Flash Info
prev next

à La Une »

Union économique et monétaire ouest-africaine : Un niveau de récoltes globalement satisfaisant

18 mai 2019 – 16 h 25 min Pas de Commentaire | 98 views

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO,  a participé à la huitième réunion du comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités

Clôture de la douzième AGSE/EPE : Favoriser la synergie d’actions par un dialogue social permanent

Soumis par par 19 août 2011 – 15 h 18 minPas de commentaire | 3 151 views

Au terme de deux jours de travaux, la douzième session de l’Assemblée Générale des Sociétés d’Etat consacrée aux Etablissements Publics de l’Etat (AGSE/EPE), ouverte le 28 juillet 2011 a pris fin le 29 juillet. Le Premier Ministre Luc Adolphe Tiao, président par délégation de l’Assemblée générale, a procédé à la clôture de cette rencontre annuelle au cours de laquelle les rapports de gestion des Conseils d’Administration, les rapports d’activités et des états financiers de 66 Etablissements publics de l’Etat ont été présentés.

Clôture de la douzième AGSE/EPE : Favoriser la synergie d’actions par un dialogue social permanentPlacé sous le thème « un dialogue social plus large et plus efficace, des acteurs plus légitimes et plus responsables », les travaux de la douzième Assemblée générale des sociétés d’Etat avaient comme ordre du jour : l’exposé du secrétariat sur la gestion 2010 des EPE ; la présentation des rapports de gestion des Conseils d’Administration, des rapports d’activités et des états financiers des EPE, suivie de débats et de l’approbation desdits documents ; la présentation du rapport d’explication du Fonds de développement de l’électrification (FDE) ; les questions diverses ; la communication sur le dialogue social ; l’examen et l’adoption des projets de résolutions et de recommandations de la 12ème session de l’AGSE/EPE.

Clôture de la douzième AGSE/EPE : Favoriser la synergie d’actions par un dialogue social permanent

En rappel, l’analyse synthétique de la situation financière des EPE en 2010 révèle : une progression de 16,44% des recettes totales de 2010 par rapport à celles de 2009 ; une progression de 13,59% des dépenses budgétaires de 2010 comparativement à celles de l’année 2009, passant à 88,942 milliards de FCFA en 2010 contre 78,302 milliards de FCFA en 2009 ; une évolution de la structure des dépenses en 2010, faisant ressortir une augmentation des charges de fonctionnement de 20,12% par rapport à 2009 ; une régression des dépenses consacrées aux investissements de 4,71%.

L’analyse révèle en outre : un ratio de couverture des dépenses par les recettes de 121,43% contre 118,47% en 2009, ce qui dénote une meilleure prudence dans l’exécution des dépenses budgétaires ; des arriérés de paiement de 9,190 milliards de FCFA, en hausse de 50,88% par rapport à l’exercice 2009 ; une baisse du ratio des charges de personnel sur les dépenses de fonctionnement compris entre 0,79% et 91,32% contre des taux respectifs de 8,38% et 95,29% en 2009 ; un taux d’autofinancement en hausse, s’établissant à 32,69% en 2010, contre 30,26% en 2009.

Dans son discours de clôture, le Premier Ministre Luc Adolphe Tiao a salué les conclusions des travaux de cette douzième Assemblée générale. Il a relevé avec satisfaction que le travail a été bien accompli grâce aux échanges soutenus, à l’engagement des participants, la rigueur observée dans l’examen de la situation financière des établissements publics et surtout le souci d’en améliorer leur performance. Il a en outre salué la pertinence des résolutions et recommandations qui illustrent selon lui la profondeur des échanges et la détermination commune à assurer le rayonnement des Etablissements Publics de l’Etat.

Un appel à renforcer la bonne gouvernance

Tout en appréhendant les difficultés des 66 établissements publics de l’Etat examinés au cours de l’exercice budgétaire 2010, il s’est réjoui que malgré tout, leur situation financière globale soit excédentaire de 14,5 milliards de francs CFA. Cela traduit fortement selon lui la constante et ferme volonté des différents responsables des Etablissements Publics de l’Etat à une exécution responsable des dépenses budgétaires.

Il a cependant invité ces établissements à plus d’ardeur dans la perspective de l’édification d’un Burkina émergent, prospère et toujours rayonnant. Aussi, a-t-il insisté sur six points fondamentaux. Il a d’abord mis l’accent sur les efforts à déployer en vue de maîtriser l’évolution des charges liées au poids des charges de fonctionnement, à la prédominance des subventions de l’Etat. Il a ensuite évoqué la mise en place urgente d’un plan d’apurement des arriérés de paiement des établissements, assorti d’un chronogramme de mise en œuvre.

Il a relevé l’impératif de la bonne gouvernance qui commande que chaque établissement mène une réflexion sur la mise en place d’une structure autonome chargée de veiller sur la qualité des services fournis et pour lutter contre la corruption. Luc Adolphe Tiao a ensuite relevé la nécessité d’élaboration et de mise en œuvre d’un plan d’assainissement en vue de réussir la transition en cours de la Maîtrise d’Ouvrage de Bagré qui vient d’avoir un nouveau statut.

Il a en outre traduit la volonté du gouvernement d’accompagner financièrement les établissements victimes des inondations du 1er septembre et les a assurés que des dispositions ont été prises pour donner une suite effective. Il a enfin souligné l’importance pour les établissements publics de cultiver les vertus du dialogue social et d’en faire un catalyseur du développement de leurs organisations.

Clôture de la douzième AGSE/EPE : Favoriser la synergie d’actions par un dialogue social permanent

Le rapport de synthèse de la douzième session, présenté à la cérémonie de clôture par le secrétaire général de l’AGSE/EPE, Monsieur Tibila Kaboré, faisant mention des difficultés et préoccupations soulevées par les établissements, souligne qu’elles seront prises en compte à travers : l’examen des besoins spécifiques des différents secteurs d’activités au cours du forum des acteurs des marchés publics envisagé courant octobre 2011 ; l’élaboration d’un plan stratégique en vue d’une meilleure planification de leurs besoins.

Dans le but de fournir aux EPE un cadre serein donnant satisfaction aux usagers et partenaires, l’AGSE les a instruit : de mettre en place une structure de veille sur la qualité de leurs prestations qui prenne en compte la lutte contre la corruption ; d’instituer des cadres de dialogue permanent et régulier avec les usagers et autres partenaires ; de réaliser de façon périodique, des sondages de satisfaction pour apprécier la qualité des services offerts aux usagers et partenaires. L’AGSE a pris acte des insuffisances et recommandations faites par l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et invité les responsables à plus de rigueur dans la gestion administrative, financière et comptable des EPE.

L’Assemblée générale, au terme de ses travaux a fait des appréciations spécifiques aux différents secteurs d’activités des établissements et donné un certain nombre d’instructions. Dans le secteur de la santé, l’Assemblée Générale a entre autres instructions, demandé : aux établissements du secteur de la santé de mettre en place un système de gestion interne participative offrant un service de qualité aux patients ; aux ministères de tutelle technique et financière de finaliser les réflexions en cours sur le plan stratégique de gestion des ressources humaines en vue de mieux cerner les besoins réels par centre hospitalier ; au Ministère chargé des finances de prendre les dispositions nécessaires en vue d’assurer le financement des travaux de développement du logiciel intégré de gestion des hôpitaux.

Ella a invité en outre : le Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo, à proposer un dispositif d’amélioration de la gestion de la morgue ; le Centre National de Transfusion Sanguine, à approfondir les réflexions en vue d’une amélioration des recettes propres ; le Laboratoire National de Santé Publique, à proposer les mesures à mettre en œuvre pour l’obtention de la certification ; etc.

Encourager la culture de l’excellence

Dans le secteur de la formation professionnelle, l’Assemblée Générale a accédé à l’harmonisation et à la revalorisation des taux horaires de vacation dans les écoles de formation professionnelle. Ainsi, le taux horaire de vacation de 5000 FCFA l’heure a été retenu pour s’appliquer à 18 écoles de formation professionnelle. Les établissements dudit secteur ont été invités à : mettre en place un dispositif de suivi des compétences mises sur le marché de l’emploi ; nouer un partenariat avec les fonds nationaux de financement pour un accompagnement des jeunes après leur formation professionnelle ; renforcer les capacités techniques des enseignants, notamment en andragogie ou en pédagogie ; envisager un mécanisme indépendant d’évaluation des enseignants officiant au sein de ces établissements.

Dans le secteur de l’éducation de base, l’Assemblée Générale a exhorté les EPE à favoriser la culture de l’excellence en mettant en place un dispositif d’évaluation des enseignants. Elle a relevé, d’une manière générale, la recrudescence des arriérés d’eau, d’électricité et de téléphone nonobstant les efforts fournis par l’Etat pour leur apurement. Elle a instruit : les conseils d’administration des établissements du secteur de mettre en place un dispositif de suivi de l’apurement des arriérés ; les universités et le CENOU de faire le point des arriérés d’eau et d’électricité au 30 juin 2011 ; les établissements du secteur de veiller à la qualité des enseignements donnés. En outre, l’AGSE a recommandé la tenue en 2012 des états généraux de l’enseignement supérieur.

Dans le secteur de l’hydraulique, du développement rural et de la foresterie, l’Assemblée Générale a rappelé la volonté du gouvernement d’accompagner les établissements de ce secteur qui fait partie des nouveaux secteurs prioritaires de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD). Elle a instruit : la Maîtrise d’Ouvrage de Bagré, d’élaborer un plan d’assainissement de sa situation financière avant sa mutation institutionnelle vers une gestion de type privé ; l’AMVS, de faire le point des mesures prises pour assurer le recouvrement des arriérés auprès des exploitants ; le FEER, de ressortir la situation des recouvrements effectués sur la vente des tracteurs.

Dans le secteur de la communication et de la culture, l’Assemblée Générale a insisté entre autres sur : la nécessité d’améliorer la qualité des prestations dans les hôtels. Elle a instruit particulièrement : les éditions SIDWAYA de prendre les dispositions diligentes en vue d’assurer le recouvrement effectif des arriérés auprès des structures étatiques ; la RTB, d’assurer une couverture harmonieuse du territoire national.

Dans le secteur des prestations de services, l’AGSE a félicité : l’Office de gestion des Infrastructures sportives (OGIS) pour les efforts fournis dans la couverture des arriérés et surtout dans la maitrise des charges de consommation d’eau, d’électricité et de téléphone ; l’ONASER pour les performances réalisées. Elle a instruit : le CEGECI, de promouvoir les matériaux locaux de construction ; l’ONI, de revoir le circuit de production et de distribution des cartes nationales d’identité burkinabé.

La tenue de cette douzième session de l’AGSE a permis la présentation d’une communication sur le thème de la rencontre : « un dialogue social plus large et plus efficace, des acteurs plus légitimes et plus responsables ». Cette communication a permis aux responsables d’EPE de mieux appréhender : l’utilité et l’avantage du dialogue social ; les conditions requises pour un dialogue social efficace ; l’état des lieux du dialogue social dans les EPE.

Au regard des insuffisances relevées, des actions d’amélioration du dialogue social dans les EPE ont été proposés. Ces actions devront faciliter la résolution des problèmes, favoriser la paix et apporter une certaine synergie d’actions et de vue dans l’atteinte des missions assignées aux établissements publics.

Au terme de ses travaux, l’Assemblée Générale a pris trois résolutions et adopté quatre recommandations. Elle a fixé la date de la 13ème AGSE du 26 au 28 juillet 2012 autour du thème « les établissements publics de l’Etat : quelles relations avec les usagers ? »

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik