Flash Info
prev next

à La Une »

Transformation des chaînes de valeurs agricoles: Le ministre Salifou OUEDRAOGO présente les conditions de faisabilité à Rome

24 juin 2019 – 8 h 46 min Pas de Commentaire | 50 views

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, conduit la délégation burkinabè à la 41e session de la conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), du 22 au 29 …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Compte Rendu, Conseil des Ministres

Compte rendu du conseil des Ministres du 06 janvier 2010

Soumis par par 9 septembre 2011 – 9 h 54 minPas de commentaire | 1 868 views

Compte rendu du conseil des Ministres du  06 janvier 2010  Le conseil des ministres s’est tenu le mercredi 06 janvier 2010 en séance ordinaire à partir de 09 heures 00 sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Blaise COMPAORE,

Président du Faso, Président du conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale et autorisé des missions à l’étranger.

  1. I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le conseil a examiné et adopté trois (03) rapports.

Le premier rapport est relatif à l’examen et à l’adoption d’une ordonnance portant autorisation de ratification de l’Accord de prêt conclu le 09 novembre 2009 à Abu Dhabi entre le Burkina Faso et le Fonds Abu Dhabi pour le développement (FADD) pour le financement partiel du projet de construction du barrage de Samendéni et l’adoption d’un projet de loi portant ratification de ladite ordonnance.

Le conseil a en outre adopté un décret portant ratification dudit Accord de prêt.

La construction du barrage vise notamment la meilleure gestion des ressources en eaux, l’intensification de la production agro-pastorale, l’accroissement de la production électrique au profit des populations locales dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

Le montant du crédit qui s’élève à cinq milliards (5 000 000 000) de           F CFA est remboursable en quinze (15) ans assorti d’un différé de cinq (05) ans.

Le deuxième rapport est relatif à l’examen et à l’adoption d’une ordonnance portant autorisation de ratification de l’Accord de prêt et de don conclu le 23 septembre 2009 à Rome en Italie entre le Burkina Faso et le Fonds international de développement agricole (FIDA) pour le financement du Programme d’appui et de promotion du secteur privé en milieu rural (PASPRU) et l’adoption d’un projet de loi portant ratification de ladite ordonnance.

Le conseil a en outre adopté un décret portant ratification dudit Accord de prêt et de don.

L’objectif principal du programme vise la création d’un environnement propice au développement du secteur privé en milieu rural.

Le montant du prêt s’élève à six virgule six cent trente trois milliards (6, 633) milliards de F CFA remboursable en quarante (40) ans assorti d’un différé de dix (10) ans.

Le troisième rapport est relatif à l’examen de la situation d’exécution du budget de l’Etat, gestion 2009, au troisième trimestre.

Sur une prévision initiale de neuf cent onze milliards quatre cent trente millions (911 430 000 000) de F CFA, le niveau de mobilisation des ressources a atteint cinq cent soixante dix sept milliards deux cent millions (577 200 000 000) de F CFA au 30 septembre 2009, soit un taux de réalisation de 63,4%.

A la même date, les engagements de dépenses se sont élevés à six cent cinquante huit milliards sept cent quarante millions (658 740 000 000) de F CFA sur une prévision de mille cent onze milliards cent quatre vingt dix millions (1 111 190 000 000) de F CFA soit un taux d’exécution de 59,3%.

Tout en notant une bonne mobilisation des recettes et une maîtrise des dépenses dans un contexte économique marqué par la crise, le conseil félicite tous les acteurs qui ont contribué à l’amélioration de cette gestion et instruit les gestionnaires de crédits de persévérer dans cette rigueur.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE LA DEFENSE

Le conseil a examiné et adopté un projet de loi portant autorisation d’envoi d’un contingent militaire burkinabè en République de Côte d’Ivoire en réponse à la demande des Nations-Unies, ceci dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord politique de Ouagadougou.

Le contingent militaire d’au moins cinq cent (500) hommes sera sous mandat des Nations-Unies en Côte d’Ivoire et participera aux côtés des forces onusiennes aux opérations de sécurisation du processus électoral.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

Le conseil a examiné et adopté un décret portant base générale de tarification des actes professionnels de la santé et des hospitalisations dans les établissements publics de santé hospitaliers au Burkina Faso.

Cette démarche permettra aux hôpitaux publics de mieux fonctionner et surtout d’assurer leur mission dans l’organisation de l’offre publique des soins ; en outre, elle permettra de mieux stabiliser les praticiens hospitaliers sur leur lieu de travail tout en réglementant le bon fonctionnement des services, toute chose qui vise à améliorer la qualité des soins et une meilleure motivation du personnel.

Le présent décret tout en prenant en compte l’évolution du secteur médical fixe la base générale de la tarification des actes des professionnels de la santé et des hospitalisations dans les hôpitaux publics.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION

TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

Le conseil a examiné et adopté un projet de loi portant modification du code électoral.

Cette modification a trait notamment aux pièces requises pour l’inscription sur les listes électorales et le vote des Burkinabè de l’étranger.

Concernant l’inscription sur les listes électorales, les documents exigés sont la carte nationale d’identité burkinabè (CNIB), le passeport et la carte militaire.

Cependant à titre transitoire, l’extrait d’acte de naissance, le jugement supplétif ou déclaratif sont autorisés pour les inscriptions sur la liste électorale du scrutin présidentiel de 2010.

Le vote des Burkinabè de l’étranger lors des scrutins référendaires et présidentiels institué par la loi n°019-2009/AN du 07 mai 2009 portant modification de la loi n°014-2007/AN du 03 juillet 2001 portant code électoral fait face à des difficultés pratiques.

Au terme du présent projet de loi modificatif, le vote des Burkinabè de l’étranger interviendra pour compter du 1er janvier 2015.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE,

SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Le conseil a examiné et adopté un (01) décret portant adoption du document d’orientations stratégiques en matière d’IST/VIH/SIDA, de nutrition et des autres problèmes de santé dans le secteur de l’éducation.

Le présent document  d’orientations stratégiques qui couvre la période 2010-2015 est conforme aux recommandations de l’UNESCO en vue de proposer une riposte à la propagation du VIH/SIDA dans le secteur de l’éducation.

Au terme de ses délibérations, le conseil a donné instructions aux ministres en charge de l’éducation pour la mise en œuvre diligente du plan d’action.

I.6. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE

ET DE LA REFORME DE L’ETAT

Le conseil a examiné et adopté un décret portant recrutement d’enseignants du secondaire en vue de résorber le déficit en personnel dudit secteur par des enseignants titulaires de diplômes universitaires issus du primaire.

Au terme de ses délibérations, le conseil a donné instruction aux ministres en charge du dossier pour une exécution diligente de cette mesure.

Avant de lever sa séance à 14 h 00, le conseil a entendu

une communication orale.

II – COMMUNICATION ORALE

Le ministre de la Jeunesse et de l’emploi a informé le conseil de la tenue du cinquième forum national des jeunes du 04 au 07 février 2010 à Bagré dans la région du Centre-Est.

Placée sous le très haut patronage de S. Exc. M. le Président du Faso, la rencontre aura pour thème central : ‘‘Jeunesse, entreprenariat agricole et auto-emploi : un défi’’.

Elle sera l’occasion de renforcer le dialogue avec la jeunesse tout en la sensibilisant aux défis du futur qui commandent sa forte implication dans le processus de développement de notre pays.

Tout en s’inscrivant dans l’approfondissement des acquis, ce forum constituera une étape bilan sur les cinq ans de dialogue direct avec les jeunes.

Plusieurs activités sont au programme dont notamment des visites de terrain dans cet environnement agricole et d’éco-tourisme qui constitue tout un symbole pour une immersion réelle de la jeunesse en vue de son ancrage sur la route de la construction nationale.

Ces journées du donner et du recevoir regrouperont plus de trois mille cinq cents participants.

Le ministre de la Culture,

du  tourisme et de la communication

Porte-parole du gouvernement

Filippe SAVADOGO

Commandeur de l’Ordre national

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik