conseil une communication relative au Colloque international sur l’intelligence économique les 12 et 13 septembre 2011 à Ouagadougou sous le thème : « L’intelligence économique : stratégies d’innovation et de compétitivité ».

Il a en outre informé le conseil de l’organisation de la Foire agro-sylvo-pastorale et artisanale du Centre-Ouest qui se tiendra du 08 au 10 décembre 2011 à Réo dans la province du Sanguié.

II.5. Le Ministre de la Santé a fait au conseil une communication relative à l’ouverture de l’Hôpital national Blaise COMPAORE le 1er septembre 2011 et des dispositions prises pour faire de cet hôpital un établissement de référence et de haut niveau de performance.

II.6. Le Ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation a fait au conseil une communication relative à la célébration de la Semaine nationale de l’alphabétisation du 1er au 08 septembre 2011 suivie de la commémoration de la Journée internationale de l’alphabétisation le jeudi 08 septembre 2011 à Ouahigouya, province du Yatenga, sous le Haut patronage de S. Exc. M. le Premier ministre.

III.NOMINATIONS

III.1. MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

-      Madame Scholastique Sidsoré SAWADOGO/OUEDRAOGO, Mle 94 705 B, sociologue, 1ère catégorie, échelle C, est nommée conseiller social près le Consulat général du Burkina Faso à Abidjan (République de Côte d’Ivoire) ;

-      Monsieur Karim Ouépia IDOGO, Mle 105 154 H, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 2e échelon, est nommé deuxième conseiller, conseiller juridique au Consulat général du Burkina Faso à Abidjan (République de Côte d’Ivoire) ;

-      Monsieur Aimé Yves BADO, Mle 105 160 C, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 2e échelon, est nommé deuxième conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Accra (Ghana) ;

-      Monsieur Diataga OUOBA, Mle 19 950 S, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 5e échelon, est nommé premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Abuja (République fédérale du Nigeria) ;

-      Monsieur Hassane BONKOUNGOU, Mle 52 184 Y, inspecteur du Trésor, 1ère classe, 6e échelon, est nommé conseiller économique près l’Ambassade du Burkina Faso à Abuja (République fédérale du Nigeria) ;

-      Monsieur Sibiri Michel OUEDRAOGO, Mle 10 349 A, ministre plénipotentiaire, 3e classe, 4e échelon, est nommé ministre conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Paris (France) ;

-      Monsieur Daniel BICABA, Mle 18 553 Y, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 9e échelon, est nommé ministre conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles (Belgique) ;

-      Madame Hortense Marie Louise TANGA, Mle 26 676 D, professeur certifié des lycées et collèges, 1ère classe, 11e échelon, est nommée conseiller culturel près l’Ambassade du Burkina Faso à Ottawa (Canada) ;

-      Madame Kétokata Roselyne Estelle KAMBOU/SANOU,                   Mle 92 321 Y, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe,                3e échelon, est nommée deuxième conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Ottawa (Canada) ;

-      Madame Evelyne Marie Augustine ILBOUDO, Mle 29 455, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 9e échelon, est nommée ministre conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Copenhague (Danemark) ;

-      Madame Marie André TRAORE/KONDE, Mle 19 928 G, ministre plénipotentiaire, 1ère classe, 11e échelon, est  nommée ministre conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Rome (Italie) ;

-      Monsieur Max François Nawonetouo MEDAH, Mle 18 561, ministre plénipotentiaire, 1ère classe, 9e échelon, est nommée ministre conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Berlin (République fédérale d’Allemagne) ;

-      Monsieur Ouango Frédéric Clément OUEDRAOGO, Mle 14 824 K, ministre plénipotentiaire, 3e classe, 5e échelon, est nommé ministre conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Alger (Algérie) ;

-      Monsieur Daouda BITIE, Mle 118 849 B, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 1er échelon, est nommé deuxième conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Taipei (République de Chine) ;

-      Monsieur Sylvain Yamtiguimda YAMEOGO, Mle 104 400 P, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 2e échelon, est nommé deuxième conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Brasilia (Brésil) ;

-      Monsieur Dominique KABORE, Mle 97 446 B, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 3e échelon, est nommé deuxième conseiller près la mission permanente du Burkina Faso auprès de l’Organisation des Nations-Unies à New York ;

-      Monsieur Mamadou COULIBALY, Mle 59 729 K, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 4e échelon, est nommé deuxième conseiller près la mission permanente du Burkina Faso auprès de l’Organisation des Nations-Unies à New York ;

-      Monsieur Oumarou MAÏGA, Mle 18 559 V, conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 7e échelon, est nommé premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à New Delhi (Inde) ;

-      Madame Noëlie Marie Thérèse OUEDRAOGO/SOBGO,                   Mle 28 412 X, administrateur civil, 1ère classe, 7e échelon, est nommée conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Vienne (Autriche) ;

-      Madame Habibou BICABA/MINOUNGOU, Mle 12 276 J, administrateur des services touristiques, 1ère classe, 12e échelon, est nommée conseiller culturel près l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles (Belgique).

III.2. MINISTERE DES TRANSPORTS, DES POSTES ET DE L’ECONOMIE NUMERIQUE

Monsieur Abel SAWADOGO, Mle 29 830, ingénieur de l’aviation civile, 1ère classe, 9e échelon, est nommé directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC).

III.3. MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE

-          Monsieur Jean Gustave TAPSOBA, Mle 16 754 G, administrateur civil, 3e classe, 5e échelon, est nommé Secrétaire général de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ;

-          Monsieur Dramane DIARRA,  Mle 17 298 M, administrateur civil, 1ère classe, 14e échelon, est nommé inspecteur général des services de l’administration et des collectivités territoriales ;

-          Monsieur Boukaré LINKONE, Mle 23 556 B, administrateur civil, 1ère classe, 9e échelon est nommé directeur général des libertés publiques et des affaires politiques ;

-          Monsieur Charles KI, Mle 19 669 N, inspecteur du trésor,                  1ère classe, 11e échelon est nommé directeur général des collectivités territoriales ;

-          Madame Joséphine KOUARA APIOU/KABORE Mle 25 760 S,  administrateur civil, 1ère classe, 9e échelon, est nommée directrice générale de l’administration du territoire ;

-          Monsieur Aimé Gérard YAMEOGO Mle 28125 T, administrateur civil, 1ère classe, 9e échelon, est nommé directeur général de la modernisation de l’état civil ;

-          Monsieur Idrissa KOANDA Mle 97427 C, administrateur civil,               1ère classe, 3e échelon, est nommé directeur des études et de la planification.

III.4. MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L’EMPLOI

-      Monsieur Frédéric KABORE, Mle 77 995 D, économiste, 1ère classe, 5e échelon, est nommé directeur général de la promotion de l’emploi ;

-      Monsieur Idrissa OUEDRAOGO, Mle 503 541 R, macro économiste, 1ère classe, 7e échelon, est nommé inspecteur technique ;

-      Monsieur Larba Christian DARANKOUM, Mle 111 529 L, économiste, 1ère classe, 2e échelon, est nommé directeur des stratégies et programmes d’emploi ;

-      Monsieur Boukary Roger GUERE, Mle 9 356 Z, professeur certifié, 3e classe, 5e échelon, est nommé directeur du développement des compétences professionnelles.

Le ministre de la Communication

Porte-parole du gouvernement

Alain Edouard TRAORE

Print Friendly

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik