Flash Info
prev next

à La Une »

Galian 2019 : Le lauréat du Super Galian a reçu les clés de sa villa

18 juillet 2019 – 20 h 06 min Pas de Commentaire | 123 views

La cérémonie de remise officielle de la villa du Super Galian 2019 a eu lieu ce 18 juillet 2019, dans la cité de Bassinko à Ouagadougou. Cette cérémonie qui a été marquée par la présence …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Reportage

Fin de l’année académique 2010-2011 à l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature

Soumis par par 19 août 2011 – 12 h 46 minPas de commentaire | 3 412 views

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a présidé le 12 juillet 2011 la clôture officielle de l’année académique 2010-2011 de l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM). 1056 nouveaux diplômés sont ainsi mis à la disposition de l’administration publique burkinabè pour emploi dans les domaines de la justice, de la diplomatie, de l’économie, de la santé, des ressources humaines, de la culture…

Fin de l’année académique 2010-2011 à l’Ecole nationale d’Administration et de MagistratureLe délégué des élèves monsieur Idrissa Adama Tamboura a fait remarquer que cette cérémonie de clôture se tient au moment où le pays retrouve la quiétude après la grave crise de ces derniers mois. En choisissant le thème « Paix sociale et solidarité nationale », la promotion 2011 de l’ENAM veut, a-t-il dit, traduire son engagement à contribuer à fonder une nouvelle génération d’agents publics animés d’un ardent désir de servir loyalement et efficacement la nation. Saluant les efforts que le corps enseignant a fournis pour le bon déroulement des activités pédagogiques, il a formulé le vœu que ces efforts se poursuivent pour étoffer la bibliothèque de l’ENAM.

Fin de l’année académique 2010-2011 à l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature

Le directeur général de l’école a pour sa part fait le bilan de l’année qui s’achève et qui voit la sortie de 1056 élèves diplômés composés de 292 pour le cycle C, 417 pour le cycle B et 347 pour le cycle A. Ces récipiendaires, nantis respectivement du certificat, du brevet et du diplôme de l’ENAM, sont des élèves issus des concours professionnels et directs mais aussi des inscrits sur titre et sur fonds propres. Parmi ces derniers figurent différentes nationalités (Tchad, Niger, République Démocratique du Congo, Gabon et Niger). Pour Moctar Tall, cette diversité atteste que l’ENAM constitue un des creusets de l’intégration africaine.

L’année 2010-2011 a aussi été marquée par l’ouverture du premier institut régional d’Administration à Bobo Dioulasso avec le recrutement de 83 élèves. Le deuxième institut régional qui sera établi à Fada N’Gourma ouvrira ses portes à la rentrée 2011-2012 pour les cycles B et C. Moctar Tall a rappelé que cette déconcentration découlait d’une recommandation du Président du Faso faite lors de la célébration du cinquantième anniversaire de la création de l’école.

Choisi comme parrain par les promotions sortantes, le ministre de l’Economie et des Finances Lucien Marie Noël Bembamba a félicité ses filleuls pour leur succès avant de partager avec eux quelques réflexions sur le thème retenu et de les inviter à cultiver des vertus essentielles dans l’administration telles la discipline, la ponctualité, la rigueur et l’humilité. Quant à la personnalité énarque de l’année en la personne du gouverneur de la région du Centre Témaï Pascal Benon, il a tenu à prévenir les futurs travailleurs que leur carrière ne sera pas linéaire et qu’ils devront donc avoir toujours à l’esprit de servir le pays quelque soit la situation qu’ils vont rencontrer.

Fin de l’année académique 2010-2011 à l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature

Dans son discours de clôture, le Premier ministre a traduit toute sa satisfaction de voir que l’ENAM continue de jouer avec dévouement et responsabilité son rôle central dans le dispositif de valorisation du capital humain. Mais il a relevé que le défi majeur auquel le Burkina est confronté reste l’amélioration continue de la performance de l’administration publique. Pour cela, il a réaffirmé l’engagement du gouvernement à poursuivre la modernisation de cette administration en vue d’en faire un outil efficace du développement.

Luc Adolphe Tiao a par ailleurs apprécié la pertinence du thème choisi par les élèves, un thème qui rappelle selon lui, que « la paix est l’alpha et l’oméga de la vie en société ». Le Premier ministre a fortement insisté sur les notions de justice sociale, de solidarité, mais aussi sur les comportements à adopter pour préserver cette paix. Au niveau de l’administration publique, le chef du gouvernement pense à la rédaction d’un code de conduite et d’éthique pour toutes les fonctions de représentations ou pour tous les agents exerçant un certain degré de responsabilité dans les structures étatiques, dans le but de faire en sorte que quiconque exerce une parcelle d’autorité au nom de l’intérêt public, ait un sens encore plus élevé de la mission qui lui est confiée.

De l’Ecole nationale d’Administration et de magistrature, le Premier ministre attend d’elle qu’elle se positionne et s’adapte mieux aux réalités pour mieux les prendre en compte. Aussi a-t-il invité la direction générale et le corps professoral à cultiver le sentiment de fierté des agents pour la satisfaction du travail bien accompli, à mettre en place des programmes de perfectionnement au profit de tous les agents et à répondre aux exigences de promotion et de valorisation de la qualité des ressources humaines par l’octroi des diplômes sur la base du seul mérite.

Aux élèves sortants, Luc Adolphe Tiao les a invités à plus de dévouement, de disponibilité et d’engagement et à se départir des mauvaises pratiques qui minent l’administration.

A la fin des allocutions, les majors des différentes promotions ont reçu leurs diplômes des mains des autorités. Leurs moyennes vont de 14 à 17/20. Le major du cycle A en magistrature qui a reçu son diplôme des mains du Premier ministre a obtenu une moyenne de plus de 17/20.

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik