Flash Info
prev next

à La Une »

Journée de l’Industrialisation de l’Afrique au Burkina Faso : Message du Ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat

20 novembre 2017 – 7 h 42 min Pas de Commentaire | 67 views

Lundi 20 novembre
 
Mesdames et Messieurs,
Distingués industriels,
 
La journée de l’industrialisation de l’Afrique se célèbre le 20 novembre de chaque année et ce depuis sa proclamation par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1989. Le but de …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Reportage

Luc Adolphe Tiao visite le barrage de Soum et le CMA de Nanoro dans le Boukiemdé

Soumis par par 20 août 2011 – 12 h 48 minPas de commentaire | 11 006 views

Le Premier ministre, Son Excellence Luc Adolphe Tiao était en tournée le dimanche 14 août 2011, dans la province du Boulkimdé dans la région du Centre-Ouest. Accompagné des ministres en charge de l’Agriculture, Laurent Sédogo ; des Infrastructures, Jean Bertin Ouédraogo et de la santé, Adama Traoré, il est allé constater de visu, l’état d’avancement des travaux d’aménagement du barrage de Soum et encourager les travailleurs du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Nanoro.

Luc Adolphe Tiao visite le barrage de Soum et le CMA de Nanoro dans le BoukiemdéA l’image de ses précédentes sorties, c’est par une visite au Naaba Tigré, chef de Nanoro que le Premier ministre, Son Excellence Luc Adolphe Tiao a entamé sa tournée. Après les bénédictions du Naaba Tigré à celui-ci afin qu’il réussisse sa mission à la tête du Gouvernement, cap a été mis sur le barrage de Soum situé à quinzaine de Kilomètres au sud-ouest de Nanoro. D’une capacité de 103 millions de m3, le barrage de Soum a été réalisé dans le cadre du Projet de développement hydroagricole de Soum (PDH/Soum). Ce projet qui a démarré en 2009 s’inscrit dans le cadre de la politique de développement durable du Burkina. Il vise principalement à améliorer la sécurité alimentaire et à réduire la pauvreté dans la zone. Il compte également accroître la production animale, agricole et halieutique. D’un coût global de 16, 287 milliards de F CFA, ce projet sera bénéfique pour quatre départements limitrophes du site (Nanoro, Pilimpikou, Samba et Kordié). Environ 7500 tonnes de riz et 2500 tonnes de maïs seront produites dans ce périmètre irrigué.

Luc Adolphe Tiao visite le barrage de Soum et le CMA de Nanoro dans le Boukiemdé

Il est prévu la réalisation de 20 km de pistes rurales pour faciliter l’accès au périmètre, sept forages et un parc de vaccination et 10 km de couloirs de passage pour bétail. A l’heure actuelle, la première phase du projet qui concerne la construction du barrage est pratiquement achevée. La seconde phase devant entraîner l’aménagement des terres connaît un retard. Selon Adama Sangaré de la mission de contrôle, cette situation est due à une conjugaison de plusieurs facteurs dont des problèmes administratifs, sociaux et techniques. Face à cela le coordonnateur du projet Soum, Youssouf Traoré a indiqué que la date prévue pour la fin des travaux a été repoussée à janvier 2013. Au vu de ces difficultés, le chef du gouvernement a convoqué une réunion de tous les acteurs dans la première semaine du mois de septembre 2011 pour, dit-il, situer les responsabilités, mais surtout trouver des solutions pour qu’à la fin du mois de décembre, au moins 200 ha de terre soient déjà aménagées. Par ailleurs, il a exhorté la population à ne pas hésiter à interpeller le gouvernement à propos de leurs préoccupations.

Luc Adolphe Tiao visite le barrage de Soum et le CMA de Nanoro dans le Boukiemdé

L’unité de recherche clinique de Nanoro, un centre de référence pour la lutte contre le paludisme

Après la visite des infrastructures du barrage de Soum, le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao s’est rendu au CMA « Saint Camille » de Nanoro où il a visité les différents services de la structure, dont l’unité de recherche clinique.

L’unité de recherche clinique de Nanoro, est destiné principalement à expérimenter le candidat vaccin contre le paludisme (RTS,S). Elle a été inaugurée en avril 2009. C’est l’un des sept sites retenus pour tester l’efficacité du vaccin contre le paludisme, RTS,S. Les six autres centres de l’essai vaccinal RTS,S se trouvent au Gabon, au Ghana, au Kenya, au Malawi, au Mozambique et en Tanzanie.

Selon le responsable de l’unité de recherche de Nanoro, le docteur Halidou Tinto, 1200 enfants sont concernés par les tests sur le nouveau vaccin. Chaque enfant sera suivi durant trois ans au bout desquelles, l’efficacité du vaccin sera appréciée. Le CMA de Nanoro est ressentiment géré par des religieux Caméliens avec des équipements de pointe.

Luc Adolphe Tiao visite le barrage de Soum et le CMA de Nanoro dans le Boukiemdé

Ainsi, tout en soulignant l’intérêt d’un tel centre pour la promotion de la santé au Burkina Faso, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao, a exprimé les encouragements du gouvernement aux responsables du CMA St Camille de Nanoro et affirmé la disponibilité de l’Etat à les accompagner pour toutes les fois que le besoin se fera sentir.

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik